Skip to main content

Ryan Getzlaf accepte le blâme pour ses propos

L'attaquant des Ducks s'est excusé pour ses propos inappropriés

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

ANAHEIM - Le capitaine des Ducks d'Anaheim Ryan Getzlaf, qui a reçu une amende de 10 000$ de la LNH samedi par la Ligue nationale de hockey pour avoir émis des propos inappropriés durant le quatrième match de la Finale de l'Ouest, s'est excusé et a accepté le blâme.

« Évidemment dans une situation comme celle-là, la frustration prend le dessus », a dit Getzlaf après le cinquième match de la série remporté 3-1 par les Predators de Nashville.

« J'ai prononcé des mots - pas nécessairement dirigés envers quelqu'un en particulier - ce n'était qu'un commentaire.

« Je dois être un peu plus responsable dans le choix des mots. En tant que père, en tant que quelqu'un qui retire beaucoup de fierté du hockey et du respect pour le sport, c'est difficile de voir la manière dont c'est rapporté. »

Le montant de 10 000$ est le maximum permis par la convention collective.

« Le commentaire de Getzlaf dans le match de jeudi, dirigé vers une autre personne sur la glace, a été jugé inapproprié et irrespectueux, et il a dépassé la limite de ce que nous considérons comme acceptable », a déclaré le vice-président exécutif des opérations hockey de la LNH Colin Campbell. « Le type de langage choisi et utilisé dans cet incident ne sera pas toléré par la Ligue nationale de hockey. »

La ligue a précisé que le commentaire de Getzlaf représentait une violation de la politique de la ligue qui interdit les remarques inappropriées et offensantes, et l'utilisation de langages ou de gestes obscènes profanes ou abusifs au cours d'un match. 

Getzlaf a dit qu'il acceptait le blâme pour ses actions.

« Nous avons parlé à la ligue, a-t-il dit. Je comprends que c'est ma responsabilité de ne pas utiliser un langage vulgaire, point à la ligne. Que ce soit une insulte ou peu importe. Nous devons être un peu plus respectueux envers le sport et c'est à moi d'accepter la responsabilité et d'avancer.

« C'est ma responsabilité de comprendre qu'il y a des yeux et des oreilles sur nous en tout temps. Heureusement, personne ne l'a entendu. Si vous pouvez lire sur les lèvres, c'est un peu plus dur et je m'en excuse. Vous ne m'entendrez plus le dire. »

En voir plus