Skip to main content

Saku Koivu et Craig Rivet vont s'affronter à Buffalo à titre de capitaines

LNH.com @NHL

MONTREAL - Saku Koivu va vivre un beau moment lors du match de vendredi, à Buffalo. Koivu va affronter son grand ami Craig Rivet alors qu'ils seront les capitaines de leur équipe respective. L'ancien défenseur du Tricolore vient d'être nommé capitaine des Sabres par ses coéquipiers même s'il fait partie de l'équipe depuis le 4 juillet seulement.

"Je suis très content pour lui, a déclaré Koivu avant de prendre l'avion en direction de Buffalo. Je lui ai téléphoné et il m'a dit que sa nomination l'avait passablement surpris."

Koivu dit ne pas être étonné par le choix des Sabres.

"Il (Rivet) s'entend bien avec tout le monde. Il a aussi gagné le respect des autres joueurs à travers la Ligue nationale, fait valoir le Finlandais. Il est dans la ligue depuis plusieurs années déjà et les joueurs ont appris à le connaître."

Il reste que sa nomination vient un mois à peine après son arrivée à Buffalo.

"Faut croire qu'un mois, c'est suffisant", a lancé Koivu.

Mike Komisarek a toujours été reconnaissant envers son ancien coéquipier.

"Il a été un merveilleux coéquipier, raconte Komisarek. Il m'a pris sous son aile à mon arrivée à Montréal. Il m'a montré comment un professionnel doit se comporter, sur la glace comme à l'extérieur de la patinoire.

"Mais il n'y aura plus d'amitié une fois le match commencé", a promis le robuste défenseur.

Une bagarre

Rivet, 34 ans, a joué près de neuf saisons complètes à Montréal. Le Canadien l'a échangé aux Sharks de San Jose en janvier 2007 en même temps que le cinquième choix de l'équipe (Julien Demers) au repêchage de 2008. En retour, le Tricolore a mis la main sur le défenseur Josh Gorges et le premier choix des Sharks en 2007. Ce choix s'est transformé en lingot d'or puisque le Canadien a pu réclamer Max Pacioretty.

Les Sabres ont acquis Rivet au cours de l'été afin de combler le départ de Brian Campbell, aujourd'hui à Chicago après un bref passage à San Jose.

Rivet n'a pas mis de temps à se faire remarquer de ses nouveaux coéquipiers. Le vétéran natif de North Bay, en Ontario, n'a pas hésité à jeter les gants devant Ryan Hollweg, des Maple Leafs de Toronto, lors du premier match préparatoire des Sabres à domicile. Dans cette rencontre, Hollweg ne s'est pas gêné pour bousculer certains joueurs des Sabres. Et dans le match précédent disputé à Toronto, le joueur des Leafs avait frappé Andrew Peters, l'homme fort des Sabres, de façon par trop sournoise.

"Mon intention n'était pas de démontrer aux gars que je suis ici pour me battre, a expliqué Rivet au quotidien The Buffalo News. Mais il y a des choses qu'on n'oublie pas. Hollweg a voulu s'en prendre à un joueur (Peters) dont le rôle n'est pas facile. Il devait en payer le prix. Personne ne va s'attaquer à un de nos joueurs sans en subir les conséquences. Les joueurs se tiennent dans cette équipe."

Après ce combat, les partisans des Sabres ont vite adopté Rivet comme l'un des leurs. Ils ont aussi constaté ses qualités de meneur.

Rivet avait créé une bonne impression avant même le camp d'entraînement en se portant volontaire pour diriger les exercices au Pepsi Center, le centre d'entraînement de l'équipe.

"C'est un meneur, c'est dans sa nature", dit Peters.

"Sa réputation l'a précédé, a-t-il ajouté. On savait qui il était. Après l'avoir rencontré, on a su que sa réputation n'était pas surfaite."

Rivet est devenu le premier capitaine permanent des Sabres depuis Stu Barnes en 2003. L'entraîneur Lindy Ruff avait assuré une alternance entre plusieurs joueurs depuis le départ de Barnes.

Rivet se dit aujourd'hui heureux d'être à Buffalo après avoir encaissé le choc de la transaction. Il croyait pouvoir terminer son contrat à San Jose après avoir écoulé la première année d'une entente de quatre ans de 14 millions $ US.

En voir plus