Skip to main content

Sidney Crosby participe à l'entrainement des Penguins

Incommodé par une commotion cérébrale, il ne sera pas en mesure de jouer jeudi

par Wes Crosby / Correspondant NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby  ne jouera pas jeudi même s'il s'est entraîné avec ses coéquipiers mercredi, deux journées après qu'on eut établi qu'il souffrait d'une commotion cérébrale.

Crosby a patiné en solitaire pour la deuxième journée de suite, avant de participer à la séance d'entrainement des Penguins, sa première séance depuis qu'il a subi une à l'entraînement vendredi.

 

L'entraîneur Mike Sullivan a confirmé après coup que Crosby ne sera pas en mesure d'affronter les Capitals de Washington au PPG Paints Arena, jeudi, à l'occasion du match inaugural des Penguins (20h HE, TVA Sports 2, NBCSN).

« C'est un match que vous ne voulez pas manquer, mais d'un autre côté je sais suffisamment ce que c'est que d'avoir à composer avec une situation semblable, a affirmé Crosby. Vous devez réaliser que la patience est de mise et l'importance d'être bien à l'écoute de votre corps. Si vous êtes prêt, vous y allez. Sinon, il n'y a aucun risque à courir. »

Crosby a affiché un optimisme modéré.

« Je suis toujours heureux d'être sur la glace, a-t-il souligné. Je suis déjà passé par là. J'évite de me laisser emporter par l'enthousiasme. Ça peut aller dans plusieurs sens. Vous tentez de trouver l'équilibre entre aller de l'avant, progresser, et ne pas empirer votre cas. »

Crosby a pris part à quelques exercices en compagnie de ses partenaires de trio habituels Connor Sheary et Patric Hornqvist, avant de partager la tâche avec le vétéran joueur de centre Matt Cullen et d'enfiler un maillot de couleur jaune ne l'autorisant à aucun contact physique. Il n'a guère été impliqué par la suite dans les répétitions.

« Il se sentait suffisamment bien pour rejoindre le groupe et de prendre part à des exercices, a commenté Sullivan. Nous irons une étape à la fois en respectant les recommandations du personnel médical de l'équipe. »

Crosby est demeuré à l'écart pendant de longs moments avant d'alterner avec Nick Bonino au sein de la première unité du jeu de puissance, qui était complétée par les attaquants Evgeni Malkin, Phil Kessel, Hornqvist et le défenseur Kris Letang.

« Je voulais simplement m'immiscer dans le groupe, a dit Crosby. Je n'ai pas réellement eu le temps de m'entraîner avec l'unité de l'attaque massive parce que j'ai manqué une grande partie du camp d'entraînement. »

Le numéro 87 a subi une troisième commotion cérébrale en six ans vendredi pendant une séance d'entrainement au UPMC Lemieux Sports Complex, une journée avant le dernier match présaison des Penguins. Après l'entrainement, il avait indiqué son désir d'affronter les Blue Jackets de Columbus samedi, mais il s'est senti mal à son réveil samedi matin.

Après qu'il eut raté le match de samedi mais qu'il eut assisté à un événement promotionnel au PPG Paints Arena dimanche, Crosby a manqué l'entrainement de lundi afin de subir des examens médicaux qui ont révélé la blessure. Il a tout de même pris part à la remise des bagues de la Coupe Stanley par les Penguins, lundi soir.

À la suite de la séance de mardi, plusieurs joueurs des Penguins, incluant Malkin, ont exprimé des inquiétudes en lien avec l'état de santé de leur coéquipier, compte tenu de son historique en matière de commotion. Crosby a manqué 101 matchs en saison régulière au cours des saisons 2010-11 et 2011-12 à cause de symptômes persistants liés à des commotions.

La présence de Crosby sur la patinoire mercredi a fait baisser le niveau de nervosité de plusieurs.

« Personne ne s'enflamme trop, mais c'est positif de le revoir avec nous, a mentionné le défenseur Ian Cole. Ça signifie qu'il réalise des progrès, ce qui est une bonne nouvelle en soi. »

Crosby s'est pointé au camp des Penguins le 4 octobre après avoir été un rouage important de la conquête de la Coupe du monde d'Équipe Canada, le 30 septembre. Il a été choisi le joueur par excellence du tournoi, avec une production de 10 points en six matchs.

 

En voir plus