Skip to main content

Objectif atteint à l'An 1 de l'engagement de Subban

L'ancien défenseur des Canadiens a amassé 1,4 million $ pour l'Hôpital de Montréal pour enfants

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur du contenu éditorial LNH.com

MONTRÉAL - Le défenseur P.K. Subban des Predators de Nashville était de retour à Montréal, mercredi, afin de marquer le premier anniversaire de l'engagement qu'il a pris d'amasser 10 millions $ en l'espace de sept ans pour l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Tout fonctionne comme sur des roulettes.

 

Subban a annoncé que la fondation qu'il a créée avait récolté 1,4 million $ en dons pour l'hôpital et qu'elle était venue en aide à plus de 9000 familles par le biais du programme « Coup de main de P.K. » qui procure du soutien financier aux familles qui doivent temporairement cesser de travailler dans le but de s'occuper de leurs enfants malades.

Subban a été échangé aux Predators par les Canadiens de Montréal, le 29 juin. Il a maintes fois indiqué depuis ce temps, comme il l'a de nouveau fait mercredi dans l'Atrium qui porte son nom, sa volonté de poursuivre la mission qu'il s'est donnée d'aider l'hôpital.

« Pour moi, ce n'est pas qu'une question d'argent qu'on amasse, mais plutôt combien de vies nous pouvons influencer, a affirmé Subban dans le discours qu'il a livré. Dévoiler le montant récolté c'est emballant, mais ce qui est bien plus gratifiant c'est de rencontrer et de voir les gens qui ont bénéficié de l'aide. Je réalise pleinement combien la maladie d'un enfant peut changer la vie de famille, pour avoir entendu plusieurs récits. Je suis admiratif du courage dont vous faites preuve et je me sens privilégié de pouvoir vous apporter de l'aide au cours d'une des pires périodes de votre vie.

« Il y a un, je vous avais dit qu'à chaque fois que vous verriez le sigle qui se trouve sur le mur derrière moi, vous sauriez quelle cause j'épouserais. C'est vrai, et pour toujours. Je peux changer de chandail, mais les causes que je supporterai demeureront toujours les mêmes. »

À raison de 1,4 million $ annuellement, Subban est en voie d'amasser 9,8 millions $ pour une période de sept ans, tout juste à court de l'objectif. Il devra maintenant garder le rythme tout en évoluant dans une ville différente, ce qui n'a pas été sans lui occasionner des soucis initialement.

« Quand j'ai été échangé, je dois admettre que ça m'a inquiété un peu, a-t-il élaboré. C'était une situation étrange en raison des sentiments qui m'habitaient et de ce que j'entendais qui était deux choses différentes. Ça m'inquiétait parce que je me demandais ce qui arriverait. Est-ce que les gens continueraient de m'appuyer? »

Subban a tôt fait d'obtenir les réponses à ses interrogations et il a agréablement été surpris.

« Les liens avec la communauté et les gens n'ont été que plus forts, a-t-il constaté. C'est comme si tout le monde s'était rallié à ma cause plutôt que me délaisser. Ç'a en dit long sur les gens de la ville de Montréal et de la province de Québec. Après l'échange, beaucoup de monde a paru oublier de quoi il s'agissait exactement. C'est pour les enfants et les familles que je fais ça, et pour rien d'autre. »  

Subban a même dit ne pas écarter la possibilité de demeurer associé à l'Hôpital de Montréal pour enfants au-delà de son engagement initial de sept ans.

Subban a abordé plusieurs autres sujets au cours de la conférence de presse. Voici ce qu'il avait à dire sur quelques-uns d'entre eux:

Au sujet d'être un membre des Predators un an après avoir été considéré pour le poste de capitaine des Canadiens

« C'est la vie. Si on m'avait dit il y a un an que je me retrouverais chez les Predators de Nashville, je ne l'aurais possiblement pas cru. Les choses changent rapidement dans le sport. Je m'attendais évidemment à passer toute ma carrière à Montréal, mais ça n'arrivera pas. Je suis contraint de quitter et de continuer d'aller de l'avant afin de remplir les engagements que j'ai pris. Et c'est ce que je ferai. »

Sur le fait de ne pas avoir été choisi comme remplaçant (de Duncan Keith) au sein d'Équipe Canada en vue de la Coupe du monde de hockey 2016

J'ai toujours voulu représenter mon pays. Je l'ai fait à quelques reprises et j'ai connu énormément de succès. Je souhaiterais que ça arrive encore. Je suis évidemment déçu de ne pas faire partie d'Équipe Canada, mais il y a des choses que vous pouvez contrôler, d'autres pas. C'est une des choses que je ne peux pas contrôler. »

 

En voir plus