Skip to main content

Ryan Strome et Dylan Strome s'apprêtent à s'affronter

Les deux attaquants se feront face dans la LNH pour la première fois vendredi soir, quand les Islanders recevront les Coyotes

par Brian Compton @BComptonNHL / Adjoint du Directeur de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - L'attaquant des Islanders de New York Ryan Strome verra un visage très familier quand il regardera en direction de l'autre équipe sur la patinoire, vendredi soir.

 

Strome affrontera son frère cadet, l'attaquant Dylan Strome, quand les Islanders recevront les Coyotes de l'Arizona au Barclays Center (19h HE; MSG+, FS-A, NHL.TV).

 

« Ça va être bizarre, c'est certain, a lancé Ryan. Je n'ai jamais joué contre mon frère avant au plus haut niveau, alors ce sera une expérience unique. »

Les Coyotes auront droit à une journée de congé à New York, samedi, avant de se mesurer aux Rangers de New York dimanche. Les Islanders n'ont pas de match non plus samedi, ce qui permettra à Ryan, qui a 23 ans, et Dylan, 19 ans, de passer du temps ensemble pour une rare fois pendant la saison. Les joueurs de l'Arizona ont pris un vol de fin de soirée en direction de New York à la suite de la défaite de 5-2 qu'ils ont subie jeudi contre les Canadiens à Montréal.

 

Les parents de Ryan et Dylan seront dans les gradins, vendredi, après avoir assisté au match de Dylan à Montréal.

 

« Ce sera plaisant de passer la journée ensemble, a dit Ryan. [Les Coyotes] affrontent les Rangers dimanche, alors ça tombe bien. Au départ, je prévoyais un souper la veille, mais c'était impossible. Nous ferons tout ça [samedi]. »

 

Ryan et Dylan ont tous deux connu une belle carrière junior dans la Ligue de hockey de l'Ontario, Ryan avec Barrie et Niagara (295 points en 225 matchs) et Dylan avec Érié (279 points en 184 rencontres). Ryan a récolté 50 points (17 buts, 33 aides) en tant que recrue chez les Islanders en 2014-15 avant de connaître une deuxième saison difficile, quand il a amassé 28 points (huit buts, 20 aides) en 71 matchs et même passé du temps avec l'équipe de Bridgeport dans la Ligue américaine de hockey.

 

Dylan a enregistré une mention d'aide à ses débuts dans la LNH, mardi, à l'occasion d'un match que les Coyotes ont perdu 7-4 aux mains des Sénateurs d'Ottawa.

 

« Je pense qu'il est un meilleur marqueur, mais il pourrait avoir une opinion différente, a déclaré Ryan. Il a un excellent tir, mais nous savons tous deux comment nous comporter avec la rondelle. Je crois que nous lisons bien le jeu tous les deux, sans nécessairement être les plus rapides. Nous aimons tous deux être en possession de la rondelle. Il tire de la gauche et moi, de la droite, alors il y a certaines différences. Mais si vous nous mettiez ensemble dans un même groupe, je dirais qu'il serait probablement facile de voir que nous sommes des frères. »

 

À l'instar de son frère aîné, Dylan a été un choix de premier tour ; les Coyotes l'ont réclamé au troisième rang du repêchage 2015 de la LNH. Les Islanders ont repêché Ryan au cinquième rang en 2011. L'aîné était dans les gradins quand Dylan a été sélectionné, ce qui fait qu'il a vécu une expérience bien différente de celle survenue quatre ans auparavant, quand ç'avait été au tour de Ryan de se rendre sur l'estrade.

 

« C'était très émotif, parce que c'est comme un tourbillon, a dit Ryan. Et ensuite, vivre l'expérience d'un autre point de vue, c'est pratiquement aussi dur sur les nerfs. Tu n'es pas tendu à cause de ta propre situation, mais tu es tendu en raison de ce qui se passe en général. C'était formidable. Il mérite tout ce qui lui arrive jusqu'ici et tout ce qui va lui arriver. Il travaille très fort. C'est formidable de voir son rêve devenir réalité.

 

« Malheureusement, je vais devoir essayer d'y mettre un frein ce soir, mais c'est évident que je ne lui veut que du bien. C'est pas mal 'cool'. »

En voir plus