Skip to main content

Sidney Crosby se rappelle de ses premières séries

Le capitaine des Penguins sait ce que le capitaine des Oilers Connor McDavid vivra dans quelques semaines

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - La course pour le titre de meilleur marqueur dans la LNH sera projetée à l'avant-scène quand deux des super-vedettes de la ligue, Sidney Crosby des Penguins de Pittsburgh et Connor McDavid des Oilers d'Edmonton, vont croiser le fer à la Place Rogers, vendredi (21h HE, TVA Sports, SN, ROOT, NHL.TV).

McDavid domine la course avec 74 points (22 buts, 52 passes). Crosby est à égalité en deuxième position avec 70 points (34 buts - un sommet dans la LNH - 36 passes). 

 

L'affrontement mettra également en valeur un pan d'avenir.

Crosby, âgé de 29 ans, tente d'ajouter à un impressionnant palmarès qui comporte déjà une récolte de 137 points en 124 matchs en séries éliminatoires, en plus de deux conquêtes de la Coupe Stanley.

Les Penguins, champions en titre de la Coupe Stanley, sont à égalité en deuxième position avec les Blue Jackets de Columbus dans la section Métropolitaine, avec 90 points.

Les Oilers ont 78 points, deux points derrière les Ducks d'Anaheim au troisième rang de la section Pacifique. Ils sont en voie d'accéder aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2006.

McDavid, âgé de 20 ans, s'apprête à vivre son baptême en séries à sa deuxième saison dans la LNH, comme Crosby comme l'a fait en 2006-07.

« C'était une autre époque », a évoqué Crosby jeudi, au sujet de son premier match en séries le 11 avril 2007 contre les Sénateurs d'Ottawa. « C'était un tout autre calibre. Quand je repense à la qualité des adversaires que nous affrontions, je ne peux pas croire que tous ces gars-là faisaient partie de la même équipe…(Anton) Volchenkov, (Chris) Phillips, (Wade) Redden, (Dany) Heatley, (Jason) Spezza et (Daniel) Alfredsson. »

Crosby conserve des souvenirs indélébiles de sa première participation en séries.

« Avec le recul, c'était très intense, physique, s'est-il remémoré. Tout était différent. Vous ne réalisez pas tant que vous ne vivez pas l'intensité. Il y a une courbe d'apprentissage pour ce qui est du calibre des joueurs que vous affrontez et le style physique. J'étais âgé de 19 ans. C'était un gros saut pour moi. »

Les Penguins se sont inclinés dès le premier tour de l'Association de l'Est en cinq matchs face aux Sénateurs.

Crosby a suggéré que McDavid, même s'il s'apprête à plonger dans l'inconnu, pourrait connaitre des débuts en séries moins contraignant.

« Il est chanceux qu'il n'aura pas dans les pattes des gars comme Volchenkov et Redden, peu importe les rivaux des Oilers, a avancé Crosby. J'espère pour lui que ce sera moins éprouvant. »

Le premier chapitre de McDavid en séries reste à être écrit, mais le capitaine des Oilers juge qu'il est prêt à faire face à la musique.

« Tout a commencé au début de la saison quand on l'a désigné comme notre capitaine », a avancé le gardien numéro un de l'équipe Cam Talbot. « Les gens se demandaient comment il se tirerait d'affaire ou s'il était prêt. Il a tout de suite pris le taureau par les cornes. On a pu voir qu'il a élevé son niveau de jeu et qu'il était prêt à être notre leader. Il est devenu celui que nous scrutions les faits et gestes pas uniquement sur la glace, mais à l'extérieur. Il n'hésite pas à prendre la parole, toutes ces nouvelles responsabilités pour lui se sont reflétées par son rendement sur la glace et les gars dans son sillon.

« Être un meneur en séries, c'est crucial. C'est à ce moment que nous allons nous attendre à ce qu'il exerce du leadership. Nous avons un bon groupe de vétérans sur lequel il peut compter, au besoin. Mais il fait déjà de l'excellent travail à tous les chapitres. C'est à espérer que tout le sérieux qu'il met dans sa préparation nous permette de faire un bon bout de chemin en séries. »

McDavid a raté les deux matchs des Oilers contre les Penguins, la saison dernière, parce qu'il était sur le carreau (clavicule fracturée). Il a joué un match contre Crosby, à Pittsburgh cette saison, le 8 novembre.

Crosby n'a pas amassé de point en 18 minutes 32 secondes de temps d'utilisation dans un gain de 4-3 des siens.

McDavid, qui avait récolté trois passes tout en terminant la soirée avec une fiche en défense de plus-3 en 18:53 de temps de jeu, a dit avoir hâte à cet autre affrontement.

« Oui, ça vous rend fébrile, a mentionné McDavid jeudi. C'est toujours un bon test sur le plan personnel. Je l'avais affronté pendant la majeure partie de la soirée au cours du premier duel. C'est toujours un bon test quand vous affronter le meilleur joueur au monde. »

McDavid a dit être un « grand fan » de Crosby.   

« Voyez comment il se comporte, a-t-il relevé. Vous ne lisez jamais rien d'autre sur lui que sur son jeu sur la glace et c'est assurément quelque chose que j'admire chez lui. Il fait du travail admirable sur ce plan, compte tenu qu'il s'est retrouvé sous les projecteurs à un jeune âge. »

Crosby, interrogé au sujet de la course pour le championnat des marqueurs, a rendu la politesse à McDavid.

« Il est constant, a commenté Crosby. C'est ce qui lui permet d'être autant productif. À tous les matchs, il crée des occasions de marquer et il récolte des points. Il connait une très fructueuse saison et il ne ralentit pas dans le dernier droit. »

Crosby a dit qu'il ne suit pas attentivement la lutte pour l'obtention du trophée Art Ross.

« Pas tant, non. Je jette parfois un coup d'œil, a-t-il confié. Il y a plusieurs joueurs d'impliqués dans la lutte. À ce stade de la saison, les points de classement sont tellement importants. Vous essayez simplement de vous préoccuper de ça, en souhaitant garnir votre fiche de points. »

En voir plus