Skip to main content

Roenick est d?chir? alors que ses deux ex-?quipes s'affrontent en finale

LNH.com @NHL

CHICAGO - D'habitude, Jeremy Roenick n'a pas peur de donner son opinion. Mais cette finale de la Coupe Stanley disput?e entre ses deux anciennes ?quipes force le commentateur et ex-joueur ? se tourner la langue sept fois.

Il ne sait m?me pas encore s'il pr?f?rerait voir les Flyers de Philadelphie ou les Blackhawks de Chicago remporter le titre.

?Jamais je n'aurais pu imaginer Philadelphie et Chicago se rendre jusqu'en finale de cette mani?re, a d?clar? Roenick, lundi, ? United Center. J'ai donn? beaucoup de sang et d'?nergie aux deux ?quipes pour essayer de remporter la coupe, et ?a n'a pas r?ussi. De voir les deux en finale, je sais que l'une des deux va l'emporter maintenant - c'est une dr?le de sensation.

?J'ai rat? mon coup, mais je suis content que les deux villes puissent vivre cette belle occasion de tout rafler. Elles le m?ritent toutes deux, aucun doute.?

Roenick a fait ses d?buts dans la LNH avec les Blackhawks en 1989 et il a ?t? un membre important de l'?quipe qui a ?t? balay?e par les Penguins de Pittsburgh lors de la finale de la Coupe Stanley en 1992. Il a disput? trois saisons ? Philadelphie vers la fin de sa carri?re, se rendant jusqu'en finale d'association en 2004.

Il est clair qu'il aime les deux villes et il n'a pas h??sit?? ?? analyser les diff??rences entre elles.

??Je pense que les partisans sont un peu plus tol??rants ici (?? Chicago). ?? Philadelphie, ils sont capables de te chasser de la ville, a affirm?? Roenick. Au niveau de la vie nocturne, Chicago est mieux. Pour manger, je dirais que l'avantage va ?? Philly. Philadelphie est l'une des meilleures villes que j'aie jamais visit??es ?? ce titre. Chicago a des gens qui sont un peu plus gentils.

??Les femmes? Chicago a de plus belles femmes.??

Roenick a pris sa retraite comme joueur ?? la fin de la saison 2008-09 et il travaille comme commentateur au r??seau am??ricain NBC pendant la finale.

Lorsqu'il jouait, il n'h??sitait jamais ?? donner publiquement le fond de sa pens??e et il aimerait qu'ils soient plus nombreux, parmi les joueurs actuels, ?? en faire autant. Il estime que les s??ries sont moins int??ressantes si les joueurs ne s'??changent pas des d??clarations par m??dias interpos??s - comme il l'avait si g??n??reusement fait avec Patrick Roy lors des ??liminatoires de 1996.

??Les gens, maintenant, sont ennuyants au possible et je ne veux m??me pas les ??couter, a lanc?? Roenick. C'est ?? b??iller. J'entends toujours les m??mes vieux clich??s. (Patrick Roy et moi), c'??tait un classique et on ne voit plus ??a, malheureusement.??

Tant Philadelphie que Chicago a ??t?? battu ?? ses cinq derni??res pr??sences en finale de la Coupe Stanley. Le fait que l'une de ces l??thargies se terminera est l'aspect le plus positif aux yeux de Roenick.

??J'adore les deux villes, a-t-il soulign??. Les partisans des deux endroits m'ont adopt?? comme si j'??tais leur fils. Je ne peux en encourager une au d??triment de l'autre. D'ailleurs, je travaille pour NBC et je dois rester neutre.

??Mais j'ai l'impression que je vais gagner peu importe l'issue de la finale. C'est formidable pour le hockey.??

En voir plus