Skip to main content

Saku Koivu se sent comme une verte recrue au camp des Ducks d'Anaheim

LNH.com @NHL

MONTREAL - Saku Koivu affichait la nervosité d'une recrue, à son arrivée au camp des Ducks de Anaheim.

"J'ai dit à mon épouse que je n'avais pas été stressé de la sorte avant un seul match du Canadien, la saison dernière", a confié l'ancien capitaine du Tricolore, au Los Angeles Times.

Quelques mois après que les liens entre l'organisation du Canadien et lui aient été rompus, le Finlandais âgé de 34 ans réalise que le changement d'air ne peut qu'être bénéfique pour lui.

"J'avais le sentiment d'avoir besoin de relever un nouveau défi. Je voulais recréer cette étincelle, celle qui vous anime en début de carrière", a-t-il mentionné.

"Je me retrouve dans la situation où je dois me prouver des choses à moi-même et refaire ma place dans une équipe. Rien ne sera facile."

À Anaheim, Koivu retrouve son illustre compatriote Teemu Selanne, avec lequel il a joué au sein de l'équipe nationale de la Finlande.

"C'est une bonne chose pour Saku, a commenté Selanne. Evidemment, il va trouver ça très différent ici qu'à Montréal. Le hockey est moins scruté à la loupe ici, il n'y a aucune comparaison. Ça va être un nouveau départ pour lui."

Koivu a dit ne conserver que de bons souvenirs de sa longue association avec le CH. Il a admis qu'il aurait dû apprendre le français. Mais l'anglais était la langue de travail et, dans la vie de tous les jours, il pouvait se tirer d'affaire sans parler le français même si son épouse, Hanna, et leur fille âgée de quatre ans, Ilona, le maîtrise.

"Une fois par année, on ramenait le sujet sur le tapis, a-t-il dit. Je pouvais comprendre. Je ne voyais pas ça comme des attaques personnelles."

En voir plus