Skip to main content

Smashfest est un grand succès avec les joueurs

Le tournoi caritatif de ping-pong organisé par Dominic Moore collecte des fonds pour de belles causes

par Mike Brophy / Correspondant LNH.com

TORONTO -- Smashfest est né d'une tragédie, mais il est devenu un grand succès.

Chaque été pendant les cinq derniers ans, d'actuels et anciens joueurs de la LNH se rassemblent à Toronto pour montrer leurs aptitudes au ping-pong dans un tournoi caritatif organisé par Dominic Moore, un joueur autonome sans compensation qui a passé la saison dernière avec les Rangers de New York.

Smashfest V a eu lieu jeudi, les fonds collectés étant remis à la Fondation Katie Moore et à la Fondation Steve Moore. Bien que la somme collectée aux tournois Smashfest n'ait jamais été publiée, Andrew Wolfe de l'Association des joueurs de la LNH a indiqué qu'il s'agit de « centaines de milliers de dollars ».

La Fondation Katie Moore, qui finance la recherche des remèdes aux cancers rares, est nommée à l'honneur de la regrettée épouse de Dominic qui est décédée du cancer du foie en 2013. La Fondation Steve Moore se concentre sur la prévention et le traitement des commotions cérébrales et d'autres blessures crâniennes graves dans le sport. La carrière de Steve Moore, frère de Dominic, s'est terminée en raison d'une blessure à la tête après trois saisons avec l'Avalanche du Colorado.

Video: Le tournoi Smashfest un grand succès avec les joueurs

Pourquoi le ping-pong? C'est un passe-temps auquel les joueurs de la LNH participent avant et après l'entraînement, et certains d'entre eux le prennent au sérieux.

« Le ping-pong est un élément clé de la culture dans le vestiaire, a expliqué Moore. De plus en plus, les gars sont ici pour gagner. Il y a maintenant cinq joueurs qui ont apporté leur propre raquette personnalisée dans un étui de transport. Ces joueurs sont ici pour gagner. »

Derick Brassard, qui avait été échangé des Rangers aux Sénateurs d'Ottawa lundi, a dit qu'il aime jouer des matchs compétitifs de ping-pong contre ses coéquipiers.

« Il faut avoir beaucoup d'aptitudes pour y jouer, a dit Brassard. À New York, nous avons très souvent joué. »

Patrick Eaves des Stars de Dallas a remporté le tournoi pour une deuxième année de suite.

Moore a déclaré que c'est un scénario sans perdant quand les joueurs se réunissent autour d'une table de ping-pong pour ramasser des fonds pour de bonnes causes.

« Il s'agit de la sensibilisation et d'un effort collaboratif, où tout le monde se réunit pour un but commun, a commenté Moore. Nous ne pouvons pas croire que ce soit la cinquième année de ce tournoi. Cela a grandi. La chose importante avec cet événement, tout commence avec notre tentative d'avoir un impact sur certaines causes ignorées ou sous-financées. Mais quand vous êtes ici, vous n'y pensez pas. Vous vous amusez. C'est notre mission, de faire que tout le monde part en souriant. »

Eric Lindros, qui sera intronisé au Temple de la renommée du hockey en novembre, a mentionné que le ping-pong était également important pendant sa carrière dans la LNH.

« Beaucoup de joueurs européens jouaient au ping-pong après l'entraînement, et puis tout le monde s'y est impliqué et c'était très plaisant, a dit Lindros. Nous devons rester au courant, nous devons découvrir des solutions. Nous devons financer les recherches parce que les recherches nous fourniront des solutions réelles pour ces situations. »

Lindros et son frère Brett ont chacun vu leur carrière être écourtée en raison de commotions cérébrales.

« Tout ce que nous pouvons faire pour aider les recherches est fantastique », a lancé Lindros.

En voir plus