Skip to main content

Sidney Crosby veut en finir au plus vite

L'attaquant des Penguins souhaite atteindre le plateau des 1000 points dans la LNH avant que cela devienne une distraction

par Jerry Brown / Correspondant LNH.com

GLENDALE, Arizona - Il mène la Ligue nationale de hockey avec 30 buts et il a récolté 60 points en 47 matchs, mais Sidney Crosby ne sent pas que la rondelle roule pour lui.

Alors que sa quête des 1000 points dans la LNH prenait le chemin des Rocheuses jeudi, Crosby a été blanchi dans un gain des Penguins de Pittsburgh 4-1 contre l'Avalanche du Colorado et il demeure à 998 points en carrière. Il a récolté un point, une mention d'aide, à ses deux derniers matchs. 

Il ne s'agit pas exactement d'une léthargie. Crosby a obtenu deux buts et une passe contre les Blues de St. Louis samedi. Mais pour un joueur qui occupe le cinquième rang de l'histoire de la LNH avec une moyenne de points par match de 1,32, une séquence de deux matchs peut être assez longue pour être embêté, surtout lorsque ce joueur se trouve à deux points d'un plateau qu'il souhaite rapidement placer derrière lui.

« J'aimerais l'avoir déjà atteint, a admis Crosby. J'ai obtenu plusieurs bonnes chances de marquer, mais j'ai touché plusieurs poteaux récemment. Je suis si près de ce jalon que je veux simplement en finir. »

Crosby va disputer un 755e match dans la LNH contre les Coyotes de l'Arizona au Gila River Arena samedi. À moins qu'il n'ait besoin de neuf matchs pour récolter deux points, Crosby va devenir le 12e joueur le plus rapide de l'histoire à amasser 1000 points, tout juste devant Jaromir Jagr (763 matchs). 

« Lorsque vous arrivez dans la LNH, ce n'est pas un plateau auquel vous pensez. Chaque année, vous vous rapprochez, et vous réalisez quels sont les joueurs que vous pourriez rejoindre, et c'est très spécial. Vous songez à vos différentes saisons et aux différents joueu4rs avec qui vous avez joué. C'est ce qui rend ce plateau si spécial. »

Depuis qu'il a mis la table pour le but de Mark Recchi pour obtenir son premier point dans la LNH le 5 octobre 2005 contre les Devils du New Jersey, Crosby a remporté la Coupe Stanley à deux reprises, a été aux prises avec des blessures et a connu des saisons exceptionnelles sur le plan individuel. Mais cette saison, alors que les Penguins sont les champions en titre de la Coupe Stanley, Crosby, âgé de 29 ans, est en voie de marquer 40 buts pour la deuxième fois de sa carrière et d'atteindre le cap des 100 points pour la deuxième fois depuis la saison 2009-10. 

« Jouer autant de hockey comme je l'ai fait et bien jouer comme nous l'avons fait au cours de la dernière année et demie, en plus de disputer la Coupe du monde, toutes ces choses font ressortir le meilleur de mon jeu », a-t-il expliqué. 

Crosby ne montre aucun signe de ralentissement. En fait, ce serait plutôt le contraire. 

« Je crois que lorsque vous regardez les statistiques d'un joueur au cours de sa carrière, à son âge, la majorité d'entre eux ont habituellement atteint un plateau ou commencent à décliner », a mentionné l'entraîneur adjoint de Pittsburgh Rick Tocchet, qui a récolté 952 points dans la LNH. 
 
« Avec [Crosby], je ne vois pas ses statistiques décliner ou demeurer stables. Je le vois encore progresser. Il devient plus intelligent. Sa maturité s'est ajoutée à son sens du jeu qui a toujours été hors-norme. Je ne sais pas à quel point il peut s'améliorer, mais selon ce que je vois, il est toujours sur une pente ascendante. »

L'éthique de travail de Crosby a également joué un rôle important. 

« S'il rate deux filets ouverts, il va se pointer 50 minutes avant l'entraînement le lendemain pour exécuter 100 tirs, a imagé Tocchet. C'est le genre de choses qui commandent le respect. »

L'entraîneur de Pittsburgh Mike Sullivan a souligné que les chiffres racontent une histoire, mais que la véritable valeur de Crosby pour les Penguins n'apparaît pas sur la feuille de pointage.

« Il est un joueur qui excelle dans tellement de facettes, a évoqué Sullivan. J'avancerais qu'il pourrait autant être dans la course pour le trophée Selke que pour les trophées qui récompensent son travail offensif.

« Il adore simplement jouer. Il est le compétiteur ultime. Il est le cœur de ce groupe et il mène cette équipe. Le parcours vers la Coupe Stanley que nous avons eu la saison dernière en a fait la preuve. »

En voir plus