Skip to main content

Sabourin a subi une fracture du nez

L'attaquant des Sénateurs obtiendra son congé d'hôpital dimanche

par LNH.com @LNH_FR

Scott Sabourin obtiendra son congé d'hôpital, dimanche, a indiqué le directeur général des Sénateurs d'Ottawa, Pierre Dorion. L'attaquant a quitté la patinoire du TD Garden sur une civière en première période du match face aux Bruins de Boston, samedi.

« On s'attend à ce qu'il obtienne son congé de l'hôpital aujourd'hui, a dit Dorion. Une chose est certaine, c'est qu'il a subi une fracture du nez. Nous allons continuer de le suivre pour s'assurer qu'il est correct. »

Sabourin s'est blessé lorsqu'il est entré en contact avec l'attaquant des Bruins David Backes près de la bande. Sabourin a tenté une mise en échec, mais sa tête semble avoir touché celle de Backes. Il a par la suite chuté et son casque a frappé la glace lors de l'atterrissage. Le jeu a immédiatement été arrêté.

« Tu ne veux pas que personne, au sein des deux équipes, se retrouve sans connaissance couché sur la glace de la sorte », a rappelé l'entraîneur-chef des Sénateurs D.J. Smith, qui a ajouté qu'il ne savait pas quel était la blessure exacte de Sabourin, mais que son joueur était conscient et en mesure de parler. « Nous joueurs étaient émotifs, et ceux (des Bruins) aussi. C'est un incident bien triste. »

À LIRE AUSSI : Hornqvist placé sur la liste des blessés | POOLERS : Des nouvelles de l'infirmerie

Sabourin est resté sur la glace pendant plus de 11 minutes, mais il était en mesure de bouger ses jambes avant d'être finalement placé sur la civière. Il a levé son pouce droit alors qu'il était transporté hors de la glace.

« C'était un moment rempli d'émotions pour nous tous, a affirmé le défenseur d'Ottawa Mark Borowiecki. C'était une des premières fois que ça m'arrivait d'être un peu étouffé par l'émotion. J'adore ce gars. On l'adore tous. C'est un gars qui met l'équipe avant tout, qui ferait n'importe quoi pour son coéquipier, et de le voir étendu comme ça, on était tous sur le choc.

« J'avais peur. Ce n'était pas beau à voir. »

Alors que Sabourin quittait la patinoire, les joueurs de Bruins ont formé une ligne et tapé leurs bâtons sur la glace pour encourager l'attaquant. Borowiecki a apprécié le geste.

« On joue à un sport très compétitif et où il y a parfois beaucoup d'animosité et de haine. Mais une fois le match fini, nous sommes tous des frères. On joue au hockey parce qu'on adore ça, parce que ça nous permet d'en vivre, et on se dit que ça aurait pu arriver à n'importe lequel de nous. Tu ne peux que penser à Sabourin, ses parents, ses amis et sa fiancée qui ont vu ça. Ça te frappe.

« Je pense que ça démontre le respect que nous avons entre nous. »

Backes a pris la direction du vestiaire alors que Sabourin quittait la glace. Il n'est pas revenu au jeu et les Bruins ont indiqué qu'il souffrait d'une blessure au haut du corps.

« Ça doit être difficile mentalement [pour Backes], a indiqué son coéquipier Chris Wagner. Ça ne m'est jamais arrivé. J'ai tenté de lui dire que ce n'était pas de sa faute, que c'était un jeu normal de hockey, mais oui, je me sentais mal pour lui. »

Le prochain match des Sénateurs aura lieu contre les Rangers à New York, lundi (19 h H.E.; MSG, TSN5, RDS, NHL.TV).

 

Avec la collaboration d'Amalie Benjamin et Matt Kalman

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.