Skip to main content

Stamkos et Kucherov font la pluie et le beau temps

Les deux attaquants du Lightning ont accompli un exploit qui n'avait pas été réalisé depuis 25 ans

par Jean-François Giguère / Collaborateur LNH.com

Encore quelques secondes et l'une des séquences les plus remarquables des dernières années aurait pris fin.

Mardi, lors de la victoire de 5-1 du Lightning de Tampa Bay contre les Hurricanes de la Caroline, les attaquants Steven Stamkos et Nikita Kucherov du Lightning ont prolongé leur série de matchs avec au moins un point en début de saison à dix parties.

Stamkos a récolté son premier point de la soirée sur le quatrième but de l'année du défenseur recrue Mikhail Sergachev à 9:13 du deuxième tiers.

Kucherov a décidé de faire durer le suspense et il a finalement fait vibrer les cordages alors qu'il ne restait que quatre secondes à écouler au cadran. C'était son 11e but de la saison et Stamkos a obtenu son deuxième point de la rencontre sur le jeu.

« C'est bien d'avoir pu permettre à Kucherov de compter à la fin », a mentionné Stamkos après la partie. « Quand on ne connaît pas un grand match, un but tardif comme ça redonne confiance avant le prochain. »

Kucherov compte maintenant 11 buts, 6 aides et 17 points en 10 parties, alors que son centre Stamkos a 3 buts, 17 aides et 20 points en 10 matchs. Les deux coéquipiers trônent au sommet du classement des marqueurs de la LNH et Kucherov domine tous les buteurs du circuit.

Outre ces séquences remarquables, plus tôt cette saison, Kucherov est devenu le sixième joueur de l'ère moderne de la LNH (soit depuis 1943-44) et le premier depuis 1992-93 à compter au moins un but dans chacune des sept premières parties de son équipe. 

Lui et Stamkos sont les premiers coéquipiers depuis la campagne 1992-93 à entreprendre la saison avec une séquence de dix parties avec au moins un point. Cette année-là, pas moins de trois combinaisons de coéquipiers avaient réussi cet exploit : Kevin Stevens (13 matchs), Ron Francis (12) et Mario Lemieux (12) avec les Penguins de Pittsburgh, Joe Juneau (14) et Dimitri Kvartalnov (14) avec les Bruins de Boston, ainsi que Dave Andreychuk (17) et Pat LaFontaine (11) avec les Sabres de Buffalo.

Assistons-nous à la naissance du prochain grand duo d'attaquants de la ligue? C'est ce que l'on pourrait croire à la lumière des dernières semaines et de ce que l'on a pu entrevoir au début de la dernière campagne.

Stamkos a subi une déchirure du ménisque latéral en novembre 2016, ce qui l'a contraint à faire l'impasse sur le reste de la saison 2016-17. Toutefois, avant ce malheureux incident, il avait récolté 20 points en 17 parties et Kucherov en avait 22 en 17 matchs. Le jeune ailier russe ne s'est pas laissé abattre par cette lourde perte et il a conclu l'année avec une fiche de 40 buts, 45 aides et 85 points en 74 matchs.

« Quand il a atteint le plateau des 30 buts, il en voulait 40 », a révélé l'entraîneur du Lightning Jon Cooper au sujet de Kucherov. « Et il ne s'assoit pas sur ses lauriers. Il a compté 40 buts, alors maintenant il veut en marquer 50. J'admire son ambition, mais les succès ne viennent pas seuls, il faut travailler pour y arriver. » 

S'ils poursuivent sur cette lancée, Stamkos et Kucherov pourraient devenir les premiers coéquipiers à terminer une saison complète aux deux premiers rangs du classement des marqueurs depuis 1995-96, quand Mario Lemieux et Jaromir Jagr des Penguins avaient dominé tous leurs adversaires. Stamkos et Martin St-Louis avaient aussi réalisé cet exploit avec le Lightning en 2012-13, mais la saison avait alors été écourtée à 48 parties en raison d'un conflit de travail.

Or, cette fois-ci, il n'y a pas de conflit à l'horizon et Stamkos est en santé.

« Ça va bien, pour l'instant, mais il ne faut rien tenir pour acquis, a déclaré Stamkos. Pendant une carrière et pendant une saison, il y a des hauts et des bas. Tout ce que Kucherov touche se retrouve dans le fond du filet en ce moment. Il faut en profiter autant que possible parce que c'est amusant quand ces choses-là arrivent. Il faut continuer de travailler. Ça peut sembler facile pour Kucherov et pour notre trio avec tous les points qu'on accumule, mais ce n'est pas si simple. Ça pourrait vite s'arrêter, alors il faut en profiter le plus longtemps possible. » 

Si l'on tient compte de leurs deux derniers débuts de saison, les autres équipes de la ligue n'ont qu'à bien se tenir, car un nouveau duo dynamique est prêt à imposer sa loi.

En voir plus