Skip to main content

Shea Weber trouve ses repères avec les Canadiens

Il obtient une mention d'aide contre les Sabres, et exerce un impact avec son leadership

par Amalie Benjamin @amaliebenjamin / Journaliste NHL.com

BUFFALO - Difficile de s'habituer à voir Weber porter le bleu, blanc et rouge. Shea Weber est le même, toujours aussi costaud, décochant de puissants lancers en direction du gardien de but des Sabres de Buffalo Robin Lehner, imposant sa présence et écrasant notamment Johan Larsson sur la bande en première période.

Cela est à l'image de ses 763 matchs en saison régulière dans la LNH et n'est donc pas surprenant. Mais l'uniforme des Canadiens de Montréal détonne toujours sur les épaules du grand défenseur.

Après tout, Weber portait pour la première fois un uniforme autre que celui des Predators de Nashville, l'équipe pour laquelle il a joué les 11 premières saisons dans sa carrière dans la LNH avant d'être échangé à Montréal le 29 juin en retour de P.K. Subban. Il s'agissait d'une première, mais, comme le principal intéressé l'a souligné aux journalistes à la suite de la victoire de 4-1 des Canadiens contre les Sabres au KeyBank Center, il faudra bien s'habituer à cette nouvelle réalité.

Weber n'est donc plus qu'une pièce de transaction, mais bien un membre à part entière de sa nouvelle équipe.

« Je suis ici pour longtemps, alors souhaitons que notre groupe connaisse énormément de succès, a commenté Weber. Je me réjouis à l'idée de contribuer aux succès de l'équipe. »

Et cette nouvelle aventure a bien démarré, tant pour les Canadiens que pour Weber. Tandis que les Canadiens détenaient une avance de 2-0 en début de troisième période, les Sabres ont réduit l'écart lorsque Matt Moulson a marqué sur le jeu de puissance dans les premiers instants de la période.

Mais les Canadiens ont repris le contrôle de la rencontre sur un tir de la ligne bleue de Weber dévié au passage par Brendan Gallagher. Ce jeu permettait à Weber d'enregistrer sa première mention d'aide dans l'uniforme des Canadiens et permettait à Montréal de reprendre une avance confortable de deux buts.

De plus, Weber a terminé la rencontre avec un différentiel de plus trois, étant sur la patinoire pour le premier but (8:43 de la première période, marqué par Gallagher) et le dernier but (11:36 de la troisième période, marqué par Andrew Shaw) de l'équipe. Il a terminé la rencontre avec un temps de jeu de 24:04 et a répondu aux attentes des Canadiens tant pour la rencontre de jeudi que pour l'avenir.

« Dès son arrivée, Shea nous a permis d'améliorer différentes facettes de notre équipe, tant sur la patinoire qu'à l'extérieur, tant à l'attaque et qu'en défense. Il est si dominant, a confié Gallagher. Il maîtrise vraiment bien tous les aspects du jeu. »

Mais cette observation est loin de tout dire. Weber, ancien capitaine des Predators, en donne bien plus. Son leadership inspire le respect des joueurs. Weber est un modèle à suivre.

« Il s'amuse avec les joueurs et s'est rapidement intégré au reste du groupe, poursuit Gallagher. C'est tout à fait le type de leader que toute équipe recherche. C'est un joueur expérimenté qui veut gagner à tout prix.

« Lorsqu'il se dresse pour parler, il a l'attention de tous ses coéquipiers. Son leadership se fait déjà sentir dans notre groupe. »

C'est exactement ce que l'équipe recherchait.

« Nous voulions être plus coriaces, a déclaré Gallagher. Notre équipe continuera de miser sur sa vitesse pour mettre de la pression sur les défenseurs adverses, mais nous voulons également faire preuve de plus de robustesse et de hargne. L'arrivée de [Shaw] à l'attaque et de Shea en défense nous aidera assurément à jouer de cette manière, comme nous l'avons prouvé ce soir. »

Weber n'est pas l'unique nouveau visage des Canadiens. L'équipe compte sur deux recrues, Artturi Lehkonen et Mikhail Sergachev, et sur trois acquisitions, Al Montoya, Alexander Radulov et Shaw, mais aucun de ces nouveaux visages n'est aussi déterminant et illustre que celui de Weber.

Weber était-il nerveux avant le début de la rencontre?

« Non, pas vraiment. J'étais bien plus nerveux à mon premier match présaison, a avoué Weber. Je me suis surtout amusé ce soir. Je laisse la pression aux plus jeunes qui font leurs premiers pas dans la ligue. »

Weber n'a donc ressenti aucune pression.

Pour son premier match avec les Canadiens, Weber a été impliqué dans quelques collisions, a fait preuve de constance et s'est démarqué par son excellent positionnement et ses bonnes décisions.

Cette stabilité sécurise particulièrement l'alignement des Canadiens, qui devrait intégrer de plus en plus de jeunes espoirs. Cet état des choses ne revient pas à dénigrer Subban, qui devrait lui aussi contribuer aux succès de Nashville.

« Notre équipe avait besoin d'une présence et d'un leadership comme ceux de Weber, a commenté Gallagher. C'est un excellent ajout à notre équipe. Je suis certain que P.K., avec le flair qu'on lui connaît, connaîtra lui aussi du succès. Je crois que les deux organisations ont réalisé une transaction qui les avantage et que chacune d'elles en sortira gagnante. Nous sommes très heureux de cette transaction et nous souhaitons que Nashville le soit aussi. »

 

En voir plus