Skip to main content

Séries éliminatoires: Les éléments à retenir des matchs du 11 avril

Smith connaît toute une soirée; Marner reprend là où il avait laissé; Svechnikov amorce les séries du bon pied

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, LNH.com va effectuer un retour sur les principaux éléments des matchs de la veille, que ce soit des statistiques étonnantes, des intrigues pertinentes en passant par les héros du jour. Voici ce qu'il faut retenir des matchs du 11 avril.

À LIRE AUSSI: Les Maple Leafs s'imposent face aux Bruins dans le match no 1 | Smith et les Flames blanchissent l'Avalanche lors du match no 1Les Capitals tiennent le coup contre les Hurricanes dans le match no 1


Début de séries époustouflant pour Smith


Le gardien des Flames Mike Smith a signé la victoire à son premier match en séries éliminatoires en sept ans, repoussant les 26 tirs dirigés vers lui, mais dans un gain de 4-0, il est facile d'oublier à quel point il a joué un rôle clé à un moment crucial.

Dans le premier match de la série de premier tour entre les Flames et l'Avalanche du Colorado, le pointage était toujours de 0-0 en tout début de deuxième période lorsque TJ Brodie a été chassé pour deux minutes. Smith a alors réalisé deux arrêts spectaculaires en l'espace de 34 secondes pour préserver l'égalité. Lorsque Andrew Mangiapane a ouvert la marque à 14:25 du deuxième tiers, les Flames n'ont plus regardé en arrière.

Video: COL@CGY, #1: Smith sort la mitaine contre Brassard

« Je n'avais jamais vécu quelque chose de semblable au cours de ma carrière de 13 saisons dans la ligue, et j'ai vécu beaucoup de choses », a mentionné Smith, dont le nom a été scandé par les partisans tout au long de la rencontre.

Un tel début de série vient mettre un baume sur une saison plutôt difficile, en plus de rassurer ses coéquipiers et les partisans. Smith a présenté l'un des pires pourcentages d'arrêts de la ligue cette saison (,898) en plus de conserver une ronflante moyenne de buts alloués de 2,72. Il a eu à partager le filet avec David Rittich, mais il a retrouvé ses repères vers la fin de la saison pour décrocher le poste de partant pour le tournoi printanier.

« Il a effectué des arrêts importants de la mitaine, et ce fut très plaisant de voir les partisans se ranger derrière Smith et le reste de l'équipe, a noté l'entraîneur des Flames Bill Peters. Il a joué avec beaucoup d'énergie ce soir. Smith est dans cette ligue depuis longtemps, et il a joué son meilleur hockey de la saison au cours des six dernières semaines, et ça s'est poursuivi ce soir. »

Un constat qui est partagé par les coéquipiers du cerbère de 37 ans.

« Il a vraiment élevé son jeu d'un cran récemment, a affirmé l'attaquant des Flames Matthew Tkachuk. Je suis très heureux de voir où en est son jeu aujourd'hui. »


Marner reprend là où il avait laissé


Si les Bruins de Boston ont éliminé les Maple Leafs de Toronto en sept matchs au premier tour des séries éliminatoires la saison dernière, ce n'était certainement pas en raison du rendement de Mitchell Marner. Dans le match no 1 entre les deux équipes cette année, le jeune attaquant a rapidement montré que le hockey de printemps faisait ressortir le meilleur en lui. 

« Je me souviens avoir dit à Marner pendant la poignée de main à la fin qu'il avait connu toute une série », avait rappelé l'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy la semaine dernière en souvenir de la performance de neuf points en sept parties de Marner. « Il est tout un joueur, et nous en avons toujours plein les bras avec lui. »

Marner s'est assuré de ne pas faire mentir Cassidy en enfilant les deux premiers buts des siens jeudi, réussissant son deuxième filet sur un tir de pénalité en infériorité numérique, alors qu'il a déculotté le gardien des Bruins Tuukka Rask d'une superbe feinte.

Video: TOR@BOS, #1: Marner trompe Rask pour son 2e but

« Il s'agissait d'une feinte semblable à celles que fait [David Pastrnak], a noté Rask. Il me la sert parfois à l'entraînement. J'ai simplement placé tout mon poids sur mon pied droit, et je n'ai pas été en mesure de me déplacer à ma gauche. C'était une belle feinte, sur une glace en bon état. J'aurais dû reconnaître ce qu'il était en train de faire, mais chapeau à lui. »

Marner est devenu le cinquième joueur de l'histoire de la LNH à marquer sur un tir de punition à court d'un homme en séries éliminatoires. Il n'est que le deuxième joueur des Maple Leafs à inscrire un but sur un tir de pénalité en séries après Mats Sundin.

La vitesse des Maple Leafs a semblé embêter la défensive des Bruins toute la soirée, alors que William Nylander a également marqué sur une échappée, et que Rask a eu à s'illustrer devant plusieurs surnombres.

« Nous savons qu'il y a des joueurs rapides dans ce vestiaire, a souligné Marner. Lorsque nous jouons de la bonne façon, il est difficile de nous arrêter. »


Le tournoi printanier n'impressionne pas Svechnikov


Le plus jeune joueur à évoluer en séries éliminatoires cette saison n'a pas semblé trop impressionné par l'ampleur de la scène, alors que l'attaquant Andrei Svechnikov a inscrit les deux buts des siens dans la défaite de 4-2 des Hurricanes de la Caroline contre les Capitals de Washington.

Svechnikov, qui est âgé de 19 ans et 16 jours, est devenu le premier joueur à avoir vu le jour dans les années 2000 à marquer un but en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Video: CAR@WSH, #1: Premier but en séries pour Svechnikov

« Ces buts signifient beaucoup pour moi, a admis Svechnikov, mais nous avons perdu le match. »

Svechnikov est devenu le plus jeune joueur en près de 22 ans à marquer au moins deux buts dans un match des séries. Dainius Zubrus est le dernier à avoir réussi l'exploit avec les Flyers de Philadelphie (18 ans, 329 jours) le 11 mai 1997, soit près de trois ans avant la naissance de Svechnikov.

Svechnikov, est aussi devenu le quatrième joueur de l'histoire de l'organisation des Hurricanes/Whalers de Hartford à prendre part à un match des séries avant de célébrer son 20e anniversaire, après Dana Murzyn (1985-86), Geoff Sanderson (1990-91) et Patrick Poulin (1991-92).

Finalement, le deuxième choix au total du repêchage 2018 de la LNH est devenu le quatrième joueur de moins de 20 ans à inscrire plus d'un but à son premier match en carrière du tournoi printanier. Il rejoint Pierre Turgeon des Sabres de Buffalo (1988), Eddie Olczyk des Blackhawks de Chicago (1985) et Don Gallinger des Bruins en 1943. Gallinger (17 ans, 339 jours) est le plus jeune joueur à avoir marqué plus d'un but dans un match des séries.


Tirer des leçons du Lightning


L'équipe qui faisait office de favorite a inscrit trois buts en première période pour se forger une avance rapide sur une équipe qui s'est qualifiée en décrochant une place de quatrième as dans l'Association de l'Est, seulement pour voir cette dernière remonter la pente en troisième période.

Si ce scénario vous semble familier, c'est qu'il a bien failli se répéter pour une deuxième fois en deux soirs à Washington jeudi. Les Capitals semblaient se diriger vers un gain facile dans le premier match de leur série contre les Hurricanes, avant que Svechnikov ne touche la cible deux fois en un peu plus de deux minutes pour rendre la fin de match intéressante.

Mercredi, le Lightning de Tampa Bay avait aussi pris les devants 3-0 au premier tiers, avant de voir les Blue Jackets de Columbus effectuer une irrésistible remontée pour finalement l'emporter 4-3.

Les Capitals ont résisté aux Hurricanes pour s'imposer 4-2, mais est-ce que l'entraîneur Todd Reirden et ses joueurs ont eu songé à ce qui était arrivé à Tampa Bay la veille?

Reirden assure ne pas l'avoir fait, et le capitaine Alex Ovechkin confirme que les Capitals n'ont jamais songé que le match pouvait être hors de portée pour leurs adversaires.

« Nous savions que ce n'était pas terminé, a insisté Ovechkin. Nous avions vu ce qui s'était passé la veille. C'était un match différent, mais ça demeure les séries éliminatoires. On ne sait jamais ce qui peut se produire. Un bond chanceux et ils peuvent être de retour dans le match. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.