Skip to main content

Sven Baertschi s'enfermera pour une bonne cause

L'attaquant des Canucks et sa copine resteront dans un chenil pour collecter des fonds pour le sauvetage d'animaux

par Pat Pickens @Pat_Pickens / Journaliste LNH.com

Sven Baertschi aime les animaux à tel point qu'il est prêt à vivre dans une cage pour ramasser des fonds pour leur bien-être.

L'attaquant des Canucks de Vancouver et sa copine, Laura Calvert, vont s'enfermer dans un chenil vendredi jusqu'à ce qu'ils collectent une somme d'argent de 4000 $ pour la Société de la Colombie-Britannique pour la prévention de la cruauté envers les animaux (BCSPCA) dans le cadre de la collecte de fonds « Lock-In for Love » (fermeture pour l'amour).

« Il y a beaucoup d'animaux dans le besoin, a expliqué Baertschi. Nous tentons donc d'attirer l'attention à ce qui se passe en C.-B. Je vais m'enfermer et tenter de collecter le plus d'argent possible, j'espère être libéré. »

Ce n'est pas la première fois que Baertschi et Calvert seront passés derrière les barreaux pour soutenir la cause pour les animaux. Il y a deux ans, quand Baertschi faisait partie des Flames de Calgary, il a rejoint ses coéquipiers Brian McGrattan et Matt Stajan et leurs épouses en s'enfermant dans un chenil à la Société albertaine de sauvetage des animaux.

Quand la BCSPCA a demandé à Baertschi et Calvert de prendre part à une promotion semblable à Vancouver, ils ont sauté sur l'occasion.

« Nous faisons beaucoup de travail ici avec des personnes et avec des hôpitaux des enfants, et c'est tout super, a dit Baertschi. Mais nous ne pouvons pas oublier nos meilleurs amis. [Les animaux] représentent un élément clé de nos vies. Il y a des chats dans le besoin. Il y a des chiens dans le besoin. Et les gens l'oublient parfois. Nous tentons donc de sensibiliser tout le monde aux refuges pour animaux et à tous ces animaux encore abandonnés à travers le monde. »

Baertschi, qui a un Husky de Sibérie âgé de 3 ans nommé Bear, a dit qu'il est depuis toujours un ami des animaux. En collectant des fonds et sensibilisant des personnes à la BCSPCA, il se joint à leur lutte pour sauver des animaux et pour aider à fermer les usines à chiots pour de bon.

« Ça semble être impossible, mais [la BCSPCA] continue de lutter, a commenté Baertschi. Tout ce que nous pouvons faire, c'est l'aider. »

Tous ceux qui veulent faire un don pour cette cause peuvent suivre ce lien.

En voir plus