Skip to main content

Simon Gagné pouvait difficilement souhaiter un plus fructueux retour

LNH.com @NHL

MONTREAL - Meilleur marqueur des Flyers de Philadelphie après une quinzaine de matchs, avec 10 buts et 18 points à sa fiche, Simon Gagné pouvait difficilement souhaiter connaître un plus fructueux retour à la compétition dans la LNH. Même si l'ailier gauche n'estime pas avoir retrouvé la résistance physique qu'il affichait avant de subir une commotion cérébrale, tôt la saison dernière.

"Sur le plan personnel, je connais un début de saison pleinement satisfaisant. Je suis content", a affirmé Gagné, vendredi.

"Mais l'objectif que j'avais établi l'été dernier, c'était de revenir au niveau où j'étais avant d'être blessé et je n'y suis pas encore tout à fait", a-t-il continué.

"J'ai habituellement besoin d'une quinzaine de matchs avant de me sentir au sommet de ma forme. C'est différent cette saison parce que j'ai été inactif pendant presque sept mois. Il me manque un petit quelque chose. Ma résistance physique n'est pas encore à point. J'ai les jambes qui se fatiguent assez rapidement. ?a va se replacer avec le temps.

"Pour ce qui est des buts et des points, c'est juste le 'fun' pour la confiance."

Gagné, âgé de 28 ans, a dit avoir vaincu les craintes qui l'habitaient de subir une autre commotion cérébrale, même s'il a reconnu que ce n'est pas chose facile.

"C'est moins pire dans le feu de l'action. Si je pense à ça avant les matchs, je ne jouerai pas mon style. Je vais être un joueur timide qui n'ira pas dans les coins. Je ne dois pas faire ça. C'est difficile, j'ai subi une blessure sévère. Mais ça se passe bien. Je joue avec confiance et ça m'aide beaucoup."

Menaçant en infériorité

Le Canadien devra avoir à l'oeil le patineur de Sainte-Foy, samedi, parce qu'il a réussi quatre buts en infériorité numérique cette saison, un sommet dans la LNH. Il en a obtenu deux, jeudi, dans la défaite de 5-4 en fusillade face aux Penguins de Pittsburgh. Les Flyers ont déjà marqué huit fois à court d'un joueur, un autre sommet.

"J'ai réussi mes buts contre des équipes qui utilisent quatre attaquants sur le jeu de puissance (c'est le cas du Canadien), des équipes qui courent des risques, a-t-il fait remarquer. J'ai aussi la chance de jouer en compagnie d'un des meilleurs joueurs de la ligue en infériorité, Mike Richards. Il possède une excellente vision du jeu et un grand sens de l'anticipation."

L'entraîneur des Flyers, John Stevens, n'a pas tari d'éloges à l'endroit de Gagné, qu'il utilise en moyenne pendant plus de 20 minutes par match.

"On se demandait quelle contribution il pouvait nous apporter après avoir été tenu à l'écart du jeu tellement longtemps, a d'abord souligné Stevens. Il est de la trempe de l'élite mondiale, un joueur complet, a-t-il ensuite encensé. On peut l'utiliser dans toutes les situations, tant en supériorité qu'en infériorité. Il est soucieux de son jeu en défense, en plus de posséder une touche de marqueur que peu de joueurs ont. Il est un rouage fort important de notre équipe."

Il y a quelques saisons, à l'époque où il dirigeait les Flyers, Ken Hitchcock s'était donné comme mission de polir le jeu défensif de Gagné.

"C'est un aspect sur lequel j'ai travaillé. J'ai toujours été un marqueur, mais j'aime tout autant empêcher les adversaires de marquer."

Tout fonctionne à merveille pour Gagné. Il ne manque qu'à son bonheur de retrouver Daniel Brière pour de bon. Depuis l'arrivée de Brière chez les Flyers, l'an dernier, quand l'un joue l'autre est blessé.

"On fait des blagues sur le sujet, a confié Gagné. Daniel a guéri rapidement de son opération (à l'abdomen), mais il s'est blessé de nouveau (à l'aine) dès son retour au jeu. On a hâte de finalement jouer ensemble. Ce n'est qu'une question de jours."

En voir plus