Skip to main content

Skinner est le principal candidat pour devenir capitaine des Hurricanes

L'attaquant possède le respect des joueurs et du personnel, sur la glace et hors de celle-ci

par Dan Rosen @drosenNHL / Journaliste principal NHL.com

NEW YORK - Alors qu'il était assis dans une pièce du bureau de la LNH devant une caméra et avec un microphone attaché sur sa chemise, il a été demandé à l'attaquant Jeff Skinner de présenter ses arguments afin de défendre sa candidature pour devenir le prochain capitaine des Hurricanes de la Caroline.

Il a souri et rigolé, mais il était de toute évidence nerveux. Il ne s'agissait pas d'un interrogatoire, mais bien d'une discussion d'avant-saison sur un sujet d'actualité, mais il une goutte de sueur est tout de même apparue sur le front de Skinner.

« Je n'ai pas beaucoup d'arguments », a admis Skinner, qui a évidemment voulu éviter d'offrir une réponse maladroite. « J'imagine que je ne mène pas une très bonne campagne. Je crois que nous avons plusieurs bons leaders. »

Il est l'un d'entre eux, et il est ainsi un candidat pour devenir le premier capitaine des Hurricanes depuis la transaction qui a envoyé Eric Staal aux Rangers de New York le 28 février 2016.

L'entraîneur de la Caroline Bill Peters a indiqué qu'il nommera un capitaine avant le match d'ouverture contre le Wild du Minnesota au PNC Arena le 7 octobre. Il a confirmé que Skinner allait être pris en considération tout comme d'autres joueurs, incluant le défenseur Justin Faulk, le joueur de centre Jordan Staal et l'ailier droit Justin Williams, qui a remporté la Coupe Stanley avec les Hurricanes en 2006 et qui est retourné en Caroline cet été en acceptant un contrat de deux ans.

Il n'est pas surprenant que Skinner soit un candidat. Il a servi comme adjoint au capitaine la saison dernière.

Cependant, étant donné que Skinner continue de ressembler au joueur âgé de 18 ans qui a volé la vedette au Match des Étoiles 2011 de la LNH à Raleigh, en Caroline du Nord, et au joueur âgé de 19 ans qui a mis la main sur le trophée Calder quelques mois plus tard, il semble irréel que Skinner soit maintenant dans cette position.

Mais ça ne devrait pas l'être.

Skinner, 25 ans, va entreprendre sa huitième saison dans la LNH et il est le joueur qui compte le plus d'ancienneté parmi les joueurs des Hurricanes derrière le gardien Cam Ward. Il est devenu l'un des joueurs les plus respectés dans le vestiaire de la Caroline. Son impact chez les Hurricanes est ressenti au-delà de la patinoire.

« Il est un homme passionné et un joueur passionné, a déclaré Peters. Il est un très bon professionnel, car il s'entraîne bien et les gars ont beaucoup de respect pour la façon dont il prend soin de lui-même. Sa maturité se manifeste ainsi. Je sais que les gars le remarquent souvent. »

Skinner a fait sa part avec les Hurricanes la saison dernière en établissant un sommet en carrière avec 37 buts et en égalant sa marque personnelle de 63 points qu'il avait établie au cours de sa saison recrue (2010-11). Il a récolté 330 points (180 buts) en 497 matchs, tous avec les Hurricanes, mais il n'a pas encore participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Les Hurricanes n'ont pas atteint les séries depuis 2009, la plus longue disette dans la LNH depuis que les Oilers d'Edmonton ont mis fin à leur disette de 10 ans la saison dernière.

Skinner et Peters s'attendent à ce que la disette des Hurricanes prenne fin cette saison.

« Voici la meilleure équipe depuis mon arrivée ici il y a quatre ans », a lancé Peters.

« Il y a assurément plus de couverture autour de l'équipe dans les médias partout en ville, a déclaré Skinner. Et c'est bien mérité. »

Ils sont confiants en raison de la manière dont les Hurricanes ont conclu la dernière saison. Ils sont enthousiastes en raison des joueurs acquis par le directeur général Ron Francis. Ils sont optimistes en raison de la croissance attendue des jeunes joueurs qui admirent Skinner.

Les Hurricanes ont connu une séquence de 13 matchs avec un point (9-0-4) du 9 au 30 mars pour s'approcher à quatre points d'une place donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est avant de perdre cinq matchs consécutifs au début du mois d'avril.

Ils ont ajouté le gardien Scott Darling, qui devrait occuper le rôle de gardien no 1, les attaquants Justin Williams et Marcus Kruger, et le défenseur Trevor van Riemsdyk pendant la saison morte. Ce quatuor de joueurs a remporté la Coupe Stanley sept fois au total.

La Caroline a également accordé un nouveau contrat à long terme aux défenseurs Jaccob Slavin et Brett Pesce afin de solidifier l'une des défensives les plus prometteuses dans la LNH, un groupe qui inclut Justin Faulk, Noah Hanifin et van Riemsdyk, qui sont tous âgés de 26 ans ou moins.

Les attaquants Sebastian Aho (49 points), Victor Rask (45), Elias Lindholm (45) et Teuvo Teravainen (42) -- tous âgés de 24 ans ou moins -- devraient bâtir sur leur rendement de la dernière saison.

Skinner devrait faire de même.

« Notre fin de saison nous a envoyé un bon message, a dit Skinner. Nous avons été dans la course pendant longtemps vers la fin de la saison. Ce sont les matchs que tu veux jouer. Pour nous, la prochaine étape est assez évidente et nous en avons discuté beaucoup, mais c'est à nous de la franchir. »

Peu importe s'il arbore le « C », Skinner sera l'un des joueurs qui vont marteler ce message pendant la saison. Le fait qu'il ne peut offrir un vibrant plaidoyer sur les raisons pour lesquelles il doit être le capitaine importe peu.

Il connaît maintenant son rôle en Caroline. Il l'a accepté.

« Tu veux que tes coéquipiers et tes entraîneurs comptent sur toi, a dit Skinner. C'est évidemment ce qu'un capitaine doit faire. Il doit être un leader sur lequel tout le monde peut miser.

« Je veux qu'ils misent sur moi. »

En voir plus