Skip to main content

Table ronde : Les derniers joueurs au Match des étoiles

Skinner, Letang, Toews et Draisaitl font partie des joueurs inscrits au scrutin de la Sélection ultime qui méritent leur place au Match des étoiles, selon LNH.com

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a posé la question suivante : quels joueurs inscrits au scrutin en vue du vote des partisans « La Sélection ultime » du Match des étoiles 2019 de la LNH présenté par adidas devraient être choisis pour participer au Match des étoiles Honda 2019 de la LNH, qui aura lieu le 26 janvier au SAP Center à San Jose (20 h HE, TVA Sports, CBC, SN, NBC).

Dans le cadre de ce vote, les partisans peuvent voter pour le dernier joueur de chaque section en vue du Match des étoiles.

Le joueur qui aura reçu le plus de votes dans chacune des quatre sections sera ajouté aux formations du Match des étoiles qui ont été dévoilées mercredi. Le scrutin « La Sélection ultime » se termine à 23 h 59 (HE) le 10 janvier.

À LIRE AUSSI : Les formations du Match des étoilesLes candidats pour « La Sélection ultime » nommés

Les partisans peuvent aller voter à NHL.com/Vote ou au moyen d'un bulletin de vote interactif qui se trouve sur l'application LNH pour téléphone mobile. Chacune des 31 équipes de la LNH est représentée par un joueur dans ce scrutin.

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

D'abord, j'applaudis cette nouveauté d'impliquer les amateurs dans la sélection du dernier joueur pour chacune des sections en vue du Match des étoiles.

Ce ne sont pas les choix qui manquent et j'estime que les amateurs ne peuvent pas se tromper!

Ce vote populaire est davantage une affaire de cœur que de raison. Vous constatez, après avoir pris connaissance de mes choix, que j'ai un parti-pris pour les joueurs francophones que j'assume très bien.

Patrice Bergeron, des Bruins de Boston, et Kris Letang, des Penguins de Pittsburgh, mériteraient d'être ajoutés aux représentants des sections Atlantique et Metropolitaine, dans l'Association de l'Est. Bergeron a été blessé, mais il connaît de son propre aveu son meilleur début de saison sur le plan de la production avec 35 points en 25 matchs. Il y a de grandes pointures dans la section avec les Jeff Skinner des Sabres de Buffalo (28 buts), Brayden Point du Lightning de Tampa Bay (54 points) et le défenseur Morgan Rielly des Maple Leafs de Toronto (44 points). Letang (36 points) est de retour en grande forme cette saison et parmi l'élite des défenseurs de la LNH. Auteur de 20 buts, déjà, l'attaquant Kyle Palmieri des Devils du New Jersey pourrait lui aussi faire une chaude lutte.

Video: NSH@BOS: Bergeron marque son 300e et rompt l'égalité

Mon choix de Jonathan Marchessault des Golden Knights de Vegas pour la section Pacifique est plus contestable, j'en conviens. Avec 30 points en 44 matchs, Marchessault n'amasse pas les points au rythme d'un par match comme il l'a fait la saison dernière, mais ce n'est pas par manque d'ardeur. Il demeure un rouage important de Vegas.

Les amateurs se tourneront peut-être vers un joueur des Sharks de San Jose qui sont les hôtes du Match des étoiles, en Logan Couture. Leon Draisaitl, des Oilers d'Edmonton, et Brock Boeser, des Canucks de Vancouver, sont d'autres excellents choix.

Pour ce qui est de la section Centrale, je suis un grand fan de Filip Forsberg, des Predators de Nashville. Malheureusement, comme Bergeron, il a manqué beaucoup de temps en raison d'une blessure et il accuse un retard sur le plan des statistiques. Patrik Laine, des Jets de Winnipeg, et Gabriel Landeskog, de l'Avalanche du Colorado, sont plus méritants, mais mon choix s'arrête sur Zach Parise du Wild du Minnesota (35 points). Pourquoi pas? Son nom de famille est à consonance francophone, et son père se débrouillait dans la langue de Molière.

Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

Maintenant que Bob a passé la gratte du côté francophone, j'y vais avec un peu plus de diversité avec deux Canadiens et deux Suédois.

Dans l'Atlantique, mon choix s'arrête sur Skinner, dans la Métropolitaine, je choisis Nicklas Backstrom, dans la Centrale j'y vais avec Landeskog et dans la Pacifique avec Mark Giordano.

Pour moi, le choix le plus important est assurément Skinner. Si Jack Eichel semble enfin en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière, c'est en raison de l'arrivée de Skinner à Buffalo. 

Video: FLA@BUF: Skinner bat Luongo sur un tir parfait

Les deux ont formé l'un des meilleurs duos de la LNH au cours de la première moitié de saison et ont porté les Sabres sur leurs épaules, leur permettant d'être dans la course aux séries pour la première fois depuis belle lurette.

Comme Bob l'a dit, la lutte est forte, mais j'ai envie d'offrir un peu de reconnaissance à Giordano, qui connaît la meilleure saison de sa carrière à 35 ans dans l'ombre des Johnny Gaudreau et Sean Monahan. Il produit à un rythme d'un point par match et présente le meilleur différentiel de la LNH à plus-29. Je sais que cette statistique n'est pas la plus évocatrice, mais quand même!

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Messieurs, mes choix ne se feront pas en matière de popularité, mais bien afin de créer les formations les plus compétitives, avec deux attaquants et un défenseur sur les trois unités. Après tout, l'important au Match des étoiles, c'est de gagner! Non?

Avec la composition de la section Atlantique, qui ne compte que deux défenseurs jusqu'à présent, le choix évident est Morgan Rielly. Le défenseur des Maple Leafs de Toronto est le meilleur marqueur chez les arrières de la LNH. Il est jeune, il est excitant à voir aller et il sera un des visages de la LNH dans les prochaines années. Il se doit d'être au Match des étoiles.

De toute façon, quand on connaît la passion de la masse de partisans de Toronto, il devrait aisément être élu. C'est dommage pour Bergeron, qui à mon avis avait bien plus sa place pour ce match que Steven Stamkos. À 33 ans, il pourra profiter d'un peu de repos. Ce l'est aussi pour Dylan Larkin, qui aurait amplement mérité de représenter les Red Wings de Detroit.

Tout comme la section Atlantique, la section Métropolitaine ne compte jusqu'à présent que deux défenseurs. Or, le seul défenseur disponible pour la sélection ultime est Letang, et il s'agit d'un excellent choix. Avec 36 points en 39 rencontres, il est le deuxième arrière le plus productif dans la section derrière John Carlson. De plus, outre Backstrom, je ne crois pas qu'aucun des six autres candidats ne peut réellement compétitionner avec Letang dans ce concours.

La section Centrale n'a elle aussi que deux défenseurs… et elle n'en aura pas trois puisqu'aucun arrière n'est candidat à la Sélection ultime. Alors, pourquoi ne pas se tourner vers un centre qui excelle des deux côtés de la patinoire en Jonathan Toews? Malgré toutes les difficultés des Blackhawks cette année, le capitaine a amassé 37 points en 41 parties, ce qui le place au huitième rang de la section. Un choix contestable, puisque deux rangs devant lui se trouve Landeskog, pour qui les amateurs peuvent aussi voter, mais ses deux coéquipiers Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen ont trop d'impact sur sa production pour le faire passer devant Toews.

Video: WPG@CHI: Toews marque sous la barre et fait 1-1

Finalement, pour la section Pacifique, c'est tout le contraire puisque trois défenseurs font déjà partie de l'équipe. Je vais donc me tourner vers Leon Draisaitl des Oilers d'Edmonton, et ce, pour deux raisons. Premièrement, il est l'attaquant le plus productif de la section Pacifique à ne pas se retrouver au Match des étoiles, et deuxièmement, il serait ainsi réuni avec son coéquipier Connor McDavid sur le même trio. Avec un Erik Karlsson à la défensive pour les nourrir… j'en ai des frissons qu'à y penser!

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

J'abonde dans le même sens que Nic en ce qui concerne les positions des joueurs à ajouter à chaque formation, moi qui souhaite voir six attaquants, trois défenseurs et deux gardiens dans chaque équipe. C'est pourquoi j'opterais pour des défenseurs dans les sections Atlantique, Métropolitaine et Centrale, et un attaquant du côté de la section Pacifique.

Mes choix sont toutefois motivés par diverses raisons, où se mêlent gros bon sens, mérite et même un peu d'égoïsme.

Parlant de gros bon sens et de mérite, il n'y a aucun doute dans mon esprit que Letang devrait être ajouté à l'équipe de la section Métropolitaine. Bob et Nic ont bien fait l'éloge de ses statistiques et de son importance pour les Penguins, alors je ne m'éterniserai pas sur son cas.

Je me trouve donc dans le même cul-de-sac que Nic dans la section Centrale, alors qu'il est impossible d'ajouter un autre défenseur. Je partage l'admiration de Bob pour Filip Forsberg, mais contrairement à lui, je ne me gêne pas pour l'inviter, à condition qu'il ait recouvré la santé évidemment.

J'aurais préféré envoyer Mark Giordano rejoindre son coéquipier des Flames Johnny Gaudreau dans la formation de la section Pacifique, puisque le défenseur de Calgary se trouve dans mes principaux candidats pour le trophée Norris cette saison, mais cette section affiche déjà complet à la ligne bleue. Je vais donc réunir une autre paire de coéquipiers, en sélectionnant Draisaitl. La simple possibilité de voir ces deux joueurs qui possèdent déjà une belle chimie tricoter dans un tournoi à 3-contre-3 est étourdissante.

Maintenant mon choix égoïste… c'est le défenseur des Canadiens de Montréal Shea Weber que j'enverrais représenter la section Atlantique. Parce qu'il est le meilleur joueur sur cette liste? Non, même s'il demeure un joueur qui appartient à l'élite de sa position. Parce qu'il connaît une saison phénoménale depuis son retour? Non plus, même si son retour a contribué au surprenant début de saison de son équipe. En fait, la seule raison pour laquelle j'espère que Weber se retrouvera à San Jose, c'est pour qu'il soit sur place pour décocher deux tirs frappés au concours du tir le plus puissant pendant le concours d'habiletés!!! Cette épreuve sans Weber n'a pas le même cachet, et tous ceux qui la regardent, autant sur place qu'à la télévision, attendent avec impatience de voir les chiffres s'afficher sur le radar, année après année, quand l'imposant capitaine du Tricolore s'élance. Je ne tenterai même pas de vous convaincre qu'il s'agit d'une bonne raison pour élire Weber, car comme je vous l'ai dit, il s'agit d'un choix purement égoïste.

Video: MTL@ARI: Weber sort l'artillerie lourde en A.N.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

Vous l'avez bien démontré, messieurs : il n'y a pas de mauvais choix dans ce débat tellement les candidatures sont relevées. Cela dit, je vous surprendrai peut-être avec mon choix pour la section Atlantique, mais je le considère comme le grand oublié. Je parle de Larkin, le joueur de centre des Red Wings.

Je n'ai rien contre Jimmy Howard, mais je ne comprends pas qu'il ait été préféré à Larkin chez les Red Wings, d'autant plus que des gardiens comme Frederik Andersen, Andrei Vasilevskiy ou même Carter Hutton resteront à la maison.

Larkin accomplit du boulot colossal à Detroit en évoluant dans toutes les situations. Il est la pierre angulaire de l'attaque des Red Wings, comme en témoigne sa fiche de 40 points (18 buts, 22 passes) en 43 matchs. Et gardez en tête qu'il n'a pas le luxe d'être aussi bien entouré que la plupart des joueurs à ses côtés dans la Sélection ultime. Encore vendredi soir, c'est lui qui a donné la victoire aux siens dans un gain de 4-3 en prolongation contre les Predators de Nashville.

Video: NSH@DET: Larkin donne la victoire aux Red Wings

Comme Seb et Nic, je privilégie un format à trois défenseurs et six attaquants, et je trouve que Rielly aurait sa place comme 11e et dernier joueur, mais je déroge à cette règle, car je pense que Larkin est le plus méritant.

Dans la Métropolitaine, je me range du côté de Letang pour toutes les raisons énumérées plus haut par Bob et Nic.

Dans la Centrale, mon choix s'arrête sur Toews. Malgré les difficultés des Blackhawks, j'admire la façon dont Toews rebondit cette saison après deux saisons plus difficiles sur le plan offensif. Et puis pourquoi ne pas le jumeler en attaque avec son bon ami Patrick Kane? Voilà un duo qui se connait bien et qui serait beau à voir aller sur la patinoire du SAP Center.

Finalement, je pense que Draisaitl devrait compléter l'équipe de la Pacifique, tout simplement parce que lui et McDavid en mettraient plein la vue aux partisans de la LNH.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.