Skip to main content

San Jose doit jouer avec plus de désespoir dimanche

L'entraîneur Peter DeBoer souhaite voir une plus grande intensité au cours du premier match à domicile après avoir partagé les honneurs des matchs à Edmonton

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Un plus grand sentiment de désespoir, voilà le plus grand souhait de l'entraîneur des Sharks de San Jose Peter DeBoer en vue du match numéro 3 de leur série de première ronde de l'Association de l'Ouest contre les Oilers d'Edmonton qui aura lieu au SAP Center dimanche (22 h (HE); TVA Sports, NBCSN, SN, NBCS-CA).

La série 4-de-7 est égale 1-1 après le gain des Oilers 2-0 dans le match no 2 vendredi à Edmonton.

« C'est ce à quoi je m'attends », a déclaré DeBoer samedi avant que les Sharks ne retournent à San Jose. « Ils ont assurément été plus affamés et ils ont joué de manière plus solide que nous dans le match no 2. Comme je l'ai dit, nous nous y attendions et ils ont fait le travail. Nous sommes maintenant à égalité.

« C'est du hockey des séries. Nous aurions assurément été heureux si vous nous aviez dit que nous serions à égalité 1-1 après deux matchs à Edmonton, et nous allons nous regrouper à domicile et nous assurer que le match no 3 sera notre meilleur depuis le début des séries. »

DeBoer a ajouté qu'il n'est habituellement pas possible de demander un sentiment d'urgence ou de désespoir, qu'il s'agit simplement d'un état qui se développe naturellement en séries.

« Nous avons peut-être disputé l'une de nos meilleures parties de la saison dans le match no 1, a-t-il affirmé. À leur grand mérite, ils ont répondu dans le match no 2. C'est ce qui va se produire. Il est impossible d'en extraire plus. C'est du hockey des séries. L'équipe qui va l'emporter est celle qui aura pu imposer son jeu le plus souvent au cours d'une série de sept matchs.

« Vous allez disputer des matchs où vous allez perdre cette bataille, et d'autres où vous allez la remporter. Je pense que nous avons vu un match de chacune de ces catégories jusqu'ici. »

Les Sharks ont un avantage marqué au chapitre du nombre de jeux de puissance (12-7) et pour le temps passé en avantage numérique (23:58 comparativement à 12:15) au cours des deux premiers matchs. Ils ont affiché un rendement de 1-en-6 dans le match no 1, un gain de 3-2 en prolongation, mais ont été blanchis en six occasions dans le match no 2 en plus d'accorder deux buts en infériorité numérique.

« Il ne faut pas réagir avec accès à cela », a tempéré DeBoer au sujet des déboires de l'équipe sur le jeu de puissance. « Je crois que notre jeu en avantage numérique dans la deuxième partie a ressemblé à notre jeu à 5-contre-5. Nous n'étions pas suffisamment affamés et l'équipe adverse a travaillé plus fort que nous dans bien des facettes. Nous devons simplement revenir à ce que nous faisons de bien. J'ai bien aimé ce que nous avons fait dans le match no 1 et je n'ai pas aimé le match no 2, tout comme pour notre jeu à 5-contre-5. »

Le capitaine Joe Pavelski a mentionné qu'il y avait bien des choses positives à retirer des deux matchs à Edmonton.

« À l'exception de notre exécution sur le jeu de puissance, nous avons bien fait plusieurs choses pour les forcer à écoper de punitions, a-t-il souligné. Nous devons juste faire le travail en avantage numérique, le rendre un peu plus dangereux. »

DeBoer a admis que le retour du centre blessé Joe Thornton pourrait aider le jeu de puissance, mais il est toujours impossible de savoir quand, ou même si, il pourra revenir au jeu. Thornton a subi une blessure au genou le 2 avril et il a raté les trois derniers matchs de la saison régulière ainsi que les deux premières parties des séries éliminatoires. Il est de retour sur patins, mais il est impossible de savoir s'il pourra revenir au jeu dans cette série.

« Joe Thornton nous aiderait beaucoup dans plusieurs facettes du jeu, dont [le jeu de puissance], mais nous ne pouvons miser sur lui et nous devons donc trouver une manière de gagner avec le groupe que nous avons sous la main, a résumé DeBoer. Nous l'avons fait dans le match no 1, et nous ne l'avons pas fait dans le match no 2, alors nous devrons revenir à ce qui a fonctionné dans le match no 3. »

Les Sharks ont obtenu une bonne nouvelle du côté de l'infirmerie concernant le centre Logan Couture, un marqueur de 25 buts qui a raté les sept derniers matchs de la saison régulière après avoir reçu une rondelle au visage. Couture a réintégré l'alignement pour le match no 1 en portant une cage protectrice complète, et il a goûté à la robustesse du hockey des séries au cours des deux rencontres à Edmonton.

Dans le premier match, il a reçu un coup de coude à la tête de la part du défenseur des Oilers Eric Gryba, ce qui a provoqué une pénalité. Dans la deuxième partie, il a été renversé par une dure mise en échec de l'ailier droit d'Edmonton Zack Kassian. Il a toutefois effectué des présences régulières dans chacun des matchs et a été utilisé pendant un total de 39:52. Il a été blanchi et a obtenu un tir dans chacune des rencontres.

« Je ne crois pas que cela a quoi que ce soit à voir avec les contacts ou la robustesse », a avancé DeBoer en parlant du manque d'offensive affiché par Couture dans les deux premières parties. « Ce joueur a disputé des matchs de séries très difficiles la saison dernière en Finale de la Coupe Stanley. La réalité est qu'il a raté les trois dernières semaines de la saison en raison d'une blessure sérieuse et qu'il tente de retrouver ses repères. On peut voir un peu de rouille, mais il s'améliore chaque soir. »

Protéger Couture ne représente pas une inquiétude, assure DeBoer.

« C'est le hockey des séries, a-t-il répété. Il ne s'agit pas de la première équipe qui tente de jouer de manière robuste contre des joueurs clés. Logan Couture a été ciblé par le jeu robuste toute sa vie, en raison du joueur qu'il est. Ce n'est pas un problème. »

DeBoer a indiqué après le match no 2 que la série semblait maintenant destinée à être longue.

« Nous savions qu'ils allaient offrir leur meilleur effort, et j'ai trouvé que même en troisième période, nous avions encore une chance de l'emporter, a-t-il retenu du match no 2. Le pointage était de 1-0. Si seulement nous avions trouvé un moyen de marquer un but. Nous n'en avons toutefois pas fait assez pour gagner et nous quittons Edmonton avec une victoire de chaque côté, ce qui était notre objectif en arrivant ici. Nous retournons maintenant à la maison et nous devrons vraiment bien jouer à domicile. »

En voir plus