Skip to main content

Sidney Crosby surprend une famille avec une visite

Le capitaine des Penguins a répondu personnellement à une demande d'autographe

par Cristina Ledra @cledra / Journaliste NHL.com

Tricia Pottie a entendu la sonnette de la porte retentir vendredi vers midi et croyait qu'il s'agissait d'un employé du câble qui venait installer un nouveau service.

Lorsqu'elle a regardé par la petite fenêtre de la porte, elle n'en croyait pas ses yeux. Il s'agissait du capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby.

Elle a paniqué, car elle ne voulait pas ouvrir la porte en maillot de bain, mais elle savait qu'elle ne pouvait le laisser partir.

« J'ai entrouvert la porte et j'ai dit "Bonjour!" Il a répondu "Bonjour, je suis ici pour signer le chandail" », a raconté Pottie.

Il y a trois semaines, la famille Pottie a placé un panneau sur la pelouse devant leur maison d'Enfield, en Nouvelle-Écosse, qui disait « Sid signe mon chandail s'il vous plaît ». Ils ont retiré le panneau après une semaine, mais Crosby l'avait vu, s'est souvenu de la maison et s'y est arrêté deux semaines plus tard.

Lorsque la famille Pottie a déménagé à Enfield il y a quelques années, des voisins leur ont dit que Crosby passait souvent devant leur maison. Sa ville natale de Cole Harbour se trouve à 30 minutes de là.

« J'ai dit à la blague "Je vais mettre un panneau à l'extérieur", a mentionné Darryl Pottie, le mari de Tricia. Il a remporté la Coupe [Stanley], alors je me suis dit que c'était le bon moment. »

Darryl a utilisé un morceau de bois qui sert à confectionner la patinoire extérieure de 30 pieds sur 80 pieds sur le terrain de la famille, et a confectionné le panneau avec l'aide de sa fille de 21 ans, Madisyn.

Le panneau est demeuré là pendant une semaine, au moment où Crosby apportait la Coupe Stanley dans sa ville natale, mais Darryl a eu besoin du panneau pour sortir leur spa du garage et le transporter dans leur cour arrière.

« Lorsque je l'ai retiré, je me suis dit qu'il avait certainement été occupé et je ne lui en voulais assurément pas de ne pas l'avoir vu, a affirmé Darryl. Je me suis dit qu'il avait été occupé et qu'il avait été convoqué à des millions d'endroits, et qu'il avait eu trop à faire. »

Deux semaines après qu'il eut retiré le panneau, Crosby sonnait à leur porte. Il a expliqué qu'il avait vu leur panneau et qu'il avait trouvé cela très drôle, mais qu'il devait alors quitter la ville. Lorsqu'il est revenu dans la région, il leur a rendu une petite visite.

À ce moment-là, seules Tricia et Madisyn étaient à la maison. Darryl et leur autre fille, Breanna âgée de 24 ans, étaient au travail. Tous les membres de la famille sont de très grands partisans, alors ils possédaient plusieurs chandails de Crosby et d'autres objets à faire autographier. Tricia s'est dépêché d'aller enfiler d'autres vêtements, tandis que Madisyn discutait de l'équipe de hockey dans laquelle elle évoluait avec Crosby.

Comme elles ne trouvaient pas de marqueur que Crosby puisse utiliser, il est retourné dans son camion pour en récupérer un.

Crosby est demeuré à la maison pendant 20 minutes et a aussi parlé avec Tricia de son programme de pour enfants atteints de maladies mentales appelé Strongest Families, qui a remporté le prix Ernest C. Manning, la plus haute distinction pour une innovation canadienne, en 2013.

« Je lui ai un peu parlé de ce que je fais parce que je sais qu'il est impliqué auprès des jeunes et des troubles de santé mentale, a expliqué Tricia. Je lui ai simplement dit que nous étions très fiers de lui et que mon époux était un grand partisan. »

Lorsque Crosby a quitté la maison, Tricia a envoyé un courriel à son époux dont l'objet était : « Un vieil ami vient de nous rendre une petite visite ».

« Il y avait une photo, donc je l'ai ouverte, a raconté Darryl. J'ai immédiatement reconnu ma fille, et j'ai regardé à ses côtés et je me suis dit : "C'est… C'est Sidney Crosby! Attendez une seconde. C'est ma maison! Il est dans ma maison!" Je criais au travail et les gens me regardaient avec l'air de se dire : "De quoi parles-tu?" »

Darryl se souvient encore avec émotion de la scène où Crosby avait apporté la Coupe Stanley chez lui en 2009 le jour de son 22e anniversaire et de l'imposante foule qui avait entonné « Joyeux anniversaire ». Il n'a pu être présent pour célébrer avec Crosby cette fois, mais on peut affirmer sans se tromper qu'il s'en est consolé rapidement.

« Il est le meilleur joueur de hockey au monde, un homme formidable, un véritable ambassadeur pour son sport, une supervedette internationale, et il prend le temps de se rendre chez un partisan ordinaire afin de signer son chandail, a résumé Darryl. C'est tout simplement fantastique. »

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.