Skip to main content

Robert Lang enregistre trois buts dans la victoire de 6-3 du Canadien

LNH.com @NHL

NEW YORK - Le Canadien a retrouvé son attaque à cinq à New York. Face à la meilleure formation de la ligue pour écouler les pénalités, le Tricolore a marqué deux fois en supériorité numérique pour inscrire une victoire de 6-3 contre les Rangers, mercredi soir, au Madison Square Garden.

Robert Lang a été la vedette du match avec ses 13e, 14e et 15e buts. Il s'agit du deuxième tour du chapeau de sa carrière, le premier ayant été réussi en novembre 2003 dans l'uniforme des Capitals de Washington. Alex Kovalev (10e), Guillaume Latendresse (6e) et Andrei Markov (6e) ont réussi les autres.

Chris Drury, Ryan Callahan et Michal Rozsival ont eu raison de Jaroslav Halak, plus solide qu'à ses deux précédents départs.

"Il y a longtemps que l'attaque à cinq nous a permis de l'emporter. On a apporté des ajustements. On a aussi été meilleurs dans les mises en jeu", a commenté Guy Carbonneau.

L'entraîneur a bien apprécié cette victoire qui a permis à l'équipe de reprendre le quatrième rang aux Rangers.

"On a bien joué de la première à la dernière minute, sauf en deuxième, a-t-il dit. On n'a pas l'habitude de l'emporter ici. Surtout avec autant de blessés."

Malgré l'absence de plusieurs joueurs, le Tricolore a amassé 15 points sur une possibilité de 18 à ses neuf derniers matchs.

Le Canadien va retrouver ses partisans dès jeudi soir à l'occasion de la première visite des Maple Leafs de Toronto à Montréal.

Lundqvist généreux

Max Pacioretty réalisait un rêve en jouant au MSG. L'Américain du Connecticut n'a pas semblé intimidé pour autant. Il a préparé le premier but du Canadien en refilant la rondelle à Kovalev, abandonné devant le filet des Rangers. Pacioretty avait récupéré le disque à la suite d'une mauvaise sortie de Henrik Lundqvist. Le but est venu à 3:05 du premier tiers.

Drury a créé l'égalité à 17:22 alors qu'il a profité d'un retour concédé par Jaroslav Halak. La rondelle a dévié sur Andrei Markov avant de franchir la ligne rouge. Mais Latendresse a répliqué à 18:53. Cette fois, Lundqvist a commis une erreur en ne maîtrisant pas le tir de Roman Hamrlik dirigé depuis une soixantaine de pieds. Latendresse a saisi une rondelle flottante pour surprendre le gardien des Rangers d'un lancer sous la barre transversale.

Les Rangers ont provoqué l'égalité pour la deuxième fois dans le match à 9:25 de la deuxième période. Callahan a surpris Halak d'un tir sur réception. Un lancer que le gardien slovaque aurait dû arrêter.

Le Tricolore a bénéficié d'un avantage numérique au deuxième vingt. Le filet des Rangers n'a guère été menacé. Rien de nouveau puisque le Canadien était 0-en-19 avant le match.

Mais ô surprise, Markov a redonné les devants au Tricolore durant une supériorité numérique à 2:32 de la troisième période. Son tir a eu raison de Lundqvist du côté de la mitaine. Aaron Voros était au banc des pénalités depuis trois secondes seulement, Tomas Plekanec ayant remporté la mise en jeu à la gauche de Lundqvist.

Callahan et Scott Gomez ont ensuite été chassés à 25 secondes d'intervalle. A cinq contre trois, Lang a doublé l'avance du bleu-blanc-rouge à 4:40.

En déficit de deux buts, les Rangers n'ont jamais abandonné. Roszival a réduit l'écart à 6:40 d'un tir sur réception.

Lang a ajouté un deuxième but à 15:29. Le Tchèque a eu raison de Lundqvist après s'être moqué du jeune Marc Staal.

Lang a conclu dans un filet désert en infériorité numérique.

En voir plus