Skip to main content

Sweeney veut garder tout le monde, mais sait que ce sera difficile

Les attaquants Rick Nash et Riley Nash ainsi que le gardien Khudobin font partie des sept joueurs qui obtiendront leur autonomie

par Matt Kalman / Correspondant NHL.com

BOSTON - Le directeur général des Bruins de Boston Don Sweeney a déclaré qu'il aimerait garder intacte la formation qui a atteint la deuxième ronde de l'Association de l'Est, mais il a reconnu jeudi que la réalité du plafond salarial pourrait rendre cette tâche difficile.

Cela inclut les attaquants Rick Nash et Riley Nash ainsi que le gardien Anton Khudobin, qui font partie des sept joueurs de la formation qui a pris part aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley qui pourraient devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet.

Les Bruins ont terminé au deuxième rang de l'Association de l'Est avec 112 points, ont remporté une série éliminatoire pour la première fois depuis 2014 et se sont inclinés devant le Lightning de Tampa Bay en cinq matchs au deuxième tour.

« De toute évidence, notre équipe a accompli beaucoup de choses pour obtenir 112 points, alors dans un monde idéal, nous ramènerions tout le monde et nous tenterions notre chance à nouveau, a mentionné Sweeney. Je ne crois pas que ce soit réaliste à l'ère du plafond salarial. Nous pourrions ramener tout le monde au même salaire, mais certains des joueurs ont connu de bonnes saisons alors il faut s'attendre à ce que cela change. »

Rick Nash, âgé de 33 ans, a obtenu six points (trois buts, trois passes) en 11 matchs de saison régulière et cinq points (trois buts, deux passes) en 12 matchs des séries. Il a été acquis dans une transaction avec les Rangers de New York le 25 février, et il écoule la dernière saison d'un contrat de huit ans d'une valeur de 62,4 millions $ (moyenne annuelle de 7,8 millions $) qu'il a paraphé le 3 juillet 2009. 

À LIRE: Nash ouvert à un retour | Coup de semonce pour Marchand

Il a indiqué mercredi qu'il serait ouvert à un retour à Boston.

« Tout a été positif, a-t-il souligné. L'organisation a été fantastique, alors mon passage ici a été super, et j'espère qu'il va se poursuivre. »

Riley Nash, âgé de 29 ans, a établi des sommets en carrière dans la LNH au chapitre des buts (15), des passes (26) et des points (41) alors qu'il écoulait la dernière saison d'un contrat de deux ans d'une valeur de 1,8 million $ (moyenne annuelle de 900 000 $) signé le 1er juillet 2016. Khudobin, 32 ans, a conservé un dossier de 16-6-7 avec un pourcentage d'arrêts de ,913 et une moyenne de buts alloués de 2,56 en 31 matchs à titre d'auxiliaire à Tuukka Rask. Il avait accepté un contrat de deux ans d'une valeur de 2,4 millions $ (moyenne annuelle de 1,2 million $) le 1er juillet 2016.

Les autres joueurs de Boston qui pourraient se prévaloir de l'autonomie complète sont le défenseur Nick Holden ainsi que les attaquants Tim Schaller, Brian Gionta et Tommy Wingels. Sweeney a noté qu'il n'avait « assurément pas éliminé qui que ce soit ».

En ce qui concerne un joueur qui est presque assuré de revenir avec les Bruins la saison prochaine, Sweeney a affirmé qu'il avait été surpris de voir à quel point l'attaquant Brad Marchand avait semblé contrit mercredi.

Marchand a assuré qu'il comprenait qu'il devait changer son comportement, non seulement en raison des six suspensions qu'il a reçues du département de la sécurité des joueurs de la LNH, mais aussi en raison des incidents de léchage avec l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Leo Komarov et de l'attaquant du Lightning Ryan Callahan au cours des séries éliminatoires. L'incident avec Callahan lui avait valu une réprimande de la part de la ligue et la menace de sanctions si cela se produisait à nouveau.

Sweeney a affirmé que Marchand, qui a inscrit 34 buts cette saison et 110 au cours de ses 225 matchs dans les trois dernières campagnes, le troisième plus haut total de la ligue derrière l'attaquant des Capitals de Washington Alex Ovechkin (132) et l'attaquant des Blues de St. Louis Vladimir Tarasenko (112), était prêt à adopter une attitude différente.

« Tout le monde pourrait s'entendre sur le fait que Brad est un très bon joueur de hockey et que vous voulez l'avoir dans votre équipe, a avancé Sweeney. Nous voulons aussi qu'il laisse tomber les choses qui font en sorte que les gens oublient à quel point il est un bon joueur de hockey. J'espère qu'il pourra y arriver, et nous allons l'aider en ce sens. Nous l'avons entouré de gens qui vont, espérons-le, continuer à l'aider. Mais cette tâche lui incombe à lui et lui seul, et nous espérons qu'il pourra apporter les changements que nous voulons tous voir. »

À sa première saison complète derrière le banc des Bruins, Bruce Cassidy a intégré de cinq à six recrues par match et a amélioré le jeu de l'équipe en zone neutre. Depuis la fin de la série contre le Lightning, Cassidy assure avoir pensé à des choses qu'il pourrait faire différemment au chapitre de l'horaire des journées sans match et des choses dont il parle pendant les matchs. Il songe aussi à apporter quelques changements au système défensif des Bruins.

« Jouons-nous avec suffisamment de vitesse en zone défensive?, a demandé Cassidy. Nous avons adopté un système par couches pendant des années, alors que plusieurs équipes adoptent une défensive homme à homme. J'aime le système par couches, mais peut-être que nous devons modifier cela un peu afin que nous puissions fermer le jeu plus rapidement et ainsi aider nos joueurs de centre. »

Sweeney a aussi indiqué que l'élimination des Bruins ressemblait à être poussé en bas d'une colline, et que l'équipe se trouvait face à « cette même colline que vous venez tout juste d'essayer de gravir ». Cassidy a ajouté qu'il s'agissait essentiellement du message que le personnel d'entraîneurs a livré aux joueurs avant qu'ils ne partent pour la saison morte.

« Je crois que le message est que nous ne répéterons pas automatiquement nos résultats l'an prochain, a rapporté Cassidy. Regardez ailleurs dans la ligue cette année, regardez ce qui s'est passé avec Edmonton, avec Montréal, avec les Rangers, et d'autres équipes. Il faut donc travailler au cours de l'été afin de se préparer à devenir une équipe de séries à nouveau l'an prochain, et lorsque nous y serons parvenus, l'idée est d'aller plus loin que cette année, d'apprendre de notre expérience acquise cette année. C'est notre objectif pour l'an prochain, exprimé de manière simple. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.