Skip to main content

Soupir de soulagement pour Lehkonen

L'attaquant finlandais a mis fin à une disette de 24 matchs sans marquer face aux Sénateurs

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - S'il avait pu, Artturi Lehkonen aurait choisi de disputer les 82 matchs de la saison régulière face aux Sénateurs d'Ottawa.

Sans trop savoir ce qui fonctionne mieux dans son cas quand il affronte la formation ontarienne, Lehkonen a prouvé une fois de plus qu'il avait son numéro, dimanche, en inscrivant deux buts dans un gain de 4-1 des Canadiens au Centre Bell.

La dernière fois qu'il avait touché la cible, c'était le 30 octobre dernier contre ces mêmes Sénateurs. Il avait aussi inscrit deux buts, lui qui en compte maintenant quatre en 37 rencontres cette saison.

« Je ne sais pas, a-t-il lancé en riant lorsqu'on lui a demandé pourquoi il était aussi productif contre les Sénateurs. Je me suis posé la question aussi. Mais aujourd'hui, j'ai profité de quelques belles passes de mes coéquipiers et je n'avais qu'à compléter le travail. »

Sur son premier filet en avantage numérique, il a reçu une passe parfaite de Nikita Scherbak à l'embouchure du filet après un jeu intelligent de Victor Mete à la ligne bleue. Il a ensuite réussi à déjouer Mike Condon alors qu'il n'avait à peu près aucune marge de manoeuvre.

« Je ne savais pas que la rondelle était entrée, c'était un angle très restreint, a déclaré le Finlandais. J'ai été surpris quand j'ai entendu la foule célébrer. Mais c'était tout un soulagement, j'ai senti la pression tomber. »

Son deuxième de la rencontre n'a été qu'une formalité alors que Tomas Plekanec a fait tout le travail en lui refilant la rondelle dans l'enclave alors que Condon était hors position. Lehkonen n'a eu qu'à pousser le disque au fond du filet.

Peu importe, un but c'est un but.

Et comme il traînait sur ses épaules le poids de 24 matchs sans avoir marqué, l'attaquant finlandais va prendre absolument tout ce qui passe.

« C'est une situation difficile dans laquelle tu ne veux pas te retrouver, a-t-il expliqué. Tu ne peux rien faire d'autre que d'aborder les choses avec une attitude positive et de continuer à travailler aussi fort que possible.

« Tu ne peux pas commencer à t'apitoyer sur ton sort parce que ça ne t'aidera pas du tout. »

Au cours de cette léthargie et de cette saison bien en deçà des attentes, où il a d'ailleurs été ralenti par une blessure, le jeune homme de 22 ans a pu compter sur le soutien de ses vétérans coéquipiers. Il a d'ailleurs été chaleureusement accueilli dans le vestiaire par le défenseur Shea Weber, qui lui a fait l'accolade avec un grand sourire.

Lehkonen doit aussi une fière chandelle à Claude Julien qui n'a pas hésité à continuer de l'envoyer dans la mêlée en avantage numérique malgré son manque de contribution offensive.

« Nous avons décidé de le placer autour du filet, là où il avait connu du succès l'an passé et même avant de venir à Montréal, a expliqué Julien. Il semble confortable. Il n'était visiblement pas à cent pour cent lorsqu'il est revenu de sa blessure - ces choses-là prennent du temps.

« Mais il continue de s'améliorer de plus en plus. Quand il est revenu, nous ne le voyions pas trop. Ensuite, il a commencé à obtenir des chances et ça ne voulait pas rentrer. Maintenant, il a marqué et j'espère que c'est le début de quelque chose de bon pour lui. »

Lehkonen ne demande rien de moins.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.