Skip to main content

Table ronde : L'échange idéal en vue de la date limite

Savard et Hall sont des joueurs qui intéresseront d'autres équipes d'ici le 12 avril, selon les membres de notre panel

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les membres du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH.

Aujourd'hui, on leur a proposé l'énoncé suivant : les noms de plusieurs joueurs circulent dans les rumeurs de transactions, et plusieurs formations semblent se ranger dans le clan des acheteurs. Quel joueur, selon vous, serait la cible parfaite pour une équipe qui cherche à s'améliorer en vue de la dernière ligne droite de la saison? Et quelle serait cette équipe?

À LIRE AUSSI : Date limite : Palmieri retranché par mesure préventive chez les DevilsDate limite : Hall peut aider une équipe prétendante, soutient StaalLes Penguins seraient à la recherche d'un joueur de centre
 

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

Les Jets de Winnipeg et les Blue Jackets de Columbus ont déjà dansé une fois, pourquoi pas deux fois?

Je pense que les Jets voudront améliorer leur défensive à l'approche de la date limite des transactions et je les verrais bien mettre la main sur le défenseur de Columbus David Savard, quelques mois après avoir acquis Pierre-Luc Dubois de cette même équipe.

Le défenseur québécois n'a rien de très flamboyant, mais il est capable d'engranger beaucoup de minutes et d'évoluer en désavantage numérique. Il pourrait rendre de fiers services à Winnipeg, qui vient d'ailleurs de perdre Nathan Beaulieu pour le reste de la saison.

Les Jets ont une offensive dévastatrice et un gardien que l'on peut placer dans la conversation pour le trophée Vézina. Il ne leur manque qu'un petit coup de pouce en défensive pour qu'ils deviennent de sérieux aspirants à la Coupe Stanley.

Vendredi, le directeur général Kevin Cheveldayoff indiquait que la défensive des Jets n'était pas composée de grandes vedettes et qu'elle fonctionnait plutôt par comité. Justement, je vois très bien Savard s'intégrer avec une telle philosophie. Il pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la saison, donc les Jets n'auront pas à composer avec son salaire de 4,25 millions $ au-delà de cette saison. Et surtout, le coût pour l'acquérir sera probablement moins élevé que celui d'un défenseur plus convoité, comme Mattias Ekholm par exemple.

Du côté des Blue Jackets, on a peu à perdre avec ce genre de transaction. Aussi bien engranger quelques actifs plutôt que de perdre Savard pour rien à la fin de la saison s'il signe un contrat ailleurs.

Video: CBJ@TBL: Savard profite de l'effort de Texier
 

Philippe Landry, pupitreur LNH.com

Je vois mal comment les Blues de St. Louis pourraient opter pour le statu quo d'ici le 12 avril. Y a-t-il quelqu'un qui pensait que les champions de 2019 seraient, en date d'aujourd'hui, exclus du portrait des séries éliminatoires? Absolument pas. 

Les Blues semblent pourtant compter sur une formation bien équilibrée. Mais voilà que soudainement, rien ne va plus en attaque. L'équipe a inscrit deux buts ou moins dans 10 de ses 12 derniers matchs. Afin d'éclaircir la situation, dites-vous que depuis le 1er mars, la moyenne de buts marqués par match des Blues est de 2,19. Une seule équipe a fait pire : les Sabres de Buffalo, qui ont récemment connu une séquence de 18 défaites consécutives…

Eliott Friedman de Sportsnet croit que St. Louis s'informera du prix à payer pour Taylor Hall. Ils s'informeront peut-être, mais je ne pense pas que les Blues auront l'espace nécessaire - même avec les possibles petits tours de passe-passe - sous le plafond salarial pour acquérir un joueur comme Hall, qui commande un salaire de 8 millions $ annuellement. 

Dimanche, les Devils du New Jersey ont laissé de côté l'attaquant Kyle Palmieri par mesure préventive. Il sera vraisemblablement échangé. Voilà le genre de joueur qui, selon moi, pourrait aider les Blues. Palmieri est un joueur expérimenté et doté d'une belle touche offensive. Il a inscrit au moins 24 buts à chacune de ses cinq dernières saisons. Comme il pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la saison, il ne s'agit pas d'un pari risqué pour les Blues. 

Sans avoir l'étoffe d'un joueur flamboyant, Palmieri pourrait sans doute aider l'offensive à St. Louis et aider l'équipe à retrouver son étiquette de prétendante. 

 

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Pour une deuxième saison de suite, les Sharks de San Jose rateront les séries éliminatoires, et il est temps de penser à une reconstruction. Ils ont à leur bord un élément qui ferait le bonheur du Wild du Minnesota : le joueur de centre Tomas Hertl.

Voyez-vous, la ligne de centre du Wild n'est pas exactement l'une des meilleures de la LNH, et Hertl, avec ses 24 points en 31 matchs cette saison, serait un excellent ajout au centre du trio de Kirill Kaprizov et Mats Zuccarello. Les trois joueurs ensemble pourraient faire beaucoup de flammèches, plus que ne peut le faire Victor Rask en ce moment.

Il restera une année à faire au contrat d'Hertl après cette saison, lui qui sera par la suite joueur autonome sans compensation. Plutôt que courir le risque de le perdre sans rien n'obtenir en retour, les Sharks, dont le bassin d'espoirs est l'un des plus faibles de la LNH, pourraient faire le plein de choix puisque le Wild possède son choix de première ronde ainsi que celui des Penguins de Pittsburgh au Repêchage 2021, en plus d'avoir repêché aux 9e et 12e rangs lors des deux dernières années.

Video: SJS@LAK: Hertl fait dévier le tir de Knyzhov
 

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

Je te trouve bien empressé, Nic, d'écarter les Sharks des séries, eux qui ne se trouvent qu'à trois points des Coyotes avec un match en main après avoir remporté leurs quatre derniers matchs. Avec une formation remplie de vétérans, dont quelques-uns ont ouvertement exprimé leur réticence à faire partie d'une reconstruction, je crois que le DG Doug Wilson va y aller le tout pour le tout, et va plutôt chercher à prolonger son association avec Hertl plutôt que de s'en départir.

Depuis que Martin Jones a retrouvé ses repères devant le filet, c'est en attaque que les besoins des Sharks se trouvent. Le trio formé d'Evander Kane, Kevin Labanc et Logan Couture a déjà montré qu'il pouvait livrer la marchandise, tandis que Hertl forme un duo très efficace avec Timo Meier. Si Wilson parvient à dénicher un ailier gauche à caractère offensif pour compléter Hertl et Meier, Rudolfs Balcers pourrait retrouver un rôle qui lui sied mieux sur le troisième trio.

Il se trouve que l'un des joueurs les plus convoités sur le marché est un ailier gauche… Taylor Hall des Sabres de Buffalo.

L'un des meilleurs atouts des Sharks à l'approche de la date limite des transactions, c'est leur marge de manœuvre sur leur masse salariale. Ils pourraient même en profiter pour ajouter un joueur comme Cody Eakin, qui leur rendrait de fiers services dans le cercle des mises en jeu, sans devoir insister pour que les Sabres prennent du salaire en retour. Sacrifier un autre choix de première ronde et un ou deux jeunes joueurs de son mince bassin d'espoirs sera difficile pour Wilson, mais il devra le faire pour donner une chance supplémentaire à Erik Karlsson, Brent Burns, Marc-Édouard Vlasic et compagnie de se battre pour un titre pendant qu'il est encore temps.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.