Skip to main content

Suspension de Doughty : un test pour la profondeur des Kings

Los Angeles doit déjà composer avec des blessures à d'autres défenseurs

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

LAS VEGAS - Perdre Drew Doughty pour un match est toujours un coup dur pour les Kings de Los Angeles, mais ça l'est encore plus en ce moment.

« Il est le meilleur défenseur de la Ligue », a affirmé l'attaquant Dustin Brown. « C'est donc un grand vide. »

Doughty a été suspendu pour un match, jeudi, pour un coup illégal à la tête de l'attaquant William Carrier dans le match numéro 1 de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest, un revers de 1-0 contre les Golden Knights de Vegas au T-Mobile Arena mercredi.

Le match numéro 2 aura lieu au T-Mobile Arena vendredi (22 h HE, NBCSN, CBC, TVAS, ATTSN-RM, PRIME).

Los Angeles est déjà privé des défenseurs Derek Forbort (bas du corps) et Jake Muzzin (haut du corps) en raison de blessures. Muzzin s'entraîne, mais il n'a pas reçu le feu vert pour recevoir des contacts et l'entraîneur John Stevens n'a pas fourni de mise à jour sur son état de santé jeudi.

Les Kings ont utilisé trois défenseurs avec pratiquement aucune expérience en séries éliminatoires de la Coupe Stanley lors du match numéro 1 : Christian Folin (deux matchs), Oscar Fantenberg (aucun) et Paul LaDue (aucun). Ils pourraient maintenant faire appel à un autre défenseur inexpérimenté : Kevin Gravel (aucun).

« Ils n'ont qu'à travailler le plus fort possible et ils feront du bon travail », a estimé Doughty.

Doughty n'a pas raté un match depuis la fin de la saison régulière 2013-14. Il a disputé 360 matchs consécutifs en saison régulière et en séries éliminatoires, remportant la Coupe Stanley pour la deuxième fois en 2014 et le trophée Norris, remis au meilleur défenseur de la LNH, au terme de la campagne 2015-16.

Il a de fortes chances de remporter le trophée Norris à nouveau.

Il a été le joueur le plus utilisé dans toute la LNH en saison régulière (26 :50 par match). Il a établi des sommets personnels au chapitre des assistances (50) et des points (60), s'est classé au troisième rang des marqueurs des Kings, et il est l'une des raisons qui expliquent pourquoi l'équipe est première en désavantage numérique (85 pour cent) dans la Ligue. Les Kings sont également la formation qui accorde le moins de buts par partie (2,46).

« Ce qui m'impressionne le plus, c'est à quel point il est bon défensivement », a affirmé le défenseur Dion Phaneuf. « Il a un excellent côté offensif, mais sa façon de jouer en défensive, c'est ce qui lui attire le respect. C'est bien mérité. »

Dans le match numéro 1, les Kings ont donné un but à Vegas, la cinquième meilleure attaque en saison régulière (3,27 buts par match), et il est venu d'un tir du défenseur Shea Theodore qui a dévié sur Folin devant le but. Les Kings sont parvenus à blanchir de la feuille de pointage les William Karlsson, Jonathan Marchessault, Reilly Smith, Erik Haula et James Neal.

Mais les Kings n'ont pas été assez efficaces contre les joueurs de profondeur des Golden Knights. Le but est survenu après une mise en échec de Carrier sur Folin qui a créé un revirement et l'attaquant Tomas Nosek a contourné le défenseur Alec Martinez avant d'effectuer une belle passe vers la pointe.

« J'ai trouvé que nous avons fait du bon travail contre leurs meilleurs joueurs, mais j'ai trouvé que leurs joueurs de profondeur avaient créé trop d'occasions pour eux, a expliqué Stevens. Pas seulement au niveau de l'énergie, mais ils ont également créé beaucoup de chances de marquer. C'est un double problème. Je pense qu'il faut contenir leurs attaquants de profondeur, mais ça permettra à leurs meilleurs attaquants de se mettre en marche. »

Brown et le centre Anze Kopitar ont obtenu de bonnes occasions. Les Kings ont lancé 30 fois au filet et écopé deux pénalités en zone offensive : Brown pour obstruction sur le gardien et l'attaquant Trevor Lewis pour obstruction. Mais ils ont échoué à marquer et n'ont pas généré assez d'échec avant et de trafic devant le gardien de Vegas Marc-André Fleury.

« Je pense qu'il y a des choses que nous pouvons faire pour passer plus de temps en zone offensive, a indiqué Stevens. Je pense que nous pouvons générer plus de vitesse dans les deux premières zones. »

L'absence de Doughty fera mal dans les deux sens de la patinoire. Il a joué 28 :02 dans le match numéro 1, presque cinq minutes de plus que n'importe quel autre joueur des Kings, et il a tenté six tirs en plus de bloquer six lancers.

D'autres défenseurs auront une promotion dans l'alignement pour le match numéro 2.

« Je pense qu'il est le meilleur défenseur de la Ligue et c'est tellement facile de jouer avec lui », a dit Fantenberg, qui était jumelé à Doughty dans le match numéro 1. « Je ne pense pas que c'est bon pour l'équipe, mais je pense que quelqu'un d'autre doit élever son jeu d'un cran et combler ces minutes. »

Au moins, les Kings comptent sur un noyau de joueurs qui ont connu d'autres situations difficiles auparavant. En voilà une autre.

« Je pense que les personnes dans ce vestiaire sont importantes, a dit Stevens. Tu ne gagnes pas avec des joueurs, tu gagnes avec des personnes qui ont l'équipe à cœur et nous avons un bon lot de ce type de joueurs. Nous avons fait face à de l'adversité toute l'année. Nous avons simplement besoin que d'autres joueurs s'imposent en comité. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.