Skip to main content

Sur le radar: Alexis Gravel a renversé la vapeur

Le gardien des Mooseheads d'Halifax a réussi à rebondir après une saison en dents de scie l'an dernier

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Alexis Gravel avait des choses à prouver cette saison. Même si sa dernière campagne s'est conclue sur une note plutôt positive avec une sélection au sixième tour par les Blackhawks de Chicago, le gardien des Mooseheads d'Halifax n'avait pas exactement répondu aux attentes.

Le jeune homme originaire d'Asbestos en a arraché et n'a pas été en mesure de s'emparer du poste de numéro un qui semblait lui revenir d'emblée, disputant seulement 39 rencontres - 11 de moins qu'à sa saison recrue.

« On ne se mentira pas, j'avais quand même de la pression à 17 ans parce que j'avais connu une bonne fin de saison en 2016-17, a-t-il expliqué en entrevue avec LNH.com. J'ai joué des bons matchs mais je n'étais pas constant. C'était dur pour l'entraîneur de me faire confiance soir après soir.

« Les dirigeants avaient des exigences élevées et je me mettais aussi de la pression inutile. Mais tout ça, c'est du passé et ça m'a aidé à maturer. »

À LIRE : Saison chargée pour Nussbaumer | Alex Beaucage s'invite dans la discussion

C'est une autre histoire cette année. Gravel a pris le taureau par les cornes tout de suite après le repêchage pour arriver à Halifax dans un tout autre état d'esprit, prêt à s'établir comme l'homme de confiance de l'entraîneur Éric Veilleux.

Il a changé son approche en gymnase et a beaucoup travaillé sur l'aspect mental du jeu en compagnie de son nouvel entraîneur des gardiens Marco Raimondo. Le plan de match était clair : Gravel voulait afficher de la constance.

Avec six matchs à faire au calendrier régulier et 44 rencontres au compteur, le gardien de 18 ans maintient une moyenne de buts alloués de 2,57 et un taux d'efficacité de ,912.

« La position de gardien, c'est vraiment entre les deux oreilles, a-t-il fait valoir. L'an dernier, il y avait beaucoup de distractions autour de moi sur la glace et à l'extérieur. Cette année, je me concentre sur ce que je peux contrôler. Marco est là pour me soutenir au niveau mental et c'est ce qu'il me fallait. »

Les distractions liées à l'année de repêchage ne sont peut-être plus là, mais ce n'est pas comme si Gravel avait amorcé la campagne sans pression. Il savait très bien qu'il devait rapidement livrer la marchandise pour convaincre les dirigeants de Mooseheads qu'il pouvait tenir le fort jusqu'au tournoi de la Coupe Memorial.

Son bon début de saison et la constance qu'il a réussi à établir dans son jeu ont convaincu le directeur général Cam Russell de n'amener personne en renfort avant la date limite des transactions.

« Je savais que le tournoi de la Coupe Memorial était à Halifax et mon but était de leur prouver avant Noël que j'allais être capable de faire le travail, a-t-il dit. […] En début de saison, j'ai fait face à des situations difficiles similaires à l'an dernier, mais je savais quoi faire pour les contourner et garder le cap.

« Je suis vraiment content qu'ils m'aient donné un vote de confiance. »

Encadrement serré

Gravel a aussi eu la chance de tomber dans une organisation qui consacre beaucoup de temps et d'efforts au développement de ses espoirs. Le travail ne s'est pas arrêté à la conclusion du camp d'entraînement des Blackhawks.

Depuis le début de la saison, Gravel peut compter sur l'aide de l'entraîneur au développement des gardiens des Hawks Peter Aubry. Ce dernier partage son temps entre le club-école de Rockford dans la Ligue américaine, celui de la ECHL à Indianapolis et les différents espoirs de l'organisation.

Aubry a passé quelques semaines à Halifax au cours de la saison et travaille de concert avec Raimondo.

« Il m'aide beaucoup en me montrant ce qu'il faut que je fasse pour atteindre le niveau professionnel, a expliqué Gravel. Quand il n'est pas là en personne, il me texte et il m'envoie des clips vidéo pour corriger certains détails. C'est comme si j'avais deux entraîneurs.

« Avec l'expérience du camp des Blackhawks, je suis revenu à Halifax plus en confiance. C'est ma troisième année dans la Ligue, je connais les joueurs et ce n'est pas un nouveau milieu. Tous ces facteurs ont facilité les choses pour moi. »

 

Dans le calepin

-   La grande famille de la LHJMQ est ébranlée parle décès de l'attaquant de l'Armada Alec Reid en raison de complications médicales reliées à l'épilepsie. Les témoignages et les messages de condoléances sont venus des quatre coins de la Ligue.

Tweet from @comtois20: Mes plus sinc��res condol��ances �� toute ta famille et tes proches! Un exemple de combativit�� et de caract��re. Ton sourire et ta joie de vivre va nous manquer. Bon voyage... Veille sur nous! #RIP 😢 pic.twitter.com/eBVAxOtq8v

 

-   Fidèle à ses habitudes, le Lightning est venu piger dans le circuit junior québécois en accordant un contrat à l'attaquant Jimmy Huntington de l'Océanic. Le vétéran de 20 ans connaît la meilleure saison de sa carrière (62 MJ : 39 buts, 50 aides) aux côtés d'Alexis Lafrenière à Rimouski.

Tweet from @huntington_jim: Happy to sign my first NHL contract with the @tblightning! special thank you to my family, friends and everyone who supported me throughout this adventure! A dream come true #BOLTS ������ ����� https://t.co/37fPlE7ZMa

 

-   Parlant de Lafrenière, il a amassé quatre mentions d'aide dans une victoire de 7-5 face aux Cataractes de Shawinigan, dimanche, pour devenir le septième joueur de l'histoire de la LHJMQ à inscrire au moins 100 points à l'âge de 17 ans. Avec 103 points, il est à un petit point de Peter Abbandonato et du sommet du classement des pointeurs avec cinq matchs à disputer.
 

Tweet from @oceanicrimouski: Olivier Garneau lance et compte!!! Sur le jeu Alexis Lafreni��re obtient son 100e point!! 🚨🚨🚨 pic.twitter.com/ZM8uHVSYvv

 

2019 sous la loupe

-   Le défenseur des Giants de Vancouver Bowen Byram a atteint un plateau intéressant cette fin de semaine en inscrivant son cinquième but gagnant en prolongation. Il totalise 24 buts - le plus haut total chez les arrières de la Ligue de l'Ouest - et 42 aides en 62 rencontres.

Tweet from @WHLGiants: #NHLDraft2019 prospect @BowenByram scores his 5th Overtime winner of the season as he ties franchise record holder Kevin Connauton from the 09-10 season with 24 goals by a Defenceman. pic.twitter.com/cWAMRgqVew

 

-   L'attaquant des Bulldogs d'Hamilton Arthur Kaliyev a inscrit son 50e but de la saison, devenant ainsi le premier joueur de l'histoire de la concession à atteindre cette marque. Il a inscrit 22 pour cent des buts des siens en plus de participer à 43 pour cent de ceux-ci. Avec ses 47 passes, il est à trois points du plateau des 100.

Tweet from @BulldogsOHL: 🚨 BULLDOGS GOOOOOALLLL!! 🚨🚨: Arthur Kaliyev🍏🍎: Logan Morrison & Eric HendersonTHAT'S GOAL #50 FOR ARTY!!!! #GoHAM pic.twitter.com/Rvou2r2hrZ
 

-   L'héritier de Carter Hart chez les Silvertips d'Everett, Dustin Wolf, a établi un record de concession en signant sa 38e victoire de la saison. Wolf trône toujours au sommet de la Ligue pour la moyenne de buts alloués (1,72) et le taux d'efficacité (,935).
 

Tweet from @WHLsilvertips: NEW FRANCHISE RECORD!Dustin Wolf becomes the first goaltender in franchise history to win 38 games in a season! #LetsGoTips pic.twitter.com/sN8unb29Pu

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.