Skip to main content

Richard Zednik quitte le match après avoir été coupé au cou par un patin

LNH.com @NHL

BUFFALO, New York - L'attaquant des Panthers de la Floride Richard Zednik a quitté la rencontre de dimanche en troisième période après avoir été coupé à la gorge par le patin de son coéquipier Olli Jokinen.

Zednik se dirigeait vers le coin droit de la zone des Sabres de Buffalo, quand Jokinen a été mis en échec par le défenseur Clarke MacArthur et a perdu l'équilibre. Jokinen est tombé tête première sur la patinoire et sa jambe droite s'est retrouvée dans les airs, atteignant Zednik au côté droit.

Zednik s'est immédiatement dirigé vers le banc des Panthers, tenant son cou et saignant abondamment. Un soigneur des Sabres a immédiatement sauté sur la patinoire pour appliquer une serviette sur la blessure de Zednik avant que celui-ci ne soit conduit au vestiaire des Panthers.

Le personnel des deux équipes étaient sous le choc et un profond silence s'est abattu dans le HSBC Arena. La partie a été retardée pendant plus de 15 minutes.

Tandis que le personnel d'entretien s'affairait à retirer tout le sang laissé par Zednik sur la glace, on annonçait à la foule que Zednik se trouvait dans un état stable et qu'il était en route vers un hôpital de Buffalo. La foule s'est spontanément levée pour applaudir cette nouvelle.

Le porte-parole des Panthers Justin Copertino a déclaré que Zednik avait été transporté par ambulance à l'hôpital général de Buffalo, situé à proximité. Copertino a ajouté que l'équipe s'assurait que l'épouse de Zednik puisse le rejoindre dans les plus brefs délais.

L'équipe, qui complétait un voyage de cinq matchs sur la route, doit rentrer à Miami, mais l'adjoint au directeur général, Randy Sexton, et l'adjoint au responsable de l'équipement Dave Zenobi demeureront auprès de Zednik.

Jokinen, le capitaine des Panthers, était si bouleversé qu'il croit qu'on n'aurait pas dû arrêter le match avec 9:56 à faire.

"Nous n'aurions pas dû finir la rencontre, a-t-il dit. J'ai vu la reprise (...), c'était terrifiant. Il y a des choses plus importantes que de terminer une rencontre.

"Je ne crois pas que personne au sein de cette équipe n'avait la tête au hockey après une blessure de la sorte. S'il n'avait été que de moi, je serais allé à l'hôpital avec lui."

L'entraîneur-chef des Sabres, Lindy Ruff, a déclaré que son équipe était également sous le choc et qu'il n'aurait pas eu d'objection à ce que le match soit suspendu.

"Je ne sais pas s'il y a une bonne réponse à cette question. J'aurais compris s'ils avaient voulu annuler le match, a déclaré Ruff. Quand vous voyez quelque chose de ce genre se produire, le hockey est bien secondaire. Mais je leur ai dit que nous allions terminer ce match et que le résultat serait ce qu'il serait."

Par communiqué, la LNH a indiqué que son vice-président aux opérations hockey, Colin Campbell, avait discuté avec le commissaire, Gary Bettman, et que les deux hommes avaient convenu de poursuivre la rencontre après avoir pris connaissance que Zednik se trouvait dans un état stable, que les soigneurs avaient pu stopper l'hémorragie et que les deux équipes étaient disposées à poursuivre.

Le défenseur des Panthers Steve Montador se rappelait du regard de Zednik.

"Il était pâle, il se tenait debout, mais je ne crois pas qu'il était aussi conscient que vous et moi le sommes présentement. Il fixait droit devant lui. C'est très brave de réaliser ce qui se passe, de se prendre le cou et de sortir de la patinoire."

La blessure qu'a subie Zednik n'est pas sans rappeler celle subie par Clint Malarchuk il y a près de 19 ans, au vieil Auditorium de Buffalo.

Le 22 mars 1989, Malarchuk a eu la jugulaire tranchée par le patin de l'attaquant des Blues de St. Louis Steve Tuttle, quand ce dernier a été renversé alors qu'il se dirigeait vers le filet des Sabres.

Malarchuk avait eu besoin de plus de 300 points de suture pour refermer la plaie, mais n'avait passé qu'une nuit à l'hôpital. Quatre jours plus tard, il prenait part à l'entraînement de l'équipe. Le 2 avril, il a pris part aux cinq dernières minutes de la saison régulière, moins de deux semaines après l'incident.

La blessure de Zednik était la deuxième blessure sérieuse causée par un patin ce week-end dans la LNH.

Samedi, le juge de ligne Pat Dapuzzo a eu besoin de plusieurs dizaines de points de suture après avoir été atteint au visage par le patin de l'attaquant Steve Downie, des Flyers de Philadelphie.

Dapuzzo, qui doit prendre sa retraite à la fin de la saison, n'est pas revenu après cette blessure subie au cours du deuxième vingt du match que les Flyers disputaient aux Rangers de New York.

En voir plus