Skip to main content

Sullivan se joint à un groupe restreint de champions

Pittsburgh devient la sixième équipe à remporter la Coupe après avoir changé d'entraîneur en cours de saison

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

Lorsque les Penguins de Pittsburgh ont vaincu les Sharks de San Jose 3-1 dans le match no 6 au SAP Center dimanche pour remporter la Coupe Stanley pour la quatrième fois de leur histoire, ils sont aussi devenus la sixième équipe de l'histoire de la LNH à remporter le championnat après avoir apporté un changement d'entraîneur en cours de saison. Pittsburgh a embauché Mike Sullivan en décembre et n'a jamais regardé en arrière par la suite, terminant la campagne à titre d'équipe de l'heure de la ligue avant leur parcours de deux mois vers le précieux trophée.

Voici la liste des entraîneurs qui ont remporté la Coupe Stanley après avoir pris les rênes de leur équipe en cours de saison :

2016 : Penguins de Pittsburgh (Mike Sullivan)
Avant la présente saison, Sullivan est devenu entraîneur de Wilkes-Barre/Scranton, l'équipe-école des Penguins dans la Ligue américaine de hockey. Sullivan, qui a remporté une bague de la Coupe Stanley en tant que membre des Blackhawks de Chicago la saison dernière, lui qui agissait à titre d'entraîneur du développement des joueurs, a mené Wilkes-Barre/Scranton à une fiche de 18-5-0-0. Lorsque Pittsburgh a congédié Mike Johnston le 12 décembre alors que les Penguins affichaient des résultats en deçà des attentes (15-10-3), Sullivan a été embauché comme entraîneur. Les Penguins ont perdu leurs quatre premiers matchs sous les ordres de Sullivan, mais ont conclu la saison régulière sur une séquence de 33-16-5, incluant 14 victoires à leurs 16 derniers matchs. Les Penguins ont éliminé les Rangers de New York en cinq rencontres, les Capitals de Washington, gagnants du trophée des Présidents, en six rencontres, puis les champions en titre de l'Association de l'Est, le Lightning de Tampa Bay, en sept parties avant de mettre la main sur un quatrième titre en défaisant les Sharks.

2012 : Kings de Los Angeles (Darryl Sutter)
Les Kings ont congédié Terry Murray, qui en était à une quatrième saison derrière le banc de Los Angeles, le 12 décembre 2011. Murray montrait un dossier de 13-12-4 avant d'être remplacé par Jon Stevens, qui a conservé une fiche de 2-2-0 avant que Sutter ne soit nommé entraîneur le 20 décembre. En 49 matchs sous les ordres de Sutter, les Kings ont affiché un dossier de 25-13-11 pour se qualifier pour les séries éliminatoires en huitième position de l'Association de l'Ouest. Ils ont ensuite éliminé les trois meilleures équipes de leur association - les Canucks de Vancouver, les Blues de St, Louis et les Coyotes de Phoenix - avant d'éliminer les Devils du New Jersey en six matchs pour remporter la Coupe Stanley pour la première fois de son histoire. Sutter et les Kings sont devenus la première équipe de l'histoire à détenir une avance de 3-0 dans chacune des séries, et ils ont conservé une fiche de 16-4 en séries pour devenir la première équipe de huitième place à remporter la Coupe Stanley.

2009 : Penguins de Pittsburgh (Dan Bylsma)
Pittsburgh a congédié Michel Therrien le 15 février après que ce dernier eut mené les Penguins à un dossier de 27-25-5, à cinq points d'une place en séries. Bylsma, l'entraîneur de Wilkes-Barre/Scranton qui ne possédait aucune expérience d'entraîneur-chef dans la LNH, a pris sa place. Il a affiché une fiche de 18-3-4 en saison régulière puis de 16-8 en séries. Bylsma est devenu le 14e entraîneur de l'histoire de la LNH à remporter la Coupe dès sa première saison en tant qu'entraîneur, et le deuxième parmi ceux-ci à avoir été embauché en cours de saison (Al MacNeil avait été le premier avec les Canadiens de Montréal en 1971).

2000 : Devils du New Jersey (Larry Robinson)
Avec huit matchs à faire en saison régulière, Robbie Ftorek a été congédié par les Devils le 23 mars, malgré une fiche de 41-20-8-5. Le directeur général Lou Lamoriello n'était pas satisfait de la manière dont son équipe jouait à l'approche des séries éliminatoires. Robinson a mené son équipe à une fiche de 4-4-0-0 en huit parties pour conclure la saison. Les Devils, qui avaient terminé en quatrième place de leur association, ont balayé les Panthers de la Floride au premier tour - New Jersey avait terminé au premier rang de l'Association de l'Est au cours des trois saisons précédentes, s'inclinant deux fois au premier tour et une fois en deuxième ronde - avant de vaincre les Maple Leafs de Toronto en six matchs et d'effacer un déficit de 3-1 contre les Flyers de Philadelphie en finale d'association. Les Devils ont finalement défait les Stars de Dallas grâce à un but de Jason Arnott en deuxième période de prolongation dans le match no 6. New Jersey a conservé un dossier de 16-7 en séries sous les ordres de Robinson pour mettre la main sur la Coupe Stanley pour la deuxième fois.

1971 : Canadiens de Montréal (Al MacNeil)
Alors que les Canadiens (11-8-4) éprouvaient des difficultés après avoir raté les séries éliminatoires la saison précédente, Claude Ruel a démissionné après 23 matchs en saison régulière et a été remplacé par MacNeil. Ce dernier a mené les Canadiens à la troisième place de la section Est avec une fiche de 31-15-9 en 55 parties de saison régulière, avant de profiter du rendement impressionnant du gardien recrue Ken Dryden en séries pour éliminer successivement les Bruins de Boston, les North Stars du Minnesota, et les Blackhawks de Chicago en Finale de la Coupe Stanley.

1932 : Maple Leafs de Toronto (Dick Irvin)
Après avoir entamé la saison avec une fiche de 0-3-2, les Maple Leafs ont congédié l'entraîneur Art Duncan et l'ont remplacé par Irvin, qui a conservé un dossier de 23-15-5 pendant le reste de la saison régulière. Irvin avait mené les Black Hawks de Chicago à la Finale de la Coupe Stanley la saison précédente, mais s'était fait montrer la porte après la défaite des siens contre les Canadiens. Les Maple Leafs, sous les ordres d'Irvin, ont pris le deuxième rang de la section canadienne, quatre points derrière les Canadiens, avant d'éliminer les Black Hawks en première ronde puis les Maroons de Montréal au deuxième tour, avant de vaincre les Rangers de New York en Finale de la Coupe Stanley.

 

En voir plus