Skip to main content

Subban n'a pas ruminé longtemps le revers des Predators en Finale

Le défenseur vedette dit s'inspirer des Penguins qui sont revenus plus forts en 2009 après avoir perdu la Coupe l'année précédente

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - P.K. Subban assure ne pas avoir ruminé longtemps la défaite des Predators de Nashville à deux victoires de la conquête de la Coupe Stanley, en juin. Il indique n'avoir pas perdu de temps non plus à ressasser le déroulement de la Finale en se demandant ce qui aurait pu se passer si des choses s'étaient déroulées différemment.

Comme penser à la tournure que la série aurait pu prendre si le but qu'il a marqué tôt dans le match no 1 de la série contre les Penguins de Pittsburgh n'avait pas été annulé? À la révision vidéo, on a décelé que son coéquipier Filip Forsberg était hors-jeu de quelques centimètres en entrée de territoire ennemi. Les Predators ont par la suite vu les Penguins prendre les devants 3-0 dans le match et l'emporter 5-3. Les Penguins ont enlevé les honneurs de la Finale au bout de six rencontres.

« Je ne me mouille pas habituellement sur des sujets semblables, mais je dois admettre que cette décision a laissé un goût très amer », a réagi Subban, mercredi, au cours d'une mêlée de presse qui a précédé le gala de la Fondation qui porte son nom au Centre des Sciences de Montréal.

« Mais ça fait partie du sport, a-t-il enchaîné. C'est chose du passé. On ne parlera plus de ça parce que c'est le début d'une nouvelle saison. Vous ne devez pas vivre dans le passé parce que ça vous fait passer à côté de choses formidables. »

Subban a dit s'inspirer des Penguins qui sont passés proches de remporter la Coupe Stanley face aux Red Wings de Detroit en 2008, avant de revenir plus forts pour la gagner contre les mêmes Red Wings l'année suivante.

« Je crois fermement que ce type d'adversité vous rend meilleur. Nous avons perdu cette année. J'ai le sentiment que nous avons joué du très bon hockey, mais ça n'a pas été suffisant. Nous savons maintenant ce qu'il faut faire pour gagner et nous le ferons. »

Traçant un bilan très positif de sa première année comme membre des Predators, l'ancien défenseur vedette des Canadiens de Montréal a affirmé que le meilleur est à venir pour ses coéquipiers et lui.

« J'ai vu plusieurs gars pleurer dans le vestiaire à l'issue de la Finale et c'est correct, a-t-il mentionné. Je crois que tout le monde s'est nourri de cette déception pour s'entraîner plus fort cet été et se présenter au camp prêt pour un autre long parcours en séries cette saison. »

L'ancien défenseur des Canadiens de Montréal a dit avoir connu une entre saison très fructueuse sur le plan de l'entraînement.

« Ça se passe à merveille. Je ne me suis jamais senti mieux physiquement et vous m'en voyez être très étonné », a-t-il admis.

« Je réalise que c'est préférable de ne pas être arrêté trop longtemps. La remise en forme est plus difficile quand vous ne participez pas aux séries éliminatoires et que vous êtes inactif pendant plusieurs mois (comme ç'a été le cas pour lui l'an dernier chez le Tricolore). Cette année, je me suis accordé quelques semaines de repos et hop je me suis remis à la tâche. J'ai tout de même pu prendre beaucoup de repos. »

Subban a assisté au mariage de son ancien coéquipier chez les Canadiens Andrei Markov en Russie. Il n'a pas voulu élaborer quant à la décision que Markov a prise de poursuivre sa carrière dans la KHL de son pays, après avoir dipsuté 16 saisons dans l'uniforme du CH.

« Je ne me mêle pas des affaires de collègues parce que chacun fait les choses à sa façon, a-t-il répondu. Je respecte les décisions qu'ils prennent. Je n'aborde pas le sujet avec eux parce qu'on ne connaît jamais tous les tenants et aboutissants derrière chacune des décisions. Je ne fais pas partie des négociations et je ne suis pas conseiller de joueurs…

« En autant que le joueur soit heureux. 'Markie' joue en Russie. Il est marié et il est avec sa famille. Il a toujours voulu être un joueur des Canadiens pour toujours. Il va être un joueur des Canadiens pour la vie. Je suis heureux pour lui. »

Pour revenir aux Predators, Subban a mentionné que la succession de Mike Fisher comme capitaine de l'équipe ne sera pas une source de distractions. Fisher a annoncé tout dernièrement qu'il prenait sa retraite.

« Nous avons créé un groupe sur 'Snapchat' pour communiquer ensemble pendant l'été. Nous avons abordé le sujet et je peux vous dire que personne ne s'en fait avec ça. Il y a tellement de joueurs qui peuvent occuper le poste. Peu importe lequel on choisira, le groupe va se rallier autour de lui. En séries, les gars se sont serrés les coudes pour tous et chacun. Il règne un bel esprit de camaraderie entre nous », a-t-il résumé.

Subban a dit être revenu à Montréal à quelques reprises depuis juin. Cette semaine, il a tenu quelques activités de financement pour sa Fondation: des cliniques de hockey pour des jeunes et le gala annuel de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Mercredi soir, quelques 250 convives ont assisté au gala. Au cours des deux dernières années, soit depuis qu'il a annoncé son engagement de 10 millions $ pour l'Hôpital de Montréal pour enfants en 2015, Subban a amassé environ 2 millions $, en plus de toucher le cœur d'une multitude d'enfants malades et de leurs familles.

Tout ce qui manquait, c'est la présence de la Coupe Stanley.

« Les jeunes me parlent beaucoup du parcours des Predators en séries. Ils ont adoré. Ils auraient simplement voulu voir la Coupe cette année », a-t-il conclu.

En voir plus