Skip to main content

Sidney Crosby effectue son retour au jeu mardi

Le capitaine des Penguins a raté les six derniers matchs en raison d'une commotion cérébrale

par Wes Crosby / Correspondant NHL.com

PITTSBURGH - Le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby disputera son premier match de la saison face aux Panthers de la Floride au PPG Paints Arena mardi (19 h (HE); ROOT, FS-F, NHL.TV).

Crosby a pris part à l'entraînement matinal mardi pour la première fois cette saison après avoir subi une commotion cérébrale à l'entraînement le 7 octobre. Il a pivoté un trio entre l'ailier gauche Scott Wilson et l'ailier droit Patric Hornqvist, en plus de reprendre sa place sur la première vague du jeu de puissance avec Hornqvist, Evgeni Malkin, Phil Kessel et Justin Schultz.

À la suite de l'entraînement, Crosby a affirmé ne ressentir aucun symptôme, mais n'a pas voulu confirmer qu'il allait affronter la Floride.

« Nous allons voir comment les choses vont se dérouler aujourd'hui, mais je me suis bien senti hier, a expliqué Crosby. Je veux me préparer à jouer, puis nous allons voir ce qui va se passer. […] Ça fait plusieurs jours [que je n'ai pas ressenti de symptômes]. Ultimement, pour passer à l'étape de l'entraînement avec contact comme ce fut le cas hier, il faut avoir passé un certain nombre de jours sans symptômes, et ce fut le cas. »

L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a indiqué que Crosby allait vraisemblablement jouer, à moins qu'il n'affiche un recul.

« [Crosby] a connu une bonne séance d'entraînement ce matin, a mentionné Sullivan. Tout s'en va dans la bonne direction. S'il se sent bien, il pourrait jouer. »  

Crosby a participé à une séance d'entraînement avec contact lundi pour la première fois depuis qu'il a subi une commotion cérébrale, sa troisième en six saisons. Celle-ci l'a forcé à rater les six premiers matchs de Pittsburgh, au cours desquels les Penguins ont conservé une fiche de 3-2-1.

« Il est tellement important, a souligné Hornqvist. Il est le meilleur joueur au monde, et il réalise de toute évidence plusieurs choses qui aident notre équipe. Ce soir, nous devons cependant sauter sur la glace dans le bon état d'esprit. Peu importe qui se trouve dans l'alignement et qui n'y est pas. Nous devons simplement jouer ensemble et montrer à nos coéquipiers de quelle manière nous pouvons jouer. »
 
L'entraîneur des Panthers Gerard Gallant note que Crosby représente une menace unique, mais que son équipe ne peut se laisser distraire de son plan de match par sa présence.

L'attaquant Jaromir Jagr a également complimenté Crosby.

« Lorsqu'il est arrivé dans la ligue, alors qu'il avait 18 ans, je crois qu'il a amassé 100 points. Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent en faire autant à leur première année, a rappelé Jagr. Il est spécial. »

Crosby a ajouté qu'il était satisfait de sa progression.

« Le simple fait de sauter sur la glace avec les gars hier, peu importe le reste, cela a représenté une bonne étape, a dit Crosby. C'est encourageant. C'était plaisant de me retrouver avec eux. À mesure que je me rapproche d'un retour et que je franchis ces étapes, cela m'enthousiasme. »

Après s'être entraîné le 7 octobre, Crosby avait déclaré qu'il prévoyait prendre part au dernier match préparatoire des Penguins contre les Blue Jackets de Columbus le lendemain après avoir raté les cinq matchs précédents puisqu'il était le capitaine d'Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey 2016. Mais ce matin-là, il souffrait d'un mal de tête quand il s'est levé et il l'a dit aux médecins de l'équipe, et il a été laissé de côté en vue de la rencontre.

Crosby a participé à un événement promotionnel avec les partisans des Penguins au PPG Paints Arena, le 9 octobre, mais il a raté l'entraînement du lendemain pour subir des tests ayant pour but de déterminer s'il souffrait d'une commotion cérébrale. Le directeur général de Pittsburgh Jim Rutherford a ensuite annoncé que Crosby avait subi une commotion cérébrale.

Il a patiné en solitaire le 11 et le 12 octobre, avant de conclure sa deuxième séance en passant de l'une des glaces du UPMC Lemieux Sports Complex à la patinoire principale, pour s'emparer d'un autre bâton et rejoindre ses coéquipiers pour l'entraînement.

Crosby portait alors un chandail jaune, indiquant qu'il ne devait pas faire l'objet de contacts, et il a pris part à quelques exercices avec son trio
.
Après une séance d'entraînement, Crosby a patiné seul de manière régulière au cours de la semaine suivante. Sullivan a indiqué que Crosby croyait bénéficier davantage de ses séances de patinage que d'être limité pendant des entraînements d'équipe.

Chaque jour de sa convalescence, Sullivan a fait savoir que l'on continuerait d'évaluer l'état de santé de Crosby quotidiennement.

Bien qu'il ait tenté de demeurer optimiste tout au long du processus, Crosby était également réaliste.

« Je ne crois pas que l'on puisse vraiment savoir [à quel point une commotion cérébrale est grave, a-t-il avancé. C'est propre à chaque personne, et chaque fois, cela peut être différent. Puisque je suis déjà passé par là auparavant, j'ai probablement été un peu plus compréhensif et patient au cours du processus. Cela m'a probablement aidé un peu. Mais le fait que j'aie pu pratiquer avec l'équipe hier, je crois que cela m'a donné un regain d'énergie. »

Crosby a aidé les Penguins à remporter la Coupe Stanley en amassant 19 points (six buts) en 24 matchs pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016, une performance qui lui a permis de mettre la main sur le trophée Conn Smythe pour la première fois. Quatre mois plus tard, il a aidé Équipe Canada à remporter la Coupe du monde de hockey, étant nommé le joueur par excellence du tournoi après avoir récolté 10 points en six rencontres.

Malgré son historique de commotions cérébrales, Crosby a indiqué qu'il n'avait pas paniqué lorsqu'on lui avait annoncé la nature de sa blessure.

« Ça arrive, a réagi Crosby. Cela fait partie du jeu. Je crois que d'autres joueurs sont passés par là auparavant. Ça faisait longtemps que je n'avais pas eu à composer avec une blessure du genre. Ce n'est pas quelque chose que nous voulons entendre, mais je crois qu'il faut approcher cela de la bonne manière dès le départ et faire confiance au processus. »

En voir plus