Skip to main content

Steve Bégin est le grand perdant dans le jeu de la chaise musicale

LNH.com @NHL

BOSTON - Steve Bégin est le grand perdant dans le jeu de la chaise musicale chez le Canadien. L'attaquant de 30 ans est retranché de la formation plus souvent qu'à son tour par Guy Carbonneau, qui dispose d'un surplus de vétérans.

Bégin n'a participé qu'à cinq des 13 matchs du Canadien. Et tout indique qu'il sera encore une fois dans les tribunes, jeudi soir, alors que le Tricolore sera opposé aux Bruins, à Boston.

Le Trifluvien s'interroge sur sa place dans l'équipe. C'est la raison pour laquelle il a demandé à rencontrer son entraîneur.

"Je suis nerveux, même durant les entraînements", a avoué Bégin.

La rencontre a eu lieu mercredi matin, juste avant l'entraînement de l'équipe.

"On a eu une bonne discussion, a indiqué Carbonneau. Bégin fait partie de l'équipe, comme Mathieu Dandenault ou Patrice Brisebois. Mais nous avons un surplus de vétérans depuis l'acquisition de Robert Lang, Alex Tanguay et Georges Laraque.

"J'aurais pu demander le départ de certains joueurs mais je ne l'ai pas fait, a ajouté Carbo. L'équipe préfère avoir de la profondeur. Malheureusement, on ne peut avoir que 20 joueurs en uniforme."

Kostopoulos suspendu

Mardi contre Ottawa, Carbonneau a retranché Bégin de la formation malgré l'absence de Tom Kostopoulos, suspendu (trois matchs) pour son geste à l'endroit de Mike Van Ryn, des Maple Leafs de Toronto. Il a plutôt réintégré Dandenault qui venait d'être laissé de côté contre New York (Islanders), Columbus et Toronto.

"Deux vétérans seront écartés à chaque match durant la suspension de Kostopoulos. Je n'aime pas ça mais j'ai des décisions à prendre. On voulait des gars d'expérience et il y a évidemment un revers à la médaille, a rappelé Carbonneau.

"Je ne peux retrancher un joueur de notre "top" neuf. Il s'agit de joueurs qui peuvent changer l'allure d'un match. Je ne peux pas non plus envoyer Laraque dans les estrades. C'est pas pour ça que nous avons fait son acquisition. Quant à (Maxim) Lapierre, il est bon."

Carbonneau fait valoir qu'une équipe n'a jamais assez de profondeur. Parlez-en aux Devils du New Jersey.

"Ils viennent d'inscrire le nom d'un sixième joueur sur la liste des blessés. De notre côté, on touche du bois."

Joueur autonome

Bégin en est à sa sixième saison à Montréal, si on inclut l'année du lock-out. Il deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la saison. Il serait étonnant que le Canadien lui offre un nouveau contrat. C'est pourquoi il espère renouer avec la compétition le plus tôt possible afin d'améliorer sa valeur sur le marché des agents libres.

En voir plus