Skip to main content

Seize personnes qui ont marqué le hockey en 2016

LNH.com jette un regard sur les personnes ayant la plus grande influence sur le monde de hockey, tant sur la glace qu'en dehors

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

Alors que nous disons adieu à 2016, à la suite d'une année remplie d'événements inoubliables et de gens intéressants, LNH.com jette un regard sur 16 personnes qui ont marqué à leur façon le monde du hockey en 2016. La liste est présentée en ordre alphabétique :

Brent Burns, défenseur, Sharks de San Jose

La barbe. Le tir. Mais Brent Burns, c'est bien plus que cela puisqu'il a aidé les Sharks de San Jose à se rendre jusqu'en Finale de la Coupe Stanley. En saison régulière, il a établi des records d'équipe par un défenseur pour les buts (27) et les points (75) au cours d'une saison, et il a terminé au troisième rang du scrutin pour le trophée Norris. Il a eu droit à une prolongation de contrat de huit ans en novembre et à l'heure actuelle en cette saison 2016-17, Burns est le meilleur pointeur chez les défenseurs de la LNH en vertu d'une production de 13 buts et 30 points en 32 matchs.

Sidney Crosby, joueur de centre, Penguins de Pittsburgh
Crosby a été l'homme à tout faire du hockey en 2016. Il a pris en mains une équipe qui, en janvier, ne se trouvait pas en position d'accéder aux séries, pour ensuite la mener jusqu'à la conquête de la Coupe Stanley en juin. Ce faisant, il a décroché le trophée Conn Smythe à titre de joueur le plus utile à son équipe dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Quelques mois plus tard, il a mené Équipe Canada à la victoire à la Coupe du monde de hockey, remportant alors un autre titre de joueur le plus utile à son équipe. Et il semble destiné à mettre la main sur d'autres trophées en 2017, alors qu'il est présentement premier dans la Ligue pour les buts et que les Penguins occupent le deuxième rang dans l'Association de l'Est.

Bill Foley, propriétaire, Golden Knights de Vegas
L'homme d'affaires milliardaire a pris toutes les bonnes décisions depuis que le Bureau des gouverneurs de la LNH a accordé, en juin dernier, une équipe d'expansion à Las Vegas. Les Golden Knights deviendront la 31e équipe de la Ligue à partir de la saison 2017-18. La première embauche d'importance de Foley du côté des opérations hockey a été au poste de directeur général avec celle du très respecté George McPhee, qui a occupé le poste de directeur général des Capitals de Washington pendant 17 ans.

Wayne Gretzky, ambassadeur du Centenaire de la LNH
Gretzky est revenu par la grande porte. En septembre, il a été nommé ambassadeur officiel des festivités du Centenaire de la Ligue. Deux semaines plus tard environ, Gretzky, le meilleur marqueur de tous les temps de la LNH, a effectué un retour dans l'organisation des Oilers d'Edmonton dans un rôle officiel, se joignant alors au Oilers Entertainment Group. Après quelques années à l'arrière-plan, Gretzky a donc recommencé à avoir un rôle défini dans le monde du hockey.

Gordie Howe, Monsieur Hockey
Le monde du hockey a perdu une de ses figures légendaires quand Howe est décédé le 10 juin à l'âge de 88 ans. Sa mort a été soulignée par les chefs d'État provenant des deux côtés de la frontière, soit le président des États-Unis Barack Obama et le premier ministre du Canada Justin Trudeau. L'excellence de Howe n'a eu d'égales que sa durabilité et sa longévité sur la glace, ainsi que sa générosité avec les gens en dehors de la patinoire. Howe détient le record de la LNH pour le plus grand nombre de matchs disputés (1767) et il était le détenteur des marques de la Ligue pour les buts (801) et les points (1850) jusqu'à ce que Gretzky le dépasse dans ces deux catégories.

Jaromir Jagr, ailier droit, Panthers de la Floride
À 44 ans, Jagr s'apprête à se hisser seul au deuxième rang des meilleurs marqueurs de l'histoire de la LNH derrière Gretzky. Joueur le plus âgé dans la LNH, Jagr est présentement à égalité avec Mark Messier au deuxième échelon, avec un total de 1887 points. La saison dernière, il a contribué à l'éveil des Panthers de la Floride, les aidant à décrocher le titre dans la section Atlantique, alors qu'il a été le meilleur marqueur de l'équipe avec une récolte de 66 points.

Patrick Kane, ailier droit, Blackhawks de Chicago
Kane a écrit l'histoire en devenant le premier joueur né aux États-Unis à rafler le trophée Art Ross, remis au meilleur pointeur de la Ligue, et le trophée Hart, décerné au joueur le plus utile à son équipe dans la LNH. Kane, qui a établi des sommets personnels pour les buts (46), les aides (60) et les points (106) en une saison, est devenu le premier joueur des Blackhawks à mettre la main sur le Hart depuis Stan Mikita en 1968. Sa formidable saison a notamment été ponctuée par une séquence de 26 matchs avec au moins un point.

Ralph Krueger, entraîneur, Équipe Europe
Au lieu de se préoccuper de puissances du soccer comme Liverpool, Chelsea et Manchester City, Krueger, le président du conseil de Southampton, s'est penché sur les solutions qui lui permettraient de regrouper des joueurs de hockey provenant de huit pays différents, dans le but de mettre sur pied une Équipe Europe qui serait prête à disputer la Coupe du monde de hockey 2016. Cette pause de son travail habituel en Premier League anglaise afin de diriger Équipe Europe constituait a priori une anecdote intéressante à raconter, mais elle a fini par se transformer en une aventure inoubliable qui a mené les siens jusqu'à la ronde finale du tournoi. Équipe Europe s'est alors inclinée devant Équipe Canada au cours de la finale au meilleur des trois matchs.

Patrik Laine, ailier droit, Jets de Winnipeg
Sélectionné au deuxième rang du repêchage 2016 de la LNH en juin, la recrue a été à la hauteur des attentes. Il n'a pas réussi à marquer durant les matchs préparatoires des Jets de Winnipeg, ni pour Équipe Finlande à la Coupe du monde de hockey 2016, mais ces jours-là semblent si loin maintenant. Laine est le meilleur marqueur chez les recrues de la Ligue avec une récolte de 29 points. Il est troisième chez les buteurs de la LNH dans leur ensemble avec 18, trois de moins que le meneur, Crosby. Dans son pays, Laine est en lice pour un autre prix prestigieux, celui de la personnalité sportive de l'année en Finlande.

Auston Matthews, attaquant, Maple Leafs de Toronto
Ce joueur de la prochaine génération a fait une entrée fracassante dans la Ligue le 12 octobre. Premier choix lors du repêchage 2016 de la LNH, Matthews est devenu le premier joueur de l'ère moderne de la Ligue à marquer quatre buts à ses débuts, à l'occasion d'une défaite de 5-4 en prolongation à Ottawa. Né dans le nord de la Californie et élevé en Arizona, Matthews est devenu le premier joueur de hockey développé en Arizona à être réclamé au premier rang du repêchage. Il est présentement le deuxième marqueur chez les recrues, derrière Laine, en raison de ses 15 buts et 24 points en 31 matchs.

Connor McDavid, joueur de centre, Oilers d'Edmonton
McDavid semble vouloir à tout prix reprendre le temps perdu. En raison d'une fracture à la clavicule, l'attaquant de 19 ans a raté 37 matchs à sa première saison, en 2015-16, et il a quand même terminé quatrième au classement des marqueurs chez les recrues avec une récolte de 48 points en 45 matchs. À l'approche de la reprise des matchs, mardi, McDavid était le meilleur pointeur de la LNH avec 40 points en 34 rencontres. En octobre, il a été nommé capitaine des Oilers d'Edmonton, devenant le plus jeune joueur à porter le 'C' dans l'histoire de la LNH.

Matt Murray, gardien de but, Penguins de Pittsburgh
Qu'ont en commun Ken Dryden, Patrick Roy, Cam Ward, Antti Niemi et Murray? Ce sont tous des gardiens qui ont remporté la Coupe Stanley alors qu'ils avaient le statut de recrue. Murray a signé 15 victoires durant le parcours qui a mené les Penguins de Pittsburgh jusqu'à la conquête de la Coupe. Sa saison de rêve a commencé dans des circonstances modestes, avec l'équipe école des Penguins dans la Ligue américaine de hockey à Wilkes-Barre/Scranton. Il a été rappelé en permanence le 27 février et il a terminé la saison régulière avec une séquence de sept victoires d'affilée, donnant ainsi un aperçu de ses exploits à venir.

Jim Rutherford, vice-président exécutif et d.g., Penguins de Pittsburgh
Ses deux conquêtes de la Coupe Stanley en tant que dirigeant sont survenues à 10 ans d'intervalle, en 2006 avec les Hurricanes de la Caroline puis en 2016 avec les Penguins. Rutherford a été nommé directeur général de l'année dans la LNH, alors qu'il a notamment réalisé différentes transactions pour mettre la main sur les attaquants Phil Kessel et Carl Hagelin ainsi que le défenseur Trevor Daley, et décidé d'embaucher Mike Sullivan au poste d'entraîneur afin de remplacer Mike Johnston le 12 décembre 2015.

P.K. Subban, défenseur, Predators de Nashville
Le marché conclu le 29 juin entre le directeur général des Predators David Poile et son homologue des Canadiens de Montréal, Marc Bergevin, était une méga-transaction comme il ne s'en fait plus de nos jours. Le défenseur à la personnalité charismatique qu'est Subban s'est retrouvé à Nashville en retour d'un autre défenseur, Shea Weber, dont les qualités de meneur sont indéniables.

Mike Sullivan, entraîneur, Penguins de Pittsburgh
Sullivan, qui était derrière le banc de l'équipe de Wilkes-Barre/Scranton depuis quelques mois, a été embauché le 12 décembre 2015 afin de remplacer Mike Johnston et il est devenu un champion de la Coupe Stanley en juin. Les Penguins affichaient un dossier de 15-10-3 au moment où Johnston a été congédié, tandis qu'ils ont enregistré une fiche de 33-16-5 avec Sullivan. Ils ont subi la défaite à leurs quatre premiers matchs sous les ordres de Sullivan, mais ils ont ensuite trouvé leurs repères et ils ont complété le calendrier régulier en force, s'inclinant seulement deux fois à leurs 16 dernières sorties.

Shea Weber, défenseur, Canadiens de Montréal
Weber vs Subban, le bilan préliminaire : Weber a un point de plus que Subban et il a disputé deux matchs de plus. Subban affiche un différentiel de moins-11 et Weber, lui, de plus-18. Deux dates à retenir : le 3 janvier, alors que les Canadiens joueront à Nashville, et le 2 mars, quand les Predators seront les visiteurs au Centre Bell à Montréal.

En voir plus