Skip to main content

Suzuki se démarque par son coup de patin et son intelligence

L'attaquant de Barrie espère suivre les traces de son frère Nick, l'espoir des Canadiens

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Ryan Suzuki a toujours été considéré comme le meilleur patineur quand on le comparait à son frère Nick Suzuki.

Mais Ryan est le premier à admettre que Nick faisait toujours ressortir le meilleur de lui quand ils jouaient ensemble sur les étangs gelés de leur domicile de London, en Ontario.

À LIRE AUSSI : Un premier goût de la LNH pour cinq espoirsHughes admet vouloir être le tout premier choixHughes ne passe pas de tests physiques à la séance d'évaluation

Ces batailles sont l'une des principales raisons pour lesquelles Ryan, un joueur de centre de 6 pieds 1 pouce évoluant pour Barrie dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL), est classé au 18e rang de la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central de dépistage de la LNH en vue du repêchage 2019 de la LNH, qui aura lieu les 21 et 22 juin au Rogers Arena de Vancouver.

Ryan a hâte de suivre les traces de son frère comme choix de première ronde. Nick a été sélectionné par les Golden Knights de Vegas avec le 13e choix au total du repêchage 2017 et a été échangé aux Canadiens de Montréal dans la transaction impliquant Max Pacioretty le 10 septembre.

« Nous avons toujours rivalisé l'un avec l'autre en grandissant et je pense que notre côté compétitif vient de ça. Ça m'a beaucoup aidé durant ma carrière, a dit Ryan. Il fait plusieurs bonnes choses, mais je pense être un patineur plus fluide. Nick a d'excellentes mains.

« Je sais qu'il est heureux pour moi et nous nous encourageons l'un et l'autre. Il y a évidemment une petite compétition, mais au final, nous sommes heureux pour l'autre et nous nous poussons à être les meilleurs possible. »

Ryan, âgé de 18 ans, a mentionné que lui et Nick, qui est de 21 mois son aîné, ont chacun misé sur leur intelligence au jeu pour se rendre là où ils sont aujourd'hui.

« C'est quelque chose sur quoi nous avons travaillé quand nous étions des enfants, a expliqué Ryan. C'est peut-être en partie venu naturellement, mais c'est l'aspect le plus important de notre jeu. »

Nick est d'accord pour dire que Ryan a toujours été le meilleur patineur des deux en grandissant.

« Mon coup de patin est quelque chose que j'essaie toujours d'améliorer, mais nous jouons un style de jeu similaire et avons une bonne intelligence sur la glace, a affirmé Nick. Pour ce qui est de la personnalité, nous sommes un peu différents. Il est un peu plus extraverti et j'aime passer du temps en solitaire pour accomplir ce que j'ai à faire. Quand on passe du temps ensemble, nous aimons les mêmes choses. »

Ryan et Nick se sont affrontés à six reprises au cours des deux dernières saisons dans la OHL. Nick, qui a évolué pour Owen Sound et Guelph, totalise sept points (deux buts, cinq passes) et 29 tirs contre son frère, tandis que Ryan cumule une aide et six tirs dans ces rencontres.

« Je n'ai pas trop été confronté à lui à ma première année, mais cette saison, mon trio a croisé le fer avec le sien très souvent, a indiqué Ryan. Il a rendu mon travail difficile, mais j'ai fait la même chose. Au cours du premier match où nous nous sommes affrontés, il est passé près de notre banc et il a tapé son bâton sur mes protège-tibias, et l'arbitre lui a décerné une punition pour coup de bâton, ce qui est assez drôle. Au départ, c'était étrange de l'affronter, mais au final, ça demeure des matchs comme les autres. »

Ryan Suzuki a mené Barrie avec 75 points (25 buts, 50 passes) et 28 points (huit buts, 20 mentions d'aide) sur le jeu de puissance en 65 rencontres cette saison. Il cumule 119 points (39 buts, 80 aides) en 129 parties en carrière dans la OHL.

L'entraîneur de Barrie et membre du Temple de la renommée du hockey Dale Hawerchuk croit que Ryan peut encore atteindre un autre niveau.

« Parfois, il fait un beau jeu, mais il reste immobile et regarde l'action se dérouler », a expliqué Hawerchuk. Si tu continues à bouger, tu obtiendras une deuxième ou même une troisième chance de marquer ou de reprendre la rondelle. Nous soulignons toujours l'importance de passer la rondelle et de se démarquer, d'aller au filet et de dicter le rythme. Il est conscient de ça et il travaille là-dessus. C'est un aspect que tu ajoutes à ton jeu en vieillissant et en gagnant en force. »

Suzuki comprend ce qu'il doit faire pour améliorer son jeu et éventuellement atteindre le prochain niveau dans sa carrière.

« Hawerchuk m'explique souvent de bouger mes pieds quand j'ai la rondelle, car il sait que je suis un joueur intelligent, donc je vois bien le jeu, mais je dois continuer à bouger mes pieds, a-t-il affirmé. Il me dit que si je bouge mes pieds, encore plus d'options s'ouvriront pour moi. J'ai beaucoup travaillé là-dessus et ça s'est bien passé, donc je suis très heureux qu'il m'ait aidé dans cet aspect. »

Hawerchuk voyait évidemment grand pour Suzuki. Barrie l'a sélectionné avec le premier choix au total du repêchage 2017 de la OHL.

« Nous l'avons sélectionné pour sa capacité à faire des jeux et sa vision, a dit Hawerchuk. Nous pensons qu'avec le temps, quand il deviendra plus fort et plus rapide tout en améliorant son intelligence au jeu, il ne fera que s'améliorer.

« Peu de joueurs ont cette vision du jeu et savent où se trouve chaque joueur. Nous trouvions que sa vision allait rendre les autres autour de lui encore meilleurs. »

Le Bureau central voit le même potentiel de développement.

« Je dirais que Ryan commence tout juste à découvrir à quel point il est bon et intelligent. Il peut jouer avec de bons joueurs, car il sait comment distribuer la rondelle », a mentionné Karl Stewart du Bureau central. « Ryan est peut-être le joueur le plus intelligent de la Ligue canadienne de hockey admissible au repêchage. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.