Skip to main content

Les Sharks prennent la route en vue du match no 3

San Jose rend visite à Nashville et pourrait prendre une avance quasi insurmontable dans la série

par Eric Gilmore / Correspondant NHL.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose ont affiché le meilleur dossier à l'étranger dans la Ligue en saison régulière et ils ont remporté les trois matchs disputés au Staples Center dans leur série du premier tour de l'Association de l'Ouest contre les Kings de Los Angeles.

La vie sur la route semble stimuler les Sharks, et c'est là qu'ils se retrouveront de nouveau après avoir pris les devants 2-0 contre les Predators de Nashville dans leur série du deuxième tour.

Le troisième match de la série quatre de sept aura lieu mardi soir au Bridgestone Arena (21h HE ; TVA Sports, SN360, USA).

« Tu veux bien jouer peu importe l'endroit, mais je pense que notre fiche à l'étranger s'est améliorée au fil du temps, en même temps que notre niveau de confort et de confiance quand nous nous présentons dans l'aréna de l'adversaire », a déclaré l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer, lundi, avant que l'équipe se rende à Nashville. « L'intimidation n'est pas un facteur qui est entré en ligne de compte quand nous nous sommes retrouvés sur la route. C'est toujours différent en séries, c'est alors un nouveau départ, donc c'est à nous de prouver que nous pouvons poursuivre dans la même veine. Nous l'avons fait dans la série contre Los Angeles. Et il faut le faire encore maintenant. »

 

Les Sharks ont présenté une fiche de 28-10-3 sur les patinoires adverses en saison régulière. Cela inclut un dossier de 1-1-0 en deux rencontres disputées à Nashville. Ils ont perdu 6-2 le 6 février, puis ils l'ont emporté 3-2 en fusillade le 2 avril.

 

« Nous avons été la meilleure équipe dans la LNH sur la route », a souligné l'attaquant des Sharks Tomas Hertl, qui a marqué deux buts en troisième période contre les Predators le 2 avril. « Contre Los Angeles, nous avons vraiment bien joué là-bas. Je ne sais trop en quoi jouer à domicile diffère des matchs à l'étranger. C'est juste que nous jouons bien sur les patinoires adverses, en espérant que ce sera la même chose à Nashville, parce que ce serait bien de retourner à la maison avec une victoire ou deux. »

 

me s'ils ont remporté les deux premiers affrontements de la série, les Sharks estiment qu'il y a encore des aspects de leur jeu qu'ils doivent améliorer. Ils tiraient de l'arrière 1-0 après deux périodes lors du premier match, puis ils ont inscrit cinq buts au troisième engagement pour filer vers une victoire de 5-2. Et San Jose l'a emporté 3-2 dans le deuxième match, dimanche, même si Nashville a dominé 39-25 au chapitre des tirs au but et 46-26 pour les mises en échec.

 

Selon DeBoer, le gardien Martin Jones a été le meilleur joueur des Sharks à l'occasion des deux premières rencontres de la série. Il a réalisé 29 arrêts dans le premier match et 37 dans le deuxième.

 

« Le niveau de désespoir [des Predators] va être un peu plus élevé que le nôtre, a noté DeBoer. Certaines des statistiques du dernier match l'ont reflété. … Mais c'est normal. Ils étaient confrontés à la possibilité de se retrouver en déficit de 2-0. Nous avons trouvé une façon de l'emporter. Nous en avons assez fait pour gagner. Notre gardien a été excellent, nos unités spéciales ont été meilleures que les leurs. Ça fait partie de l'équation. Il faut savoir gagner de différentes façons. »

 

L'attaquant des Sharks Joel Ward, qui a porté les couleurs des Predators de 2008 à 2011, a déclaré que ses coéquipiers et lui doivent être plus alertes au chapitre de l'exécution du plan de match.

 

« Je crois que le désir était présent mais certaines choses ne se sont pas déroulées comme nous l'avions prévu, a-t-il dit. C'est sûr que ça n'a pas été notre meilleur match, mais nous avons trouvé une façon de l'emporter, ce qui est bien. À ce stade-ci de l'année, seule la victoire compte. »

 

DeBoer a dit espérer que les Sharks adopteront une approche un peu plus directe dans leur jeu à l'occasion du troisième match.

 

« Il y a certaines choses que nous devons peaufiner, mais notre groupe est composé de joueurs intelligents, a indiqué DeBoer. Ils savent ce qui se passe. Ils sont sur le pilote automatique en ce moment. Ils le savent quand ils ne jouent pas comme ils devraient le faire, et ils savent comment corriger ça. »

En voir plus