Skip to main content

Roman Josi a le Norris dans sa mire

Le vétéran défenseur se concentre d'abord sur la course aux séries, mais avoue qu'il songe au prestigieux trophée

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Roman Josi n'est pas du genre à vouloir que les projecteurs soient tournés vers lui, mais il a de la difficulté à cacher qu'il préfèrerait recevoir un peu plus d'attention lorsque vient le temps de parler de l'éventuel gagnant du trophée Norris.

En récoltant deux autres mentions d'aide dans un gain de 4-2 des Predators de Nashville face aux Canadiens, mardi, le défenseur de 29 ans a porté son total de points à 65 en 69 rencontres, cette saison.

À LIRE AUSSI : Pendant deux périodes, le cœur n'y était pasCanadiens : Un dernier hommage à Henri Richard

« Je mentirais si je vous disais que ce n'était pas l'un de mes rêves de gagner un trophée Norris, a-t-il lancé d'entrée de jeu. Mais je ne l'approche pas de cette manière. J'essaie simplement d'être le meilleur joueur que je peux être. C'est tout ce que je peux faire, en fait.

« En ce moment, ça ne fait pas partie de mes priorités. Nous sommes au plus fort de la course aux séries et c'est assurément ce sur quoi je me concentre. »

Grâce à cette victoire, les Predators se sont emparés de la première place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Ouest, mais n'ont qu'une mince avance sur leurs plus proches poursuivants.

Rien n'est encore acquis, loin de là, mais les Predators ne feraient même pas partie de la conversation sans l'apport de leur capitaine. Le défenseur suisse est le premier pointeur de l'équipe - 17 points devant l'attaquant Filip Forsberg - et est utilisé en moyenne près de 26 minutes par match.

Video: NSH@MTL: Forsberg bat Price du cercle en A.N.

« Josi a été très constant pour nous cette saison, a dit l'entraîneur John Hynes après le gain des siens. Cette équipe a fait face à beaucoup d'adversité cette année. Il a été notre plus grand compétiteur et notre pointeur le plus constant. C'est plaisant de le voir continuer de livrer la marchandise soir après soir.

« Je pense que lorsqu'on regarde ses statistiques et qu'on porte une attention particulière à la manière dont il joue, il est assez évident que son nom devrait assez haut sur la liste pour l'obtention du Norris. »

Comme c'est souvent le cas depuis le début de sa carrière, Josi passe un peu sous le radar même s'il est le deuxième défenseur le plus productif de la Ligue.

Il ne dispose pas d'une aussi grosse machine de marketing que Carlson - on se souviendra qu'Alex Ovechkin a amorcé sa campagne pour Carlson dès le mois d'octobre en lançant l'idée du mot-clic #JohnnyForNorris - mais sa manière de jouer et l'impact qu'il a au sein de son équipe font le travail pour lui.

Ce n'est pas un hasard s'il connaît présentement la saison la plus productive de sa carrière.

« Il a été excellent tout au long de la saison, a commenté son compagnon de duo Ryan Ellis. Il s'est amélioré chaque année depuis son arrivée dans la Ligue et on peut voir toute cette progression. C'est un charme de le voir jouer tous les soirs. Son travail n'est pas facile, mais il a le don de le faire paraître ainsi. »

Un système bénéfique

Ce n'est pas non plus un hasard si l'on retrouve trois défenseurs - Josi, Ellis et Ekholm - parmi les huit meilleurs pointeurs de l'équipe, cette saison, et que c'est le cas depuis déjà quelques campagnes. Ça pourrait être inquiétant pour n'importe quelle autre équipe, mais les Predators semblent bien à l'aise avec cette réalité.

« Ce n'est pas plus de pression pour nous, ça fait partie de notre système, a lancé Josi. Notre défensive est bâtie pour soutenir l'attaque et ç'a toujours été le cas à Nashville. Nous sommes encouragés à être actifs en zone offensive et c'est la manière dont nous jouons. »

Video: EDM@NSH: Josi marque d'un lancer frappé sur réception

Hynes a tout de même avoué qu'il aimerait davantage voir un « effort combiné » et qu'il planche présentement sur les ajustements à apporter pour y arriver. Embauché à la mi-saison, le pilote tente de changer un peu les choses, mais les vétérans de l'équipe ne s'en font visiblement pas plus qu'il faut.

« Nous devons faire le travail aux deux extrémités de la patinoire, a résumé Ellis. Notre priorité est le jeu défensif, mais nous devons aussi soutenir les attaquants. Nous avons toujours généré de l'attaque de manière collective.

« Nous n'avons jamais eu de marqueur de 100 ou de 120 points. Tout le monde doit faire sa part et ce n'est pas différent cette année. »

Josi l'a compris plus que jamais.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.