Skip to main content

Sidney Crosby et Evgeni Malkin parmi les duos d'élite de la LNH

Les attaquants peuvent gagner la Coupe Stanley pour la troisième fois ensemble si Pittsburgh bat les Predators dans le match no 6 de la Finale

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Wayne Gretzky a abordé le sujet des duos, certains des meilleurs de l'histoire de la LNH, au cours de sa conférence de presse un peu plus tôt au cours de la Finale de la Coupe Stanley.

Jacques Lemaire et Guy Lafleur. Mike Bossy et Bryan Trottier. Lui-même et Mark Messier.

Sidney Crosby et Evgeni Malkin. 

Oui, eux aussi.

« Je crois qu'ils ont atteint le dernier échelon », a indiqué Gretzky en parlant des deux centres vedettes des Penguins de Pittsburgh. « Je ne crois pas qu'il y ait le moindre doute que ces deux joueurs méritent d'être retenus au même ordre que [Jacques] Lemaire et [Guy] Lafleur, [Mike] Bossy et [Bryan] Trottier, Gretzky et [Mark] Messier. »

Crosby et Malkin se trouvent à une victoire de rejoindre ces duos et une poignée d'autres dans la fraternité très exclusive de membres, ou futurs membres, du Temple de la renommée à avoir remporté la Coupe Stanley ensemble au moins trois fois.

Ils obtiendront leur première chance, eux qui pourraient en obtenir une deuxième, de bâtir leur héritage au cours du match no 6 contre les Predators de Nashville au Bridgestone Arena dimanche (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC, SN). 

Une autre victoire cette saison, et il n'y aurait plus aucun argument qui pourrait être opposé à ce que Gretzky a dit, bien qu'il aurait pu ajouter Gordie Howe et Ted Lindsay, Henri et Maurice Richard, Serge Savard et Larry Robinson, Scott Stevens et Scott Niedermayer, ainsi que Jonathan Toews et Patrick Kane à sa liste originale.

« Leur jeu les place déjà dans cette catégorie, mais il y a toujours une catégorie supplémentaire lorsque vous remportez quelques championnats », a mentionné le centre des Penguins Matt Cullen, qui tente également de soulever la Coupe Stanley pour une troisième fois. « Alors s'ils parviennent à le faire, oui, je crois [qu'ils méritent leur place parmi les meilleurs duos de l'histoire]. Je le pense vraiment. 

« Si vous pouvez mener une équipe [à la Coupe Stanley] trois fois, c'est assez incroyable. »

Pour Crosby et Malkin, cependant, le mot héritage et les comparaisons naturelles que les gens effectuent ne veulent pas dire grand-chose pour l'instant. On pourrait même croire que le mot héritage comporte une connotation négative, puisque chaque fois qu'il est mentionné, l'un ou l'autre, surtout Crosby, s'empresse de le minimiser.

« Parce que nous n'avons rien accompli encore », a expliqué Crosby après l'entraînement samedi.

Ils ont gagné la Coupe Stanley ensemble en 2009 puis une autre fois l'an dernier. Malkin a remporté le trophée Conn Smythe en 2009. Ce trophée a été remis à Crosby l'an dernier. Il reviendra probablement encore à l'un de ces deux joueurs si les Penguins battent les Predators une autre fois. Ils occupent les deux premiers rangs des pointeurs au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017, Malkin avec 28 points et Crosby avec 27.

De plus, ils ont tous deux remporté le trophée Hart remis au joueur par excellence de la LNH (Crosby à deux reprises) et le trophée Art Ross à titre de meilleur pointeur (deux fois chacun). Crosby a remporté ou partagé le trophée Rocket Richard remis au meilleur buteur de la ligue deux fois, lui qui a terminé seul au premier rang cette saison avec 44 buts. Ils feront tous deux leur entrée au Temple de la renommée dès qu'ils seront éligibles à leur intronisation.

Mais toutes ces discussions entourant leur héritage devront attendre. 

Lorsque Crosby affirme que rien n'a encore été accompli. Il parle de cette année, de ce printemps, même de cette fin de semaine.

« Je crois que nous avons parcouru un long chemin pour nous placer dans cette position, pour nous donner cette chance, mais il faut encore en faire quelque chose, a noté Crosby. Nous aurons beaucoup de temps lorsque nous ne jouerons plus afin de penser à ce genre de choses [l'héritage et l'histoire. »

Cependant, Crosby apprécie quand même ce qui a été accompli et avec qui il y est parvenu. Il est en quelque sorte un savant du hockey, alors il connaît l'histoire de ce sport et des grands duos qui les ont précédés, lui et Malkin. Il sait à quel point il est rare de pouvoir faire partie de l'un de ces duos.

« C'est assez unique, a reconnu Crosby. Nous avons été chanceux de jouer ensemble pendant une aussi longue période et de gagner ensemble. Il y a un certain niveau d'appréciation. Je crois que nous nous considérons tous les deux comme chanceux. Je sais que c'est mon cas. Je me considère chanceux d'avoir pu compter sur lui pendant aussi longtemps. »

Imaginez à quel point l'entraîneur Mike Sullivan doit se sentir chanceux. Il a la chance de diriger ces deux joueurs à l'apogée de leur carrière, alors qu'ils sont en santé et déterminés. 

« Nous ne tenons rien pour acquis, croyez-moi », a affirmé Sullivan.

Ce qui est intéressant est que Sullivan, alors qu'il était entraîneur adjoint avec les Rangers de New York entre 2009 et 2013, a appris bien des choses en discutant avec Glen Sather, qui est aujourd'hui le président des Rangers, lui qui a mené Gretzky et Messier à quatre titres de la Coupe Stanley dans les années 1980.

Sullivan ne se doutait évidemment pas à l'époque de ces conversations qu'il se retrouverait dans la position dans laquelle il se trouve aujourd'hui avec Crosby et Malkin.

« Ce sont des conversations incroyables à avoir, a souligné Sullivan. Ce sont des occasions d'apprentissage pour de jeunes entraîneurs comme moi. J'ai profité de toutes les chances qui s'offraient à moi de discuter de la sorte avec Glen. »

Ces discussions ont semblé être bénéfiques, surtout parce que Sullivan a appris que Sather n'a pas seulement dirigé Gretzky et Messier, les grands joueurs de hockey, il a également travaillé de près avec Gretzky et Messier, les hommes. Il y a une différence.

« Lorsque vous avez la chance de travailler avec eux sur une base quotidienne comme nous, je crois que vous apprenez à les apprécier pour les personnes qu'ils sont, a précisé Sullivan. Ce sont tous deux des personnes incroyables. Ils se soucient des Penguins. Ce sont de bons coéquipiers. Ils veulent gagner. Ils sont très réceptifs au personnel d'entraîneurs. Ils aiment relever des défis. Et leur éthique de travail est exceptionnelle. » 

C'est tout cela qui les rend exceptionnels sur le plan individuel, mais comme bien des duos légendaires qui les ont précédés, Crosby et Malkin ont trouvé un moyen de coexister au sein de la même équipe pendant des années sans qu'il y ait le moindre soupçon de controverse entre eux. 

Aucun des deux joueurs n'a donné l'impression de vouloir se distinguer et de vouloir tout faire seul, et ils se trouvent peut-être à 60 minutes d'un troisième championnat ensemble. 

S'ils y parviennent, il se pourrait qu'il ne s'agisse pas de leur dernier titre. Leur légende prend toujours de l'ampleur. Ils sont toujours en train de définir leur héritage. Ils ont encore la chance d'être considérés comme le plus grand duo de tous les temps.

« Ils ont accompli tout ce que vous pouvez faire à titre d'athlète professionnel, a déclaré Gretzky. Ce qu'ils accomplissent aujourd'hui s'ajoute à tout cela. »

En voir plus