Skip to main content

Talbot marque le but gagnant dans le gain de 4-2 des Penguins face aux Flyers

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Maxime Talbot a salué son retour au jeu en marquant son but le plus important dans la LNH, dimanche, et les Penguins de Pittsburgh l'ont emporté 4-2 pour prendre les devants 2-0 dans la "bataille de la Pennsylvanie" les opposant aux Flyers de Philadelphie.

Talbot, natif de Lemoyne, sur la rive-sud de Montréal, a rompu l'égalité à 11:09 de la fin du troisième vingt. Le trio à caractère défensif qu'il pivote, en compagnie de Gary Roberts et de Georges Laraque, a signé une superbe pièce de jeu.

Talbot a empêché le disque de quitter le territoire des Flyers, Steve Downie et Derian Hatcher ratant leur tentative de sortie, avant de se diriger vers le but de Martin Biron. Le héros inattendu de la soirée a touché la cible, à la suite de l'échange entre Laraque et Roberts.

"J'ai crié à Gary de m'envoyer la rondelle. Je voyais l'ouverture et j'étais prêt à lancer", a relaté Talbot, qui s'était dit avant le match que ce serait plaisant de souligner son retour au jeu en obtenant un but important.

"J'étais pas mal bon dans les rangs juniors, a-t-il enchaîné en souriant, quand on lui a demandé s'il s'agissait du plus important filet de sa carrière. J'ai déjà réussi de gros buts. Mais dans la Ligue nationale, c'est assurément mon plus gros but. Je ne suis pas prêt de l'oublier de sitôt celui-là."

Sidney Crosby, son quatrième, Marian Hossa (6e) et Jordan Staal, dans un filet déserté, ont ajouté les filets des Penguins. Le défenseur Sergei Gonchar a récolté trois aides.

La réplique des Flyers, qui ont fourni une solide opposition, est venue des bâtons de Jeff Carter (5e) et de Mike Richards (7e).

Devant le filet, Marc-André Fleury a savouré un 10e succès en séries, en stoppant 30 lancers. Biron en a repoussé 34.

Les 17 132 spectateurs sur place ont assisté à la 15e victoire de suite de leurs favoris au Mellon Arena.

La série se transporte à près de 500 kilomètres au sud-est de l'état, où seront présentées les troisième et quatrième rencontres de la série, mardi et jeudi.

But refusé

L'action n'a pas manqué en première période. Dès le début, les Flyers ont perdu les services du jeune défenseur Braydon Coburn, atteint par la rondelle près de l'oeil gauche.

Tyler Kennedy et Scottie Upshall ont par la suite laissé tomber les gants, à 3:49. Un furieux combat entre poids coqs, que Kennedy, des Penguins, a remporté par décision partagée.

Les Penguins ont pris les devants en supériorité numérique, à 10:48. Crosby a marqué, la passe qu'il a tentée du coin droit vers Ryan Malone bifurquant sur le défenseur Lasse Kukkonen. Biron a mal paru, mais il n'y pouvait rien.

Les Pens ont cru avoir doublé leur avance, à 16:41. Situé près du filet, Crosby a tenté, en vain, de loger le disque qui venait de dévier sur le défenseur Derian Hatcher. L'arbitre n'a pas signalé de but sur la séquence et le juge vidéo n'a pas renversé sa décision. A la lumière des reprises, on peut présumer que le caoutchouc a traversé la ligne rouge. Rien de concluant, toutefois.

L'égalité

Les Flyers ont affiché beaucoup d'ardeur à la tâche en deuxième période afin de retraiter à leur vestiaire sur une égalité de 2-2. Richards a réussi un gros but en infériorité, à 23 secondes de la fin. Il a profité de la mauvaise passe d'Evgeni Malkin en entrée de zone des Flyers pour décoller comme une fusée vers Fleury. Il a fait mouche dans la partie supérieure du filet, du côté de la mitaine.

Aurapavant, à 13:43, les hôtes avaient repris l'avance en supériorité grâce à Hossa qui a balayé du revers le disque devant le filet.

Carter avait fait 1-1 à 5:46, également pendant un jeu de puissance. Laissé sans surveillance à la droite de Fleury, il a dégainé sur réception de la passe de Joffrey Lupul.

A l'aise dans leur amphithéâtre, les Penguins n'ont pas paru ébranlés à leur retour sur la patinoire en troisième période. Le but de Talbot leur a donné l'erre d'aller nécessaire pour tenir le coup jusqu'à la fin.

En voir plus