Skip to main content

St. Louis remporte le 7e match face aux Blackhawks

Troy Brouwer marque le but gagnant et les Blues affronteront Dallas en deuxième ronde

par Louie Korac / Correspondant LNH.com

ST. LOUIS -- Troy Brouwer a compté à 8:31 de la troisième période pour procurer une victoire de 3-2 aux Blues de St. Louis contre les Blackhawks de Chicago dans le septième match de la première ronde des séries éliminatoires de l'Association de l'Ouest, lundi, au Scottrade Center.

Les Blues se mesureront aux Stars de Dallas au deuxième tour.

Brouwer, qui a remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks en 2010, a fait dévier la passe de Robby Fabbri et la rondelle a atteint le poteau. Après avoir fendu l'air, il est parvenu à pousser le disque du revers derrière le gardien de Chicago Corey Crawford pour permettre à St. Louis de gagner son premier match numéro 7 depuis la première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley de 1999 contre les Coyotes de Phoenix.

Il s'agissait d'un premier but en 24 matchs des séries pour Brouwer, c'est-à-dire depuis le 8 mai 2013 contre les Rangers de New York alors qu'il défendait les couleurs des Capitals de Washington.

Video: Les Blues l'emportent 3-2 et éliminent Chicago

« Il s'agit probablement du plus horrible but de ma carrière, et probablement du but le plus opportun de ma carrière », a mentionné Brouwer, qui a joué pour les Blackhawks de 2006 à 2011. « Je disais à la blague à [l'analyste du réseau Fox Sports Midwest Darren Pang] que si je n'avais pas marqué là-dessus, j'aurais peut-être arrêté de jouer au hockey.

« J'ai simplement tenté de demeuré concentré. Je connaissais l'importance de ce match, la manière dont les choses se passaient. Nous avons obtenu d'excellentes chances de marquer, mais nous n'avons pas été en mesure d'en profiter. »

Brent Seabrook a failli créer l'égalité pour les Blackhawks avec 3:30 à faire au cadran, mais son lancer dans la circulation lourde a touché les deux poteaux. Le défenseur Alex Pietrangelo était là pour dégager la rondelle du revers loin du danger.

« Je suis simplement revenu le plus rapidement possible, a expliqué Pietrangelo. J'ai mis la main sur la rondelle à la dernière seconde. Une demi-seconde de plus et elle se retrouvait au fond de notre filet. »

Jori Lehtera et Colton Parayko ont marqué pour les Blues en première période, tandis que Brian Elliott a réalisé 31 arrêts à son premier départ en carrière lors d'un septième match.

« Chaque match a été caractérisé d'un sentiment d'urgence et de beaucoup d'émotion, a noté l'entraîneur de St. Louis Ken Hitchcock. Chacune des rencontres donnait l'impression de se dérouler constamment en prolongation où le prochain but mettrait fin au match. C'était très plaisant. J'ai beaucoup aimé diriger dans cette série, de choisir les stratégies dans cette série. C'était très amusant.

« Nous avons pu voir ce qu'une équipe championne comme la leur peut faire pour hausser son jeu d'un cran. Nous sommes sur le banc et nous ne pouvons nous empêcher d'être émerveillés par certaines des choses qu'ils peuvent faire. Nous devions trouver une manière de nous battre et de faire abstraction de cela. Nous savions qu'ils allaient revenir en force. C'est ce qu'ils ont fait, et de manière intense. En disputant une série comme celle-là, on peut comprendre pourquoi cette équipe a remporté trois fois la Coupe Stanley. »

Marian Hossa et Andrew Shaw ont assuré la réplique des Blackhawks, qui sont éliminés en première ronde pour la première fois depuis qu'ils s'étaient inclinés devant les Coyotes en 2012. Crawford a effectué 23 arrêts et il présente désormais une fiche en carrière de 2-3 dans des septièmes matchs.

Les Blackhawks sont les premiers champions en titre de la Coupe Stanley à être éliminés au premier tour depuis les Bruins de Boston en 2012.

« Il est difficile d'être éliminés de la sorte », a mentionné l'entraîneur des Blackhawks Joel Quenneville, qui se trouvait derrière le banc des Blues lors de leur dernier match ultime à domicile, en 2000. « Nous avions un scénario parfait, mais nous avons fait exactement ce que nous n'étions pas supposés faire, et ce que nous ne sommes pas habitués de faire, et la rondelle s'est retrouvée dans notre but, et ce fut point, set et match.

« C'est très décevant pour moi. […] Nous sommes en première ronde, mais on aurait cru que nous disputions la finale d'association. »

Lehtera a compté son premier but en carrière en séries éliminatoires à 1:00 de la première période quand il a redirigé le tir de la pointe gauche de Jay Bouwmeester dans le fond du filet pour donner les devants 1-0 aux Blues.

Parayko a porté le pointage à 2-0 avec, lui aussi, son premier but en carrière en séries dans la LNH à 13:43. Alexander Steen s'est emparé de la rondelle derrière le filet, puis il l'a remise à Patrik Berglund. Ce dernier a alimenté Parayko, qui a touché la cible avec un puissant lancer frappé de la ligne bleue.

Les Blackhawks ont répliqué tard au premier vingt. Ils ont récupéré une mauvaise passe de Lehtera pour Jaden Schwartz, qui est tombé sur la glace, dans leur territoire. Richard Panik a refilé le disque à Hossa, qui a utilisé le défenseur des Blues Carl Gunnarsson comme écran pour déjouer Elliott dans la partie supérieure du côté rapproché avec un lancer du haut du cercle droit alors qu'il ne restait que 1:30 à l'engagement.

Chicago a créé l'égalité en avantage numérique au deuxième tiers par l'entremise du quatrième but des séries de Shaw. Pendant que le défenseur des Blues Kevin Shattenkirk était au banc des punitions pour avoir accroché Marcus Kruger, Shaw a tenté une passe devant le filet pour Hossa, mais la rondelle a ricoché sur Bouwmeester pour glisser derrière Elliott à 3:20.

Au cours de cette série, les Blackhawks ont dominé les Blues 11-3 en deuxième période et ils les ont surclassés 112-80 au chapitre des lancers.

Crawford a préservé ce score de 2-2 au deuxième vingt quand il a frustré Fabbri en étendant la mitaine. Le défenseur des Blues Alex Pietrangelo s'est emparé du retour, mais il a ensuite raté la cible.

Steen a obtenu une autre belle chance de marquer pour les Blues avec 2:33 à faire en deuxième période, mais Seabrook a bloqué son lancer du cercle gauche vers une cage béante.

Les Blues ont profité de leur seul avantage numérique de la rencontre quand David Rundblad a été chassé pour avoir cinglé Scottie Upshall à 2:56 du troisième engagement, mais ils ont été incapables de marquer.

En voir plus