Skip to main content

Ryan Getzlaf peut être une « bête » pour les Ducks

Anaheim aura bien besoin de son joueur de centre lors du deuxième match face aux Oilers

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste LNH.com

ANAHEIM - Le joueur de centre Ryan Getzlaf a démontré de quoi il était capable lors du premier match de la série de deuxième ronde face aux Oilers d'Edmonton, mercredi.

Il a marqué son quatrième but des séries, un sommet chez les Ducks, a récolté une aide, bloqué trois lancers et s'est chamaillé avec le défenseur Andrej Sekera dans les dernières secondes du match. Alors que les Oilers l'ont emporté 5-3, il a tenté d'envoyer un message en vue du match no 2 au Honda Center, vendredi (22h30 HE; TVA Sports, NBCSN, SN).

« Parfois, c'est une bête, a dit son compagnon de trio Nick Ritchie, jeudi. Il prend cette responsabilité. C'est le leader de cette équipe. »

Une bête. La meilleure.

« Parfois, il décide quand nous en avons besoin et il donne le rythme au match et tout le monde le suit », a poursuivi Ritchie.

« Il l'a fait dans plusieurs matchs, surtout en fin de saison. Il sera une bête pour nous plus les séries vont avancer. Il fait un peu de tout. »

Ce sera nécessaire puisque les Ducks ont subi leur première défaite des séries et ont perdu pour la première fois en 19 matchs en temps réglementaire, une séquence remontant au 10 mars. 

L'entraîneur des Ducks Randy Carlyle a décrit l'unité de désavantage numérique de l'équipe comme étant poreuse dans les séries, et Anaheim a accordé deux autres buts en pareille situation lors du match no 1.

« C'est un bon test, a indiqué Getzlaf après la défaite mercredi. Nous avons bien géré ça dans les dernières semaines. Je ne m'attends à rien d'autre de notre groupe que d'être prêt pour le prochain match. »

Un autre test sera de jouer sans le vétéran défenseur Kevin Bieksa, qui a subi une blessure au bas du corps mercredi. Carlyle a dit que le cas de Bieksa était douteux pour le match no 2 et il pourrait y avoir une mise à jour sur son statut vendredi. Le défenseur Sami Vatanen (haut du corps), qui n'a pas joué depuis le premier match de la première ronde contre les Flames de Calgary, a indiqué qu'il était « assez près » d'un retour.

Getzlaf a toujours connu du succès en séries avec 106 points (33 buts, 73 aides) en 109 matchs. Il a rejoint Corey Perry mercredi pour le deuxième plus haut total de buts dans l'histoire de l'équipe derrière Teemu Selanne (35).

« C'est un joueur de classe mondiale, a indiqué l'attaquant des Oilers Mark Letestu, qui a inscrit deux buts en avantage numérique lors du premier match. Ce gars est un olympien, c'est tout un joueur.

« Je ne pense pas que ce soit unique pour les Oilers. Il donne du fil à retordre à tout le monde. »

L'attaquant des Ducks Andrew Cogliano, qui a amorcé sa carrière avec les Oilers, parle en connaissance de cause, lui qui a joué en compagnie et contre Getzlaf.

« C'est un gars qui conduit cet autobus, et lorsqu'il le fait, notre équipe le suit très bien, a dit Cogliano. Il doit leur rendre la vie difficile. Il n'y a aucun joueur dans la Ligue qui aime l'affronter. 

« Non seulement il peut vous battre offensivement, mais c'est un dur et il n'accepte pas de se faire tasser. Nous espérons qu'il continue de faire ce qu'il fait depuis longtemps et il a été exceptionnel. »

Getzlaf a peut-être l'air féroce sur la patinoire, mais il n'est pas comme ça dans la vie de tous les jours.

« C'est quelqu'un de très calme, a indiqué Cogliano. Il approche les matchs différemment de la majorité des gars. Je crois qu'il aime simplement savourer le moment, ne pas dépenser trop d'énergie. Je ne le blâme pas.

« C'est ce qu'il faut faire en séries. Si vous vous fatiguez trop et que vous suranalysez les choses, vous arrivez au match et vous êtes épuisés. »

Cette approche semble fonctionner pour Getzlaf.

« Il est définitivement l'un des meilleurs gars avec qui jouer », a déclaré Ritchie.

En voir plus