Skip to main content

Tampa: Drouin s'est fait dire de continuer à jouer

Les entraîneurs du Lightning n'ont pas perdu confiance en l'attaquant après son erreur dans le match no 3

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

TAMPA - Au cours des deux premières rencontres de la finale de l'Association de l'Est contre les Penguins de Pittsburgh, Jonathan Drouin a été l'un des meilleurs joueurs du Lightning de Tampa Bay. Il semblait générer quelque chose à chacune de ses présences, et il a touché la cible dans les deux rencontres présentées à Pittsburgh pour aider le Lightning à diviser les honneurs de ces deux matchs.

La défaite de 4-2 du Lightning dans le match no 3 mercredi a toutefois servi à rappeler à tout le monde que, peu importe à quel point Drouin a bien joué depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, il demeure un jeune homme de 21 ans qui poursuit son apprentissage. Ce rappel a pris la forme d'une erreur inopportune qui a mené au premier but des Penguins.

 

Malgré le fait qu'il était dominé, le Lightning se trouvait à moins de 20 secondes de se diriger au vestiaire à égalité 0-0 après 40 minutes de jeu. Cependant, en raison de sa volonté de vouloir créer quelque chose, Drouin a pris une mauvaise décision.

Après avoir transporté la rondelle au-delà de la ligne bleue des Penguins, Drouin a freiné dans le cercle gauche et a tenté de remettre à son coéquipier Victor Hedman. L'attaquant des Penguins Phil Kessel a intercepté sa passe et s'est précipité à toute vitesse vers la zone du Lightning pour créer un 2-contre-1.

Le gardien du Lightning Andrei Vasilevskiy a stoppé le tir de Kessel, mais Carl Hagelin a bondi sur le retour pour donner les devants aux Penguins 1-0 avec 10 secondes à faire au deuxième engagement.  

« Je tentais simplement d'effectuer un jeu, a plaidé Drouin jeudi. J'ai vu [Hedman] qui s'amenait sur la deuxième vague, et Kessel a réalisé un beau jeu. C'est ma faute, je le sais, et nous en avons déjà parlé et c'est derrière nous. Je veux assurément m'améliorer dans cette facette du jeu. »

La leçon pour Drouin est d'être plus prudent. Avec aussi peu de temps à écouler à la période, s'il avait rejeté le disque profondément en territoire ennemi, le Lightning aurait, dans le pire des scénarios, amorcé le troisième tiers avec une égalité.

« Le jeu simple aurait été de simplement faire circuler la rondelle en fond de territoire et de terminer la période avec une égalité de 0-0, a reconnu Drouin. Je souhaite naturellement que ça ne se soit pas produit et que la troisième se soit amorcée avec un pointage de 0-0, mais ce sont des choses qui arrivent, et vous voulez vous assurer que vous ne changez pas votre manière de jouer. »

Bien que Drouin ait été rétrogradé sur le quatrième trio en troisième période, le message qu'il a reçu du personnel d'entraîneurs à l'approche du match no 4 vendredi (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC) est de simplement continuer à jouer, parce que ce genre de choses se produisent.

« Je pense que pour l'état d'esprit de chaque joueur, et ça inclut Jonathan, il faut se ranger derrière eux, a noté l'entraîneur du Lightning Jon Cooper. Ce sont les joueurs vers qui nous nous tournons. Ce sont les gars qui vont jouer. Jonathan va reprendre son poste immédiatement et va retourner sur la glace, comme tous ceux qui ont fait des erreurs. Ils ont fonctionné en groupe. Nous nous sommes rendus là où nous sommes en tant que groupe, et nous savons que nous pouvons continuer à gagner avec ce groupe. »

Il est arrivé plus tôt cette saison que Drouin ait de la difficulté à gagner la confiance de Cooper, mais il est parvenu à changer cela en raison de la manière dont il a joué au cours des séries, lui qui est à égalité au troisième rang du Lightning avec 11 points (trois buts, huit passes) en 13 matchs. Drouin est passé d'un joueur qui a demandé une transaction puisqu'il était insatisfait de son rôle à un joueur à qui Cooper se fie, alors que le capitaine Steven Stamkos est toujours à l'écart à la suite d'une opération pour retirer un caillot sanguin.

Drouin a mis fin à l'exil qu'il s'était lui-même imposé avec le club-école du Lightning dans la Ligue américaine de hockey le 7 mars, et il a obtenu une deuxième chance dans la LNH cette saison après l'opération de Stamkos le 4 avril. Cooper a affirmé qu'il appréciait tout le chemin parcouru par Drouin et qu'il n'avait pas perdu confiance en lui en raison de l'erreur qu'il a commise dans le match no 3.

« Un joueur fait une erreur, et simplement parce que la rondelle se retrouve éventuellement dans notre filet, ça devient une mauvaise erreur, a souligné Cooper. Lorsque d'autres joueurs font des erreurs dix fois pires, mais qu'aucun but n'en résulte, ces erreurs ne sont pas autant analysées. Dans le cas de Jonathan, une chose est certaine, c'est qu'il a commis une erreur à 170 pieds de notre filet. Cependant, d'autres erreurs ont été commises par d'autres joueurs entre ce moment et le but. Et ce fut la clé dans bien d'autres buts contre nous. Ce n'est pas seulement un joueur, mais plusieurs joueurs qui font des erreurs. »

 

En voir plus