Skip to main content

Ristolainen prêt à se mettre au travail avec les Sabres

Le défenseur veut aider Buffalo à retourner en séries éliminatoires après avoir fait l'objet de rumeurs d'échange durant la saison morte

par Heather Engel / Correspondante indépendante NHL.com

BUFFALO - Rasmus Ristolainen est prêt à se mettre au travail après une saison morte marquée par l'incertitude quant à son avenir avec les Sabres de Buffalo.

« Je suis fébrile, je suis en excellente condition physique, a dit Ristolainen. Je veux simplement m'améliorer et aider l'équipe à atteindre les séries éliminatoires. C'est génial de revoir les gars après un long été. Quand l'été est si long, tu es fébrile d'enfiler ton équipement de hockey à nouveau. »

À LIRE AUSSI : Sabres: Olofsson et Jokiharju parmi les recrues en quête d'un posteEichel inspiré par la conquête de la Coupe Stanley des Blues

Les Sabres ont des besoins à l'aile droite et au centre, et Ristolainen a été l'objet de rumeurs de transactions en tant que joueur avec la plus grande valeur pour combler ces besoins.

Ces spéculations se sont intensifiées durant la saison morte quand le directeur général Jason Botterill a acquis Colin Miller et Henri Jokiharju dans des transactions avec les Golden Knights de Vegas et les Blackhawks de Chicago, respectivement, conférant à Buffalo cinq défenseurs droitiers avec Ristolainen, Zach Bogosian et Brandon Montour.

Les rumeurs sont allées encore plus loin le mois dernier, quand Ristolainen a sous-entendu qu'il avait demandé une transaction dans une entrevue avec MTV Sports, en Finlande, qui a été traduite par NHL.com.

« Je suis ici depuis six ans et je comprends le côté business du hockey. Tu ne sais jamais où tu seras la semaine prochaine ou le mois prochain, a fait valoir Ristolainen. Quand je suis de retour à la maison, c'est facile de m'éloigner du hockey et de ne pas me soucier des choses que je ne contrôle pas. En ce moment, je suis ici, je suis heureux et je suis prêt à me mettre au travail.

« Je ne pense pas que quelqu'un d'autre que moi-même puisse me mettre de la pression. Que nous ayons deux ou dix défenseurs droitiers, ça m'importe peu. Je veux me pousser pour être le meilleur possible. »

Sélectionné par les Sabres avec le huitième choix au total du Repêchage 2013 de la LNH, Ristolainen a obtenu 43 points (cinq buts, 38 passes) en 78 rencontres, la saison dernière, et il est l'un des joueurs avec le plus d'ancienneté à Buffalo, en compagnie des attaquants Zemgus Girgensons et Johan Larsson.

Les Sabres ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans chacune des huit dernières saisons et ont sélectionné dans le top-10 du repêchage chaque année depuis les débuts de Ristolainen en 2013.

« Perdre est frustrant, mais je pense que de traverser des moments difficiles et perdre des matchs nous rend plus forts, a-t-il souligné. Ça nous donne envie de gagner encore plus. Nous devons le mériter. »

La saison dernière, Buffalo semblait avoir renversé la vapeur en remportant 10 matchs de suite, égalant la plus longue séquence du genre de leur histoire, entre les 8 et 27 novembre. Mais les Sabres ont connu des difficultés en deuxième moitié de saison, montrant une fiche de 16-33-8 à leurs 57 derniers matchs pour terminer à 22 points des Blue Jackets de Columbus et de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est.

Video: FLA@BUF: Ristolainen surprend Luongo

« J'ai appris qu'il faut être le plus positif possible, et pour moi, c'est difficile, a admis Ristolainen. Je suis passionné par la victoire. Ça m'irrite et je suis très dur envers moi-même. »

Ristolainen a reconnu que son jeu dans son propre territoire doit s'améliorer et qu'il veut que ça devienne l'une de ses forces. Il est fébrile de travailler avec le nouvel entraîneur Ralph Krueger, qui a été embauché le 15 mai, et il a un regain de confiance en vue de la saison à venir.

« J'aime notre équipe, a dit Ristolainen. L'équipe est meilleure que l'année dernière avec les acquisitions que nous avons faites durant l'été. La saison dernière, quand tout allait bien pendant deux mois, nous étions au sommet de la Ligue, donc ça nous donne de l'espoir. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.