Skip to main content

Sharks: l'élimination rapide pourrait mener à des changements

LNH.com @NHL

ANAHEIM, Californie - Lorsque la poussière retombera après la plus récente déconfiture des Sharks en séries, le d.g. Doug Wilson devra décider si cela vaut la peine de garder intacte une formation qui ne semble jamais être à la hauteur dans les moments les plus importants.

Les Sharks ont subi une élimination hâtive pour la quatrième saison de suite, lundi, la huitième équipe dans l'Ouest, les Ducks d'Anaheim, réglant leur cas en six matches. Menés par des vétérans, ces derniers ont gardé leurs meilleurs efforts pour les séries et ont dominé à tous les niveaux.

Les Sharks ont mérité le trophée des Présidents pour le plus haut total de points en saison régulière, 117. Leur incapacité à dépasser le premier tour pourrait bien mener à de l'impatience, aussi bien chez les partisans qu'à la haute direction.

"C'est tout simplement décevant. Je ne saurais pas vraiment quoi dire de plus, a dit Patrick Marleau. Je pense qu'avec l'équipe que nous avions et la saison que nous avons connue, nous nous attendions à plus, et nous n'avons pas répondu aux attentes."

Le manque d'aisance de Marleau, lorsque l'attention est axée sur lui, est l'une des raisons pourquoi certains ont déjà questionné ses aptitudes en tant que capitaine d'une équipe de la LNH. Mais il ne sera pas le seul à être sollicité lorsque les Sharks iront ramasser leurs effets personnels au HP Pavilion, mercredi: chaque joueur de premier plan sera invité à s'expliquer sur ce qui n'a pas fonctionné face aux Ducks.

Chris Pronger et Scott Niedermayer ont été des figures de proue pour contrer l'attaque des Sharks. Joe Pavelski, Milan Michalek et Ryane Clowe ont totalisé 70 buts en saison régulière, mais l'unité n'a marqué que deux fois en séries.

Acquis à la date limite des échanges, Travis Moen n'a rien cassé face à son ancienne équipe, ne marquant pas. Le défenseur Christian Ehrhoff n'a pas marqué lui non plus, tandis que Jonathan Cheechoo a fait bouger les cordages une seule fois.

Ce seront toutefois Marleau, Joe Thornton et Evgeni Nabokov qui seront surtout pointés du doigt, ayant tous connu une série plus ou moins décevante au moment où on s'attendait à du jeu encore plus relevé.

Thornton a fourni cinq points en six matches, mais il a été très discret lors de plusieurs avantages numériques.

Les Sharks ont très mal commencé la série, perdant les deux premiers matches à domicile (où ils ont montré une fiche de 32-5-4 cette saison, la meilleure de la Ligue nationale).

"Ces matches-là ont été cruciaux, a dit Nabokov. C'est bien difficile quand vous perdez les deux premiers matches. Est-ce que ça a vraiment de l'importance, que ce se moi le responsable ou un autre? Nous gagnons et nous perdons en équipe."

Nabokov a néammoins été surpassé par son vis-à-vis Jonas Hiller, qui a blanchi les Sharks deux fois à sa première présence en séries.

En voir plus