Skip to main content

Retrancher Vrana, une décision payante

La recrue des Capitals a rebondi après avoir été laissé de côté en première ronde des séries

par Brian McNally / Journaliste NHL.com

ARLINGTON - L'attaquant des Capitals de Washington Jakub Vrana avait l'air nerveux et un peu dépassé à son premier match en séries éliminatoires, le 12 avril.

Contre les Blue Jackets de Columbus, le Tchèque de 22 ans a commis deux revirements dès le début du match. Son entraîneur, Barry Trotz, en avait vu assez.

Vrana n'a obtenu que 6:58 de jeu lors de cette soirée et n'a pas été habillé lors du match no 2. Il ne savait pas s'il allait avoir droit à une autre chance.

Cette mauvaise expérience semble maintenant lointaine. Vrana est revenu au jeu lors du match no 3 contre les Blue Jackets et a disputé toutes les rencontres des Capitals depuis. Il a obtenu un poste sur la deuxième ligne et est devenu un joueur dangereux pour l'adversaire lors des deux premières rencontres de la Finale de la Coupe Stanley face aux Golden Knights de Vegas.

La série qui est à égalité 1-1 se poursuivra samedi à Washington (20 h HE; NBCSN, CBC, SN, TVAS).

« Quand les séries ont commencé, et je vais être honnête, Vrana était un des joueurs qui m'inquiétaient un peu plus quant à sa capacité de jouer sur une grande scène de la sorte, a dit Trotz. Il a connu des difficultés tôt dans la série contre Columbus. Il avait les yeux grands et tout semblait se passer trop rapidement pour lui, mais il a été capable de se calmer et il est devenu très, très bon. »

Video: WSH@VGK, #1: Oshie met la table pour Backstrom

Vrana a obtenu une passe lors du match no 1 contre Vegas sur le filet de Nicklas Backstrom qui a donné l'avance 2-1 à Washington en première période. Il a été blanchi de la feuille du marqueur lors du match no 2, mais il a obtenu deux bonnes chances de marquer. Il a touché le poteau sur une montée à deux contre un en deuxième période, puis Marc-André Fleury s'est imposé contre lui alors qu'il tentait de marquer en contournant le filet en milieu de troisième période.

« J'ai dû m'assurer de rester en bonne confiance, a expliqué Vrana. J'ai pratiqué fort, fait des heures supplémentaires et je me suis concentré sur les choses que je pouvais contrôler. Peu importe la chance qui s'offrait à moi, j'ai essayé d'avoir du plaisir et de faire les bonnes choses pour l'équipe. »

Vrana est à égalité au sixième rang pour les lancers dans cette série avec cinq. C'est le même nombre qu'Alex Ovechkin, un de moins que Dmitry Orlov et T.J. Oshie, ses coéquipiers chez les Capitals qui en ont six chacun.

À LIRE: Ovechkin vivra un grand moment | De la patience qui rapporte

Vrana, qui a été choisi au 13e rang du repêchage 2014 de la LNH, a obtenu 27 points à sa saison recrue.

Il a amassé sept points (deux buts, cinq passes) en 20 matchs éliminatoires et a marqué le but gagnant avec 4:38 à faire dans une victoire de 6-3 lors du match no 5 contre les Penguins de Pittsburgh en deuxième ronde. Il avait amassé trois points dans cette rencontre lors de laquelle il avait été promu sur le premier trio, à la droite d'Ovechkin et d'Evgeny Kuznetsov.

Vrana a obtenu des rôles sur les trois premiers trios de l'équipe durant les séries. C'est une blessure au doigt subie par Andre Burakobvsky qui lui a ouvert la porte pour effectuer un retour au jeu dans le match no 3 contre Columbus. Il dit avoir appris d'avoir été retranché.

« C'est une grande scène, la Finale de la Coupe Stanley. Je le sais et je sais qu'il y a des responsabilités qui y sont rattachées. Je ne veux pas penser à autre chose. Sauf que ça demeure du hockey et je veux aller sur la glace pour avoir du fun, mais aussi ne pas décevoir nos partisans et mes coéquipiers. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.