Skip to main content

Saku Koivu espère avoir un contrat avant le 1er juillet

LNH.com @NHL

BROSSARD - Saku Koivu est-il proche de la sortie? Le capitaine a peut-être disputé son dernier match dans l'uniforme du Canadien. Jeudi, Koivu a indiqué qu'il pourrait poursuivre sa carrière sous d'autres cieux s'il n'a pas de contrat d'ici le 1er juillet. Le Finlandais a ainsi entrouvert la porte à un départ éventuel.

"J'ai peut-être disputé mon dernier match même si je ne l'espère pas, a-t-il déclaré. Jouer à Montréal représente un beau défi. C'est très intéressant. C'est de loin le meilleur endroit où faire carrière au hockey. Mais j'ignore ce que l'avenir me réserve, à moi et à ma famille."

Koivu est à la recherche d'un contrat portant sur deux ou trois ans. Le nouveau propriétaire et le choix du nouvel entraîneur pourraient influencer sa décision.

"Je ne pourrais souhaiter davantage hors de la patinoire. Ma famille adore vivre ici", a-t-il dit.

Koivu aura 35 ans en novembre prochain. On verra bien si l'organisation croit Koivu capable de mener l'équipe aux plus grands honneurs à un âge aussi avancé.

Un discours nébuleux

Mike Komisarek a lui aussi parlé comme un joueur prêt à changer d'adresse. En fait, il s'est beaucoup exprimé au passé dans des termes assez nébuleux.

"Je n'ai que de bons souvenirs, j'ai apprécié mon séjour à Montréal, a dit le défenseur qui pourra se prévaloir de son autonomie complète. La décision ne m'appartient pas. Et le moment n'est pas encore venu non plus.

"Il y a aussi beaucoup d'incertitude, a poursuivi le robuste défenseur. L'équipe va peut-être changer de propriétaire comme d'entraîneur."

On prête à Komisarek l'intention de jouer chez lui, à Long Island. Il pourrait aussi recevoir une offre très généreuse d'une autre formation. On peut penser que le Canadien n'est pas disposé à lui verser un salaire annuel de quelque 4 millions $ US. A suivre.

Kovalev aime les défis

Alex Kovalev, lui, souhaite demeurer à Montréal.

"J'aime les défis, a-t-il dit. Il serait facile pour moi de rechercher une équipe qui aurait de bonnes chances de gagner la coupe. Mais je préfère me retrouver dans une équipe où rien n'est assuré. C'est plus stimulant."

Au sujet de la saison, Kovalev a admis qu'il y avait beaucoup de pression de gagner en cette saison du centenaire.

"Cela a dérangé des joueurs, surtout les plus jeunes", a-t-il dit.

La saison dernière, Kovalev s'était occupé des frères Andrei et Sergei Kostitsyn ainsi que de Tomas Plekanec. En 2008-2009, ces joueurs ont eu une sérieuse baisse de régime.

"Je suis toujours prêt à aider les plus jeunes. Mon rôle est de prêcher par l'exemple. J'ai parlé aux jeunes. Je leur ai dit qu'il est toujours difficile de répéter après une bonne saison.

"Les Kostitsyn ont du talent, a-t-il poursuivi. Mais ils ont parfois de la difficulté à se concentrer sur le hockey. Ils ne doivent pas se contenter de faire partie de l'équipe. Ils doivent être les meilleurs."

Robert Lang est un autre vétéran qui aimerait poursuivre sa carrière à Montréal. Le Tchèque occupait le premier rang des compteurs de l'équipe au moment où il a subi une rupture du tendon d'Achille.

"J'aime Montréal. Je souhaite revenir", a-t-il dit.

Le vétéran de 38 ans ne veut pas faire partie d'une formation en reconstruction. Il ne croit pas toutefois que le Canadien soit dans un tel mode.

"Il serait facile d'exiger des changements après notre élimination, a-t-il noté. Mais il n'y a aucune raison de vouloir reconstruire cette équipe. Selon moi, les blessures ont gâché notre saison."

Lang s'est blessé le 1er février contre Boston. En son absence, le Canadien a conservé un rendement de 13-14-5.

"C'est davantage une coïncidence, a-t-il dit. Je me suis blessé, l'équipe a perdu quelques matchs et on n'a jamais été en mesure de se replacer vraiment."

Brèves

Le défenseur Yannick Weber et l'attaquant Gregory Stewart ont été retournés au club-école du Canadien à Hamilton. Les Bulldogs doivent affronter les Griffins de Grand Rapids dans le cinquième match de leur série.

...

Patrice Brisebois ignore s'il va accrocher ses lames.

"Je vais prendre le temps pour réfléchir", a dit le défenseur.

...

Saku Koivu ne va pas représenter la Finlande au Championnat du monde.

En voir plus