Skip to main content

Tanguay attribue à la nervosité sa performance ordinaire à ses débuts

LNH.com @NHL

BUFFALO - Alex Tanguay a admis que le stress a été un facteur expliquant la performance ordinaire qu'il a livrée, vendredi, à son premier match dans l'uniforme du Tricolore.

"Il y avait beaucoup de nervosité de mon côté, a affirmé le nouveau numéro 13 du CH. ?a faisait un bout que j'attendais ce premier match. Pendant toute la semaine, à l'entraînement, j'avais de bonnes jambes. Elles m'ont laissé tomber ce soir."

Tanguay, Saku Koivu et Guillaume Latendresse n'ont guère été efficaces ensemble, comme le gros trio de Tomas Plekanec.

"On a offert du jeu décousu, a poursuivi Tanguay. On manquait de synchronisme. On était incapable de trouver notre erre d'aller en zone neutre.

"Comme équipe, on aurait aimé mieux jouer. On a été très ordinaire en première période. On a mieux fait en deuxième et en troisième. On a eu de bonnes occasions en prolongation.

"On aurait préféré obtenir les deux points, mais en amasser un à notre premier match à l'étranger n'est pas mal. On va essayer de quitter Toronto, samedi, avec trois points sur une possibilité de quatre", a résumé le patineur de Sainte-Justine.

Guy Carbonneau n'était pas plus déçu qu'il le faut du résultat. Il a avancé que le piètre état de la surface glacée rend toute analyse difficile à faire.

"La glace était mauvaise pour les deux équipes, et à cause de ça le jeu a été échevelé de part et d'autre, a argué l'entraîneur. Sur le but de (Thomas) Vanek, la rondelle a bondi par-dessus la lame du bâton de Mike Komisarek."

Carbonneau a relevé qu'Alex (Kovalev) n'avait pas connu son meilleur match, mais qu'il a eu plusieurs chances de décocher des tirs. Conséquemment, le trio de Tomas (Plekanec, Kovalev et Andrei Kostitsyn) n'a pas été à son mieux. Il a toutefois créé quelques chances.

Dans les circonstances, Carbo s'est dit satisfait de l'effort que ses troupiers lui ont donné.

"C'était comme un premier match pour les deux équipes. Plusieurs joueurs étaient nerveux. Malgré tout, on a noté de bonnes choses", a-t-il dit.

A voir le sourire qu'arborait le propriétaire George Gillett dans le vestiaire, le Canadien devrait vite se remettre de la défaite.

En voir plus