Skip to main content

Sidney Crosby mène les Penguins à la victoire dans le match no 5

Le capitaine, dominant contre les Predators, est concentré sur son troisième sacre de la Coupe Stanley

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

PITTSBURGH - Bien qu'il n'ait besoin que d'une autre victoire pour décrocher un troisième championnat de la Coupe Stanley, le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby ne veut pas utiliser des mots comme « héritage ».

« Il y a encore beaucoup de travail à faire », a-t-il dit après la victoire de 6-0 des siens aux dépens des Predators de Nashville, jeudi, à l'occasion du cinquième match de la Finale de la Coupe Stanley qui a été disputé au PPG Paints Arena.

Mais il n'a pas besoin de le dire. On peut le voir dans la façon dont il patine, dans la détermination qu'il affiche, dans la façon dont il mène les siens.

Les Penguins auront une avance de 3-2 dans la série quatre de sept au moment d'amorcer la sixième rencontre, dimanche à Nashville (20 h (HE); TVA Sports, CBC, SN, NBC). Ils sont sur le point de surpasser les Penguins de l'époque de Mario Lemieux pour le nombre de championnats remportés, de devenir la première équipe à défendre avec succès son titre depuis les Red Wings de Detroit en 1997 et 1998, et de devenir la septième concession dans l'histoire de la ligue à remporter la Coupe Stanley cinq fois.

C'est une mission à laquelle il se consacre entièrement.

« Concentré », a dit le défenseur Kristopher Letang, qui est à l'écart du jeu en raison d'une blessure au cou, mais qui était aux côtés de Crosby après le cinquième match. « Concentré, c'est le mot. Quand tu as quelqu'un comme ça dans ton équipe, tu sais que son objectif principal n'a rien à voir avec les points. Tout est en fonction de l'équipe, pour bâtir un héritage. C'est ce qu'il veut. »

Les Penguins ont dominé jeudi. Six joueurs ont marqué, mais pas Crosby. Phil Kessel a inscrit un but et deux mentions d'aide. Evgeni Malkin a marqué un but et amassé une aide. Mais Crosby a récolté trois aides et tout a commencé avec lui, comme c'est si souvent le cas.

Après avoir vu les siens subir deux défaites à Nashville, Crosby a entrepris sa première présence sur la glace à pleine vapeur jeudi. Il a reçu une passe au moment de traverser la ligne bleue adverse à toute vitesse, alors qu'il était entouré de quatre joueurs des Predators. Il a pensé un instant que les défenseurs Ryan Ellis et Roman Josi pourraient s'avancer pour refermer l'espace, mais il a décidé de foncer au filet.

Au moment où Ellis a avancé son bâton, Crosby a placé la rondelle entre le bâton d'Ellis et le corps de ce dernier, puis il est passé entre les deux défenseurs. D'un seul mouvement, il a résisté à Ellis en le repoussant de la main gauche, a contrôlé la rondelle avec sa main droite et protégé le disque avec son corps pour empêcher Josi de réagir. Une fois derrière eux, il a fait une contorsion avec le torse, a ramené la rondelle sur la lame de son bâton et a décoché un tir.

Le disque a frappé le poteau gauche, mais Crosby a forcé Ellis à écoper d'une pénalité pour avoir retenu à 0:50. Quarante et une secondes plus tard, les Penguins ont pris les devants 1-0 en avantage numérique quand Crosby a alimenté le défenseur Justin Schultz pour permettre à celui-ci de tirer de la ligne bleue.

« Quand ton capitaine passe par le centre et se fraie un chemin entre deux de leurs joueurs et frappe le poteau, et qu'ensuite nous en marquons un en avantage numérique grâce au deuxième effort qu'il a fait, je pense que c'est quelque chose qui amène tout le monde à essayer d'être meilleur, à aller sur la glace pour travailler », a noté l'attaquant Chris Kunitz.

Avançons dans le temps jusqu'en deuxième période. Les Penguins menaient 3-0 et l'entraîneur des Predators Peter Laviolette venait d'envoyer le gardien réserviste Juuse Saros devant le filet à la place de Pekka Rinne. Crosby s'est assuré qu'il n'y ait pas d'étincelle, encore moins de remontée.

Il a reçu une passe au moment de traverser la ligne bleue des Penguins à toute vitesse. Il a contrôlé la rondelle avec sa main gauche, utilisé son corps pour la protéger du défenseur des Predators Matt Irwin et l'a dirigée derrière l'attaquant des Predators James Neal, qui s'est retourné comme s'il se demandait ce qui venait d'arriver.

Crosby a foncé jusque dans la zone de Nashville, a bourdonné un peu sur la surface de jeu et a fini par faire une magnifique passe du revers à l'attaquant Conor Sheary, qui a fait mouche sur le premier tir des Penguins dans cette période et accru l'avance des siens à 4-0 à 1:19. Bienvenue dans le match, Juuse.

Crosby a ensuite remporté sa bataille contre Irwin à la ligne bleue des Penguins, ce qui a mené au but de Kessel qui a donné un score de 5-0 à 8:02.

Oui, Crosby a poussé la tête du défenseur des Predators P.K. Subban plusieurs fois dans la glace tard en première période. Mais les deux étaient emmêlés, Subban retenait la jambe et le bâton de Crosby, et ce dernier tentait de se libérer de son emprise. Ils ont chacun écopé d'une pénalité mineure pour avoir retenu.

« Il avait l'air d'un combattant de l'UFC à retenir mon pied, a dit Crosby. Je ne sais pas trop ce qu'il essayait de faire. Mais je voulais juste m'en sortir. »

Crosby a par ailleurs lancé une bouteille d'eau sur la glace tard en deuxième. Il a toutefois expliqué qu'il gesticulait et la bouteille lui a échappé. De sa main gauche. Il est droitier. Il a présenté ses excuses aux officiels.

« Je n'ai pas essayé de la lancer, a dit Crosby. Je sais qu'elle a abouti sur la patinoire, mais je ne commencerai pas à lancer des bouteilles d'eau à ce moment-ci. Je ne l'ai pas encore fait. »

Si vous croyez que Crosby a droit à un traitement de faveur de la part de la LNH, les Penguins ont une longue liste de griefs à vous lire. Aucun des incidents survenus jeudi ne vient ternir sa prestation sur la glace.

« Sid a mené la charge dès sa première présence sur la patinoire, et le reste de l'équipe a suivi et fait le reste, a noté l'attaquant Matt Cullen. Quand il joue comme ça, c'est très facile de le suivre. C'est une inspiration quand il joue de cette façon. Il atteint un niveau que peu de joueurs peuvent atteindre. »

Crosby a remporté le trophée Conn Smythe en tant que joueur le plus utile à son équipe dans les séries le printemps dernier. Il devrait être un candidat de choix encore une fois, tout comme Malkin. Mais sa performance est peut-être la plus impressionnante, peu importe ce qui arrivera d'ici la fin.

Il a récolté 27 points en 23 matchs, ce qui lui donne le deuxième rang dans la LNH derrière les 28 points en 24 rencontres de Malkin; il en avait amassé 19 en 24 l'an dernier. Les Penguins n'ont pas autant de profondeur à l'attaque qu'ils en avaient le printemps dernier, et ils sont privés des services de Letang, leur meilleur défenseur. Jake Guentzel est le meneur dans la LNH pour les buts, avec 13, et il a 21 points, ce qui égale le record de la LNH pour une recrue en séries, tout cela en bonne partie parce qu'il a joué avec Crosby.

« Dès la première présence, on peut voir qu'il est déterminé et affamé, a souligné l'entraîneur Mike Sullivan. C'est la manifestation de son leadership et de son désir de gagner. Je crois que Sid comprend vraiment l'importance de l'occasion qui s'offre à cette équipe, et il ne tient rien pour acquis. Il est déterminé comme peu d'athlètes le sont. Il est affamé comme peu de gens le sont, et je…

« Je pense qu'il…

« Je pense tout simplement qu'il comprend. Il voit l'opportunité qui s'offre à nous, et il fait tout ce qui est en son pouvoir pour essayer de nous aider à avoir du succès. »

En voir plus