Skip to main content

Stars : de l'expérience dans les matchs ultimes

Patrick Eaves, Johnny Oduya et Patrick Sharp sont tous passés par là

par Steve Hunt / Correspondant LNH.com

FRISCO, Texas - Les Stars de Dallas vont disputer leur premier match no 7 en neuf saisons mercredi à domicile contre les Blues de St. Louis (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, SN), mais leur alignement contient des vétérans avec amplement d'expérience dans des matchs où ils font face à l'élimination.  

L'attaquant Patrick Eaves a pris part à cinq matchs ultimes, un sommet dans l'équipe. Le défenseur Johnny Oduya, ainsi que les attaquants Tyler Seguin et Patrick Sharp en ont disputé quatre chacun.

 

« Ce sont de toute évidence des matchs très excitants », a noté Oduya, qui a remporté la Coupe Stanley en 2013 et 2015 avec les Blackhawks de Chicago. « Ce sont les rencontres dont on rêve quand on est enfant, un match no 7 décisif en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Vous êtes le héros, vous remportez le match, et tout ça. Il y a évidemment beaucoup de plaisir associé à ces matchs. »

L'attaquant Ales Hemsky a aussi une certaine expérience dans ce type de rencontre. Il évoluait avec les Oilers d'Edmonton lorsque ces derniers se sont inclinés 3-1 devant les Hurricanes de la Caroline dans le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley 2006.

Avant mercredi, il s'agissait du seul match ultime auquel Hemsky a pris part, alors il se souvient naturellement très bien de cette défaite.

« [Je me rappelle] seulement la misère, nous tirions de l'arrière 2-1 et le temps filait à toute allure, s'est remémoré Hemsky. Dans certaines rencontres, comme la dernière [le match no 6], le temps ne passe pas aussi vite. Mais dans des matchs comme ceux-là, lorsque vous accusez un retard, il s'écoule 10 minutes, puis 20, et tout à coup, il ne vous reste que 20 minutes pour remonter la pente. C'est tout. J'imagine que c'est pour cela que nous jouons au hockey. Ces moments sont fantastiques. Nous nous en souvenons pour le reste de notre vie. »

Le capitaine de Dallas Jamie Benn, finaliste au trophée Hart et au trophée Ted Lindsay, va participer à un premier match no 7. Benn, qui est à égalité au premier rang de la LNH avec 15 points depuis le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, n'en peut plus d'attendre que la partie s'amorce.

« Ce sera excitant, a indiqué Benn. Je suis persuadé que je serai un peu nerveux au cours de mes premières présences, mais après cela, je pense que ce sera amusant. C'est intéressant de faire partie de tels matchs. Ce sont les matchs les plus importants auxquels nous souhaitons prendre part. Ce sera enthousiasmant de jouer devant nos partisans. »

Ce ne sont pas que les joueurs qui possèdent l'expérience des matchs no 7 du côté de Dallas. L'entraîneur Lindy Ruff a dirigé trois matchs ultimes avec les Sabres de Buffalo. Et Ruff trouve qu'il allait de soi qu'une série aussi âprement disputée que celle entre les Stars et les Blues se décide dans le tout dernier match.

« C'est une bataille entre deux bonnes équipes qui n'ont été séparées que par deux points [au classement], qui ont dominé la série chacune leur tour, a mentionné Ruff. L'équipe qui sera en mesure de mieux exécuter et de pousser demain, et qui pourra résister lorsque l'autre équipe va effectuer une dernière tentative, qui va l'emporter. »

Oduya sait mieux que la plupart que la clé du succès dans un match no 7 est de garder les choses simples.

« Vous voulez faire de votre mieux, donner tout ce que vous avez et tout laisser sur la patinoire, a souligné Oduya. C'est tout ce que vous pouvez faire. La différence dans de tels matchs se résume souvent à une petite chose. Vous tentez de vous trouver du côté des gagnants. L'état d'esprit doit être de sauter sur la glace, de jouer et de ne pas tenter de trop réfléchir. »

 

En voir plus