Skip to main content

Table ronde : Qui aura le plus gros impact avec sa nouvelle équipe?

Granlund et Duchene sont parmi les joueurs qui donneront un bon coup de pouce à leur nouvelle formation, selon LNH.com

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a demandé ceci : quel joueur acquis au cours des jours qui ont précédé la date limite des transactions aura le plus grand impact avec sa nouvelle équipe d'ici la fin de la saison, incluant les séries éliminatoires?

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Je crois que Mikael Granlund pourrait être le joueur qui va avoir le plus d'impact au sein de sa nouvelle équipe.

À LIRE AUSSI : Table ronde : Quelle acquisition a le plus grand impact cette saison?

Soyons francs, les Predators de Nashville déçoivent offensivement cette saison. L'équipe, malgré les Filip Forsberg, Ryan Johansen, Kyle Turris et un solide corps défensif - possiblement le meilleur de la Ligue - n'est que 13e pour les buts marqués. Pire, les Predators sont derniers dans la LNH en avantage numérique. C'est à rien n'y comprendre quand on sait que l'équipe a terminé au 12e rang l'an dernier sur le jeu de puissance.

L'acquisition de Granlund en retour de Kevin Fiala devrait aider. Fiala n'a que 22 ans, mais il connaissait une saison en deçà des attentes. Quant à Granlund, 26 ans, il a amassé 49 points en 63 matchs avec le Wild avant d'être échangé, dont 18 en avantage numérique. C'est le souffle nouveau qu'avaient besoin les Predators à l'aube des séries éliminatoires, dans une section où les Jets de Winnipeg et les Blues de St. Louis les talonnent pour la première place.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

On l'a répété à plusieurs reprises : le directeur général Jarmo Kekalainen joue le tout pour le tout cette saison. Les Blue Jackets de Columbus remporteront-ils la Coupe Stanley? Ça reste à voir, mais Kekalainen aura au moins la main heureuse avec Matt Duchene, car c'est lui qui aura le plus gros impact avec sa nouvelle équipe après avoir changé d'adresse.

Duchene connaissait déjà beaucoup de succès à Ottawa avec 58 points (27 buts, 31 passes) en 50 matchs, et ce, en étant l'élément central que les défensives adverses devaient contenir chez les Sénateurs, sans oublier Mark Stone bien entendu.

Imaginez alors ce qu'il pourrait accomplir à Columbus. Les adversaires des Blue Jackets doivent déjà se soucier de l'excellent trio composé de Cam Atkinson, de Pierre-Luc Dubois et d'Artemi Panarin, alors ça pourrait ouvrir la porte à Duchene.

Video: SJS@CBJ: Duchene bat Jones du revers

Comme tu l'as souligné dans le cas de Granlund à Nashville, Nicolas, je crois que Duchene aidera la cause des Blue Jackets en avantage numérique. Ils affichent une efficacité bien ordinaire de 15,6 pour cent cette saison. Une première vague composée de Duchene, de Panarin et d'Atkinson, entre autres… On parle de quelque chose de potentiellement très dangereux.

L'entraîneur John Tortorella a déjà affiché ses couleurs en utilisant Duchene à 5-contre-5 avec un coéquipier qu'il connait bien, l'attaquant Ryan Dzingel. Ça devrait permettre à Duchene de vivre une transition en douceur. À preuve, il a déjà trois points en quatre parties avec Columbus et ça augure bien pour la suite.

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

C'est en séries éliminatoires que le joueur sur lequel j'arrête mon choix fera le plus sentir sa présence. J'ai nommé Wayne Simmonds des Predators. Les Predators sont virtuellement assurés de participer aux séries. Ils peuvent prendre le temps dans le dernier mois de la saison régulière de bien intégrer Simmonds et l'ancien attaquant des Flyers de Philadelphie peut prendre le temps de se familiariser avec son nouvel environnement. Simon Gagné le soulignait cette semaine dans sa chronique. Simmonds a peut-être ralenti, mais il demeure un joueur de séries, un "money player".Peter Laviolette, un entraîneur qui a beaucoup apprécié Simmonds à l'époque où il dirigeait les Flyers, saura le rallumer. Simmonds pourrait être l'homme des grandes occasions et marquer de gros buts. Il pourrait être le Patric Hornqvist des Penguins de Pittsburgh et aider les Predators à sortir de l'Association de l'Ouest et atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la deuxième fois en trois ans. Si ça arrive, on pourra alors parler de la plus judicieuse acquisition faite par une équipe à la date limite des transactions.

Video: EDM@PHI: Simmonds crée l'impasse en A.N.

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

Vos choix sont tous hautement défendables, messieurs, mais je vais de mon côté opter pour Kevin Hayes, la nouvelle acquisition des Jets.

La saison dernière, les Jets avaient tenté le même coup en faisant l'acquisition de Paul Stastny des Blues afin de pivoter leur deuxième trio, et les résultats avaient été probants.

Les Jets ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest, où ils ont été éliminés par les surprenants Golden Knights de Vegas. Hayes représente un peu le même genre de pari, à la différence près que son gabarit et ses aptitudes sont taillés sur mesure pour le hockey des séries. Hayes possède d'ailleurs de l'expérience en séries, lui qui a atteint la finale de l'Est avec les Rangers en 2015.

Video: NYR@PIT: Hayes déjoue DeSmith d'un tir précis

On a confié à Hayes les jeunes Nikolaj Ehlers et Kyle Connor à forces égales jusqu'ici, et l'imposant joueur de centre évolue également en infériorité numérique comme en avantage numérique. Sa présence permet à l'entraîneur Paul Maurice de placer Patrik Laine avec ses deux vedettes, Blake Wheeler et Mark Scheifele, et d'utiliser des joueurs de la trempe de Mathieu Perreault et Bryan Little sur ses deux derniers trios.

Je me range donc derrière l'avis de notre chroniqueur Philippe Boucher, surtout que Philippe connait une chose ou deux sur les éléments nécessaires pour remporter la Coupe Stanley, l'ayant lui-même soulevé avec les Penguins en 2009.

John Ciolfi, producteur senior LNH.com

La majorité des joueurs que vous avez mentionnés représentent des valeurs relativement sûres - c'est parfaitement logique pour une équipe de tenter de frapper un coup de circuit à l'approche des séries. Cependant, je vous fait remarquer que la question est sur « le plus grand impact », pas nécessairement l'impact le plus positif. Même les échanges plutôt anodins peuvent changer le destin d'une équipe, pour le meilleur ou pour le pire. À mon avis, l'acquisition du défenseur Erik Gudbranson par les Penguins de Pittsburgh pourrait s'avérer une transaction beaucoup plus importante que ce que tout le monde pense.

Il semble que les Penguins ont fait l'acquisition de Gudbranson des Canucks de Vancouver afin d'ajouter de la profondeur et de la robustesse à leur ligne bleue, s'attendant probablement à ce qu'il passe la majorité du temps au sein de la troisième paire. Mais à la suite des blessures de Kris Letang, de Brian Dumoulin et de Chad Ruhwedel, ainsi que celle qu'Olli Maatta a subie avant la date limite, l'entraîneur Mike Sullivan a été contraint de miser davantage sur Gudbranson à ses débuts avec l'équipe, vendredi. Gudbranson a joué pendant 20:30 au sein du deuxième duo dans la défaite contre les Sabres de Buffalo. C'était seulement la troisième fois depuis Noël qu'il disputait plus de 20 minutes dans un match. Il présente également le deuxième pire différentiel dans la LNH (moins-28).

Pour être clair, je ne dis pas du tout que Gudbranson est un mauvais joueur. Il joue un rôle précis, et c'est la raison pour laquelle les Penguins l'ont acquis. Cela dit, au moins trois des défenseurs blessés ne sont pas près d'un retour, ce qui signifie que Gudbranson devra s'adapter très rapidement à ses nouvelles responsabilités alors que Pittsburgh s'engage dans une lutte sans merci. La manière dont il réagira à ce défi aura un impact énorme sur le sort des Penguins. Peuvent-ils atteindre les séries s'il échoue? Possiblement, parce qu'ils ont toujours Sidney Crosby et Evgeni Malkin. Mais j'estime que l'équipe a de meilleures chances s'il fait bonne figure.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.