Skip to main content

Sharks : Jones devant le filet pour le match no 1

Le gardien va disputer le premier match de sa carrière en séries éliminatoires contre son ancienne équipe

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE - Le gardien Martin Jones va effectuer son premier départ en carrière en séries éliminatoires de la Coupe Stanley alors que les Sharks de San Jose vont affronter les Kings de Los Angeles, son ancienne équipe, dans le match numéro un de leur série de première ronde de l'Association de l'Ouest au Staples Center jeudi (22 h 30 (HE); TVA Sports, CNBC, CSN-CA, FS-W, CBC).

L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer a indiqué mardi qu'il allait décider de l'identité de son gardien partant - Jones ou James Reimer - avant chaque match, mais que Jones, comme prévu, allait entreprendre le match no 1.

 

« Je ne pense pas qu'il y ait de stratégie d'établie, a affirmé DeBoer. Nous allons faire ce que nous avons fait toute l'année. Nous y allons un match à la fois et nous allons nous donner la meilleure des chances de remporter chacun des matchs. »

Jones, qui a été acquis par les Sharks des Bruins de Boston dans le cadre d'une transaction pendant la saison morte, a conservé une fiche de 37-23-4 avec une moyenne de buts alloués de 2,27, un pourcentage d'arrêts de ,918 en plus de signer six blanchissages. Il a entrepris les cinq parties de San Jose contre Los Angeles cette saison, et il a affiché un dossier de 3-1-1 avec une moyenne de 2,57 GAA et un taux d'efficacité de ,913.

Reimer a compilé une fiche de 6-2-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,62, un pourcentage d'arrêts de ,938 avec trois jeux blancs après avoir été acquis par les Sharks dans un échange avec les Maple Leafs de Toronto deux jours avant la date limite des transactions de la LNH le 29 février. Il a obtenu sept départs en séries avec les Maple Leafs en 2013 (3-4, moyenne de 2,88, pourcentage d'arrêts de,923).

Bien qu'il s'agira du premier départ de Jones en séries éliminatoires, il possède de l'expérience des séries d'après saison. Il a effectué deux présences devant le filet des Kings à sa saison recrue en première ronde alors que Los Angeles avait éliminé les Sharks en 2014. Jones, qui était venu en relève à Jonathan Quick au cours des deux premiers matchs, n'a pas accordé de but sur sept lances pendant un grand total de 56:25 passées sur la patinoire.

« Chaque fois que vous obtenez une expérience comme celle-là, vous pouvez l'utiliser à votre avantage, c'est certain, a affirmé Jones. Je crois qu'il s'agit surtout de la vitesse et de l'intensité des parties. C'est amusant de disputer ces matchs. C'est pourquoi nous jouons au hockey, pour prendre part à ces matchs. Je pense que tout le monde est très excité. »

Jones a fait partie de l'édition des Kings qui a survécu à trois matchs ultimes avant de remporter la Coupe Stanley. Ils avaient vaincu les Sharks, les Ducks d'Anaheim et les Blackhawks de Chicago avant de vaincre les Rangers de New York en cinq parties en Finale de la Coupe Stanley.

« Je pense que nos meilleurs joueurs doivent être nos meilleurs joueurs, a résumé Jones. Une équipe a besoin d'un excellent rendement de la part de ses gardiens et de ses unités spéciales. Cela requiert l'effort de tous les joueurs dans le vestiaire. C'est tellement vrai. Il faut l'effort de tout le monde. Différents joueurs doivent élever leur jeu d'un cran à différents moments. »

L'approche calme, décontractée et constante de Jones sur la glace et hors de celle-ci semble faite sur mesure pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Cette attitude que vous voyez, c'est ce que nous ressentons sur la glace, a noté le capitaine des Sharks Joe Pavelski. Je pense que cela a aidé notre équipe et notre défensive. Cela a mené à beaucoup de bonnes choses. »

Pavelski a mentionné qu'il avait déjà vu Jones se fâcher à l'occasion, mais jamais sur la glace.

« À l'occasion, quand nous jouons aux cartes ou quelque chose comme ça, a lancé Pavelski en riant. Il maîtrise bien sa position. Ce n'est pas une position facile à occuper. Même s'il est très calme, il lui arrive de réaliser des arrêts désespérés. »

Jones, âgé de 26 ans, a disputé son premier match avec les Sharks contre les Kings le 7 octobre au Staples Center. Plutôt que de s'en faire, Jones est demeuré détendu et a profité du moment. Il a réalisé 19 arrêts dans un gain de 5-1.

« Je pense que je suis quelqu'un de plutôt calme, a avoué Jones. C'est important. Surtout pendant une aussi longue saison, il faut être en contrôle de ses émotions et ne pas connaître trop de hauts et de bas. Nous devons passer à travers bien des choses au cours d'une saison. Je pense qu'il est important pour les joueurs, surtout les gardiens, de demeurer calmes. »

 

En voir plus