Skip to main content

Rust et Cullen tenteront de garder leur fiche intacte en matchs ultimes

Les Penguins miseront sur leur vaste expérience dans les septièmes matchs d'une série

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

OTTAWA -- Bryan Rust a une façon particulière d'aborder les septièmes matchs d'une série dans la LNH. Le jeune ailier des Penguins de Pittsburgh veut faire en sorte qu'ils soient tous mémorables.

« La meilleure façon de ne pas oublier les matchs nos 7, c'est de les gagner », lance-t-il.

Jeudi, Rust va tenter d'en remporter un troisième en autant d'occasions en carrière quand se jouera le dernier acte de la finale de l'Association de l'Est contre les Sénateurs d'Ottawa au PPG Paints Arena (20h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

Rust a vu à ce que ses deux premières expériences numéros 7 soient inoubliables sur le plan personnel, en marquant à chaque fois.

Il y a deux semaines à peine, il a réussi un but dans le gain de 2-0 des Penguins contre les Capitals de Washington.

Il y a un, il avait été le héros individuel de la victoire de 3-1, face au Lightning de Tampa Bay en finale d'association, qui avait permis aux Penguins d'accéder en finale avant de remporter la Coupe Stanley.

« Je n'ai pas d'explications pour mes succès, répond-il. Ça arrive comme ça. Je travaille fort et je profite des beaux jeux de mes coéquipiers. »

Pour l'entraîneur Mike Sullivan, Rust est un des nombreux joueurs de l'équipe qui est à son mieux quand l'enjeu est important.

Sidney Crosby est évidemment la tête d'affiche. Toutes les équipes rêveraient d'avoir dans leurs rangs un joueur de son calibre pour disputer un match no 7. Les Penguins peuvent s'estimer chanceux de l'avoir.

« C'est le gars que vous voulez avoir », a affirmé Sullivan, mercredi matin. « 'Sid' est indiscutablement celui qui a été impliqué dans le plus de matchs à grand enjeu à tous les niveaux, que ce soit dans la LNH, les Jeux olympiques ou la Coupe du monde, a poursuivi Sullivan. Il peut s'inspirer de diverses expériences. C'est un féroce compétiteur. Il veut tout le temps gagner. Il est prêt à tout faire pour arriver à ses fins. »

Crosby et Evgeni Malkin seront appelés à jouer un rôle important afin d'aider les Penguins dans leur tentative d'accéder en Finale de la Coupe Stanley pour la deuxième année de suite.

« Ces gars-là nourrissent des attentes très élevées, ils veulent gagner, a relevé Sullivan. Ce sera très décevant si ça n'arrive pas. Nous comprenons que nous devrons foncer et mériter la victoire. »

Sullivan a souligné que l'équipe réagit positivement aux défis depuis son arrivée à la barre.
« Ça commence avec notre groupe de leaders. Ils possèdent beaucoup d'expérience dans ces types de match. Et cette expérience va nous être très utile. »

Pour Rust, les matchs numéros 7 ne sont pas différents des autres.

« La pression est un peu plus forte, mais c'est de la bonne pression parce qu'elle fait travailler les gars un peu plus fort, leur fait faire les choses correctement. Ça va aider l'équipe. »

Les Penguins ont un autre porte-bonheur, le vétéran joueur de centre Matt Cullen qui a remporté les six matchs numéros 7 dans lesquels il a joué.

« Je me souviens de chacun de mes septièmes matchs. Tu ne peux pas les oublier, ça reste gravé dans tes souvenirs. Celui qui m'a le plus marqué a été celui de 2006 quand j'ai gagné la Coupe Stanley avec les Hurricanes de la Caroline. J'avais obtenu deux passes (dans la victoire de 3-1 des siens contre les Oilers d'Edmonton). Je ne l'oublierai jamais. C'était le sentiment ultime. »

Cullen et ses coéquipiers ont encore frais à la mémoire le match no 7 contre le Lightning, l'an dernier.

« Je m'en rappelle très bien. Ça ne fait qu'un an », a commenté le jeune gardien Matt Murray en parlant de sa première expérience dans un match no 7. « Je peux utiliser cette expérience. Je me concentrerai uniquement sur ce que je peux contrôler.

« Quand tu es sur la glace, tu oublies pratiquement tout. Tu te concentres à bloquer le tir suivant, c'est tout. Tu ne penses pas trop à l'enjeu. C'est mon approche toute simple. »

Le jeune gardien a dit éprouver énormément de plaisir à disputer un match no 7.

« C'est le 'fun' de jouer au hockey. Je dirais que plus l'enjeu est important, plus le plaisir est grand. Tous les joueurs travaillent plus fort, l'intensité est à son sommet. »

Schultz et Hornqvist

Les Penguins pourraient obtenir du renfort, jeudi. Sullivan a dit que c'est raisonnable de penser que le défenseur Justin Schultz et/ou l'attaquant Patric Hornqvist puissent être en mesure d'effectuer un retour au jeu.

Schultz n'a pas rejoué depuis qu'il a subi une blessure au haut du corps au début du match no 2 de la série. Hornqvist (haut du corps) n'a joué que la première rencontre.

Sullivan pourrait également décidé de réintégrer dans l'alignement l'ailier Conor Sheary, qu'il a laissé de côté dans les deux derniers matchs.

Sheary connait des séries décevantes, avec seulement trois passes en 15 parties. Il avait été un rouage important de la conquête de la Coupe Stanley de l'équipe, l'an dernier.

En voir plus